My Summer Sitcoms (#3-6)

Publié le par Shoone

 

MSS-copie-1

 

 

 


 

vlcsnap-2012-09-17-10h38m23s149

 

Modern Family : 3.16 Virgin Territory

abc3stars

Le niveau de comédie est toujours un poil faiblard mais la série fait l’effort de bousculer les tandems et schéma d’intrigues habituels. L’épisode se disperse tout de même peut-être dans trop d’intrigues… Gloria et Claire sont parmi les plus drôles, grâce au twist de l’occupation de Claire, inattendu et qui a le mérite de rapprocher les 2 femmes. Manny et Luke sont également plutôt fun, même si les acteurs sont moins convaincants. Pour le reste, on est presque plus dans l’émotion… et ça marche assez, même si on sent comme un côté recyclé du côté de Jay et Mitch. Phil et sa fille restent peut-être ce qu’il y a de plus réussi avec un bon équilibre entre humour et émotion.

 

Modern Family : 3.17 Leap Day

abc2stars

Voilà qui est mieux. Phil face aux filles Dunphy « indisposées », ça valait son pesant de cacahuètes. C’est bizarrement quand il est obligé d’agir le plus rationnellement possible, avec l’hystérie autour de lui, qu’il est le plus drôle pour moi. Les petites querelles des autres couples font déjà plus traditionnelles mais se montre assez réussies grâce à un peu de tendresse du côté de Mitch et Cam et des dialogues piquants pour Jay et Gloria.

 

Modern Family : 3.18 Send Out the Clowns

abc3stars

Y a eu pire, y a eu mieux. Surtout avec Cam et Micth. Ça fait bien sûr plaisir de revoir Fizbo qui garantit un minimum de fantaisie dans l’intrigue… mais pour ce qui est de la dispute du couple, on est en plein dans la redite. On ne fait pas non plus dans le très original avec les filles Dunphys et Facebook… mais la chute valait le coup. Peu de surprise avec Phil… mais la guest star de son intrigue s’en sort très bien, bien que peut-être un peu trop cartoonesque pour le show. Rien à redire sinon pour les Delgado où l’attention est habilement détournée pour la chute des gags, tout en restant fidèle à l’esprit des personnages.

 


 

vlcsnap-2012-09-17-10h40m33s153.png

 

Community: 3.16 Virtual Systems Analysis

abc1star

Superbe. J'ai très peu ri mais j'ai véritablement été conquis par cet épisode qui restera définitivement l'un de mes préférés de la série. Enfin, si j'ai peu ri, ce n'est pas qu'il est dénué d'humour, loin de là et les diverses loufoqueries d'Abed et Annie dans le dreamatorium sont autant d'opportunités de se marrer. Mais il y a aussi quelque chose d'infiniment touchant dans la friction entre l'autisme d'Abed et les névroses d'Annie, et d'également très poétique dans les "éxecutions de scénario" du dreamatorium, qui fait qu'au final j'ai surtout été fasciné par l'intrigue. Ce duo Annie/Abed s'avère donc une des meilleures idées de la série, sur le plan du divertissement mais également du développement des personnages. Je salue d'autant plus l'initiative que je commençais justement à trouver qu'on voyait un peu trop Abed tout le temps avec Troy. Bravo aussi pour amener le pairing avec Annie avec autant de naturel.

 

Community: 3.17 Basic Lupine Urology

abc3stars

Sympa. Un bel hommage à Law and Order. La parodie est superbement maîtrisée et les codes du mythique copshow sont habilement détournés. Mais au-delà de ça, le délire n'apporte pas grand chose aux personnages et je peux pas vraiment dire que je me console avec de gros éclats de rire parce que même si la parodie est réussie à mon sens, les gags sont restés assez plats... Ou alors surtout compréhensibles des grands spécialistes de Law and Order que je ne suis pas.

 

Community: 3.18 Course Listing Unavailable

abc2stars

Retour à une construction plus classique mais avec un matériel  bien plus intéressant. Cette fois la série a le mérite de véritablement travailler un aspect feuilletonnant sans perdre la loufoquerie qui la caractérise avec un enchaînement des événements digne d'un épisode des Simpsons. Tout part de la mort de Starburns pour aboutir à l'exclusion du study-group. La grande satisfaction dans ce joyeux foutoir est aussi d'avoir Chang et le Dean avec des rôles mieux définis et une réelle utilité au récit. Surtout Chang qui est définitivement plus drôle en tant que bad guy. Ça fait aussi plaisir de retrouver une vraie solidarité et unité avec Jeff et les autres pour profiter au mieux de la géniale alchimie de groupe du cast.

Commenter cet article