Smash: Pilot

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-02-03-17h16m24s96.png

 

Smash: Pilot

 

abc1star



 

vlcsnap-2012-02-03-17h23m31s11Les nombreux trailers annonçant une série travaillée et ambitieuse m'avaient déjà séduit mais devant ce pilot, c'est plus que conquis que j'ai été. Et je ne m'attendais pas à être autant emballé. Smash s'intéressant à l'élaboration d'un comédie musicale à Broadway et n'étant personnellement pas spécialement fan de cet univers, je ne le voyais pas m'être immédiatement accessible. Mais c'est sans problème que le pilot a su me présenter les principes et enjeux du milieu sans pour autant le rendre horripilant. La principale bonne surprise c'est que le récit dispose d'un véritable équilibre dans l'exposition de chaque personnage, alors que je m'attendais à ce qu'on suive essentiellement la fameuse Katharine McPhee alias Karen dans la série, dans la course à la gloire de son personnage. On est donc clairement dans un ensemble-show et je n'en suis que plus ravi. C'est un statut qui multiplie le potentiel de la série je trouve. L'introduction de chaque protagoniste est, d'autre part, finement menée grâce à une excellente idée de l'épisode: raconter le projet de comédie musicale sur Marylin Monroe dès sa naissance. La progressive mise en chantier de l'idée permet ainsi de faire intervenir à tour de rôle chaque professionnel nécessaire au projet et de commencer à les connaître. D'abord les auteurs-compositeurs, puis la vedette présupposée, la productrice et enfin le metteur en scène. C'est vrai, certains sont un brin caricaturaux, principalement le compositeur gay et la productrice, ponte de Broadway. Forcément l'un est terriblement efféminé et l'autre est une grande maniérée théâtrale. Reste que ça ne me dérange pas non plus énormément tant tous se démarquent et ne manquent pas de personnalité, grâce à des interprétations globalement toutes réussies. Debra Messing est définitivement celle qui m'a le plus impressionné avec un vrai talent pour les variations dans l'expressivité du visage. Elle rend de plus  instantanément son personnage d'auteure-compositrice attachante en retrsancrivant avec énergie toute la passion qu'elle met dans son travail. L'excellente dynamique qu'elle partage avec son collègue aide aussi à apprécier le personnage.

 

Katharine McPhee s'avère quant à elle bien plus convaincante que prévu, tout en fragilité et détermination. On suit son personnage en parallèle du processus créatif, ce qui suggère tout de même son importance dans le récit, mais sans qu'elle ne prenne trop de place non plus. Le grand intérêt de la laisser un moment à l'écart est sinon de donner l'occasion de se concentrer un peu sur la réalité de la quête du succès. C'est une touche de réalisme que j'ai apprécié, montrant que, non, les rêves ne se réalisent pas subitement et qu'ils impliquent aussi du travail, des remises en questions et aussi faire face aux désillusions et au manque de soutien. Devant ce genre de situations bien plus concevables il m'a été bien plus aisé d'avoir de l'empathie pour Karen. A noter par ailleurs qu'on offre au personnage un couple solide dans lequel elle dispose d'une plutôt bonne alchimie avec son partenaire, participant également à son capital sympathie. J'apprécie d'autant plus que ça nous épargne des mélodrames amoureux, notamment avec le metteur en scène, qui ne feraient que parasiter l'intrigue.

 

vlcsnap-2012-02-03-17h36m45s244En parlant de l'intrigue justement, Celle-ci devrait se centrer sur une rivalité entre Karen et la fameuse Ivy, première Marilyn pressentie. Son grand mérite dans ce pilot, à mon avis, est d'éviter de prendre parti et de présenter les concurrentes, tant bien l'une que l'autre avec leurs arguments comme leurs défauts, de sorte de garder le suspens sur l'issue de la compétition. Un dernier mot enfin sur la musique, qui lance d'ailleurs la bataille entre les deux chanteuses. Sur ce point, la comparaison avec Glee est inévitable et mon bilan est simple: Smash a bien plus de maîtrise là-dessus que ne l'a eu le teen-show dernièrement. Les playbacks ne sont pas trop flagrants, chaque séquence musicale est légitime dans le récit (à part peut-être la dernière), on en abuse pas non plus, les mises en scènes sont réussies et McPhee chante divinement bien. Mes seules réserves seraient sur Megan Hilty qui est à la limite de m'irriter lors des passages "à voix" et puis surtout sur le choix de se cantonner au genre des comédies musicales. Je crains que cela puisse devenir usant à la longue. Heureusement, la chanson de la seconde audition de Karen suggère qu'on exclut pas totalement de varier les genres musicaux.

 



En conclusion, l'entrée en matière est des plus convaincantes et enthousiasmantes. Habilement, Smash nous présente chacun de ses personnages, dans l'ensemble tous campés avec charisme, tout en nous introduisant par leur biais à l'univers de Broadway. Le récit avance sans manque de rythme et installe efficacement les enjeux et intrigues de la saison. C'est donc sans hésitations que je dis un grand OUI à ce pilot!

Publié dans Smash

Commenter cet article

tao 04/02/2012 18:42


C'est une bonne surprise ce Smash. On a l'univers musical allié à un vrai drama avec de vrais enjeux et de vrais personnages... tout l'inverse de Glee. C'est ça qui me fait un peu peur. Ce pilot
de Smash n'est pas pas spectaculaire, presque intimiste. C'est ça qui m'a plu, mais cela plaira t'il au grand public, c'est une autre paire de manches. Let's dance !

Flow 04/02/2012 08:16


J'ai bien aimé également mais il faut faire gaffe à un truc. Au début de Glee, les musiques n'étaient pas non plus intrusives. Puis le pognon est entré en jeu...

Teproc 03/02/2012 17:48


Je suis assez d'accord globalement, le pilote est bon, même si on y retrouve pas mal de clichés. La scène ou le réalisateur invite le personnage joué par McPhee dans sa chambre d'hôtel et
(spoiler...) lui fait des avances est juste ultra cliché, tout comme le reste de ce personnage, mais c'est globalement sympathique, en particulier grâce au couple de scénaristes/songwriters pour
moi. Pas ultra-convaincu par le personnage de McPhee, personnellement je préfèrerais voir la blonde avoir le rôle (même si ce ne sera pas le cas évidemment), mais tout ça a l'air très sympa.


 


En plus, NBC en a vraiment besoin.