"You Haven't Replaced Me" (Damages - 3.07)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-03-12-17h40m03s132.png
Damages
: 3.07 You Haven't Replaced Me

Damages
poursuit son recentrage sur la relation particulière de Patty et Ellen, quelques peu au détriment du temps d'antenne accordé à l'affaire Tobin, mais ce n'est pas pour me déplaire.

vlcsnap-2010-03-12-17h38m29s205Je crois que je ne cesse de le répéter mais la nouvelle nature de la relation Patty/Ellen est fascinante. Clairement, les auteurs ont réussi leur entreprise: faire atteindre un stade "adulte" cette saison à la relation des 2 femmes. Chacune sait que l'autre ment et sait également de quoi elle est capable. Leur petit jeu de manipulation avec Alex s'est donc avéré plutôt captivant. Ellen se joue de la jeune british pour, semble-t-il, l'évincer du cabinet de Patty, et cela avec pas mal de brio. Rose Byrne réussit alors à rendre son personnage attachant à nouveau, à mon sens en tout cas, par sa mascarade et ses relation plus détendues avec Patty et son nouveau boyfriend. Elle ressemble clairement à Patty désormais, mais une touche de chaleur en plus. Leurs confrontation sont donc toujours des plus intenses. Le plus drôle dans tout ça, c'est que même si on a l'impression que c'est Ellen qui prend les choses en main, c'est finalement Patty qui tire les ficelles. Alex n'était qu'un apât pour Ellen. Celle-ci y a mordu et cela met en évidence le processus de rapprochement des 2 personnages. Le procureur vient accélérer les choses en avouant à Ellen ses réelles motivations dans l'affaire Tobin: il n'en n'a rien à faire des victimes de Tobin, il tient simplement à ajouter les coupables de la famille à son tableau de chasse. Pas vraiment ce qu'espérait Ellen qui garde une âme valeureuse, même après avoir baigné plus de 2 ans dans les magouilles et les corruptions. Entre le DA et Patty, son choix devient de plus en plus évident et sa décision, qui m'a surprise sur le coup, de cacher à Gates l'information de l'implication de Caroline Tobin dans la mort de Marchetti (un peu facilement découverte, mais bon...) mais de la révéler à Patty illustre parfaitement cela. Maintenant, une chose devient de plus en plus certaine, Patty et Ellen retravailleront ensemble avant la fin de la saison, pour le meilleur et surtour pour le pire d'après les flashs.

vlcsnap-2010-03-12-18h00m47s29.pngLe flashforward, justement, continue de faire quelques révélations, et tant mieux. On y apprend que le sac de d'Ellen, retrouvé plein de tâches de sang, lui aurait été dérobé avant les évènement du flashforward... mais peu après, on retrouve le sac d'Ellen dans l'appartement de fortune de Tom, le corps de celui-ci subissant un dernier spasme avant de sombrer, juste près de l'accessoire. Et puis il y a cette information capital du flash qui amène à de nouvelles spéculations: les empreintes retrouvées sur le sac seraient celles d'un certain Lester Wiggins, connu des fichiers de police. Who the hell is this dude?

vlcsnap-2010-03-12-17h44m50s178Lester Wiggins... L.W. ... ces initiales ne vous disent rien? Ce sont également celles de Leonard Winston! Leonard et Lester ne forment en fait qu'une seul et même personne. L'avocat des Tobin se révèlent enfin un peu plus! C'était attendu et finalement mes attentes n'ont pas été trop déçues. Ainsi donc, pendant que Joe découvre l'existence de sa demi-soeur par Zedeck et qu'il fait connaissance avec Ellen, Lenny prend un petit jour de congé pour rendre visite à sa mère... dont il n'est pas au courant du décès. Découvrant la nouvelle, l'avocat se rend donc chez son père qui nous révèle donc l'identité cachée de Lenny. L'incroyable fidélité de Lenny pour les Tobin s'explique alors... on découvre un père plutôt rustre, beauf, vivant dans les caravannes autour de New-York... bref, il ne proposait pas les conditions pour une famille idéale et on comprend alors que les Tobin constituent pour Lenny une famille de substitution. Seulement, comme le laissent à penser le flashforward et les dire de Patty, ce cher Mr Winston est peut-être fidèle à tort aux Tobin qui risquent bien de le faire tomber bien bas. La déchéance semble donc être un thème de mise pour cette saison. Entre Tom, Patty et maintenant Lenny, la fin de saison prend l'aspect d'un véritable gouffre et la chute des protagonistes pourrait s'avérer spectaculaire si on continue de soigner aussi bien les intrigues. Par ailleurs, ce petit focus aura permis à Martin Short de révéler aux spectateurs de Damages tout son talent, son jeu est impeccable et le personnage commence enfin à m'intéresser avec son caractère à la fois chaleureux et glacial... et puis ses secrets qu'il cache, qui d'après son père, pourrait bien causer son bannissement du clan Tobin.

vlcsnap-2010-03-12-17h42m16s187A défaut d'avoir bénéficié d'un focus comme la semaine dernière, Tom permet à l'enquête sur les Tobin de bouger un peu. De plus, son petit voyage aux Caraïbes aura apporté un peu d'exotisme, ce qui est plutôt rare dans Damages donc ça ne se refuse pas. A travers son voyage, l'affaire prend aussi une tournure plus politique... de fait, les riches clients de la banque des Caraïbes n'apprécient pas qu'on vienne poser des question aux autres clients (Tessa Marchetti) et à leurs employés. Tom s'en rend bien compte lorsqu'il comprend que la fille Marchetti n'est pas vraiment au courant des magouilles qu'on lui fait commettre et quand une potentielle source d'information fait marche arrière, lui conseillant de ne plus poser de questions. Les transferts d'argents de Tobin ne seraient que le sommet de l'iceberg, il y aurait quelque chose de beaucoup gros caché derrière tout ça, impliquant beaucoup de personnes peu recommandables. Le mystère avance et s'épaissit en même temps et c'est plutôt excitant... alors il y a quelques facilités et clichés (le portier qui a tout vu, le mafieux qui menace le contact de Tom, Marilyne qui change soudain d'avis apprenant l'existence de l'argent à portée de main...) mais au moins on avance!

En conclusion, si Damages ne déchaîne pas les passions aux USA, elle déchaîne en tout cas la mienne! Cette première partie de saison, bien qu'imparfaite, n'en demeure pas moins maîtrisée, soignée et addictive. Elle réussit complètement à me faire oublier la petite déception qu'était la saison 2. Le puzzle de cette saison est bien plus passionnant, les personnages interagissent plus et la série nous surprend davantage. Cet épisode illustre parfaitement cela et fait doucement monter la sauce en vue de la fin de saison, rendant les choses encore plus excitantes.

[9/10]

Publié dans Damages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article