"Whatever I Am..." & "We'll Meet Again" (True Blood - 5.03/5.04)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-07-23-20h31m37s132.png 

True Blood: 5.03/5.04 Whatever I Am, You Made Me  & We'll Meet Again

 

abc2stars


 

vlcsnap-2012-07-23-20h33m08s31On aura longtemps attendu pour voir apparaître la fameuse Autorité de True Blood, mais maintenant qu'elle est là avec son intrigue bien à elle, je dois dire que ça valait le coup de patienter. Elle offre définitivement à la saison sa partie la plus intéressante pour le moment. Même si les choses n'avancent pas forcément vite, c'est toujours un plaisir d'avoir la mythologie enrichie avec les amusants détournements historiques ou les parallèles entre la politique des vampires et la politique réelle. La nomination du révérend Newlin au poste de remplaçant de Nan Flanagan et les interactions des improbables chanceliers de l'Autorité sont aussi une bonne source d'humour. Et bien sûr, que serait True Blood sans sexe? ça ne manque donc pas non plus pour nous occuper avec Bill et Eric qui s'en donnent à coeur joie avec la mystérieuse Salomé. Celle-ci, ainsi que son non moins imposant compagnon, Roman, grand manitou de l'Autorité, forment quant à eux un couple véritablement... magnétique. Ils sont captivants de par leurs stratagèmes pour débusquer le traître parmi eux et évidemment par la performance des acteurs, particulièrement Meloni, toujours aussi charismatique. Leur détermination à s'opposer à Russel fait sinon peu à peu monter la sauce pour son retour. On a, de plus, droit à divers twists dans leur traque du mouvements Sanguiniste qui idolâtre le vampire rebel, donnant de l'ampleur au conflit avec l'Autorité. Le plus marquant reste la révélation de la trahison de l'enfant chancelier puis son exécution. Certes, c'est un vampire, mais à l'image il reste un enfant, sa mort brutale et sanglante s'avère donc plutôt osée.

 

La fin de l'affaire Debbie est surtout un soulagement. La résolution du problème par le biais de Jason et Jessica est certes un poil facile, mais il valait mieux évacuer ça vite plutôt que de faire traîner cette menace de trop pour Sookie. Bon on pourra quand même un peu regretter de voir la jeune femme complètement échapper aux conséquences de ses actes avec Alcide qui se charge des parents de Debbie. Mais il fallait bien ça pour sceller le rapprochement avec le loup-garou et contenter les shippers qui rêvaient de Soocide (peut-être le pire nom de ship de tous les temps) depuis 2 ans. Puis, si Sookie n'a pas à assumer les répercussions de la mort de Debbie, elle en prend quand même pour son grade. Les reproches qui lui sont faits et sa remise en question s'avèrent bienvenus pour re-crédibiliser la dynamique des personnages. Non, tous ne sont pas à la botte de Sookie et personne n'ignore les dommages collatéraux sur son passage. Cette mauvaise passe aurait néanmoins pu être vite barbante à suivre mais heureusement on nous épargne trop de lamentations de Sookie (à l'inverse de sa chère amie) pour même la rendre drôle dans une scène de beuverie en solo d'anthologie.

 

vlcsnap-2012-07-23-20h32m47s88Pour l'émotion, c'est plus vers Pam et Eric qu'il faut se tourner. Ils partagent de sacrées scènes dans le genre, peut-être les plus fortes de ces deux épisodes. Les flashbacks sur leur rencontre rendent finalement le duo encore plus consistant et attachant, et donc d'autant plus déchirante leur séparation. Pam a tout de même l'opportunité de se montrer plus fun avec Tara dont elle a la bonne idée de reprendre le contrôle. Non parce que livrée à elle-même, la jeune vampire redevenait sacrément chiante entre ses errements, ses jérémiades et son obstination à se suicider.

 

Pour passer rapidement sur le reste, je dirais que les retrouvailles de Jason et Andy avec les fées sont ce qui se dégage le plus du lot. La réintroduction de cet univers est un peu brutale et insensée mais au fond, je ne me plaindrai aucunement d'échanger ça contre les errements amoureux à deux balles des deux flics ratés. Surtout qu'il y a la promesse de creuser un peu la mythologie autour des parents Stackhouse avec le retour de la cousine Hadley. Déjà moins intéressant mais tout de même un minimum intriguant, il y a Sam et le mystère de ses amis shapeshifters assassinés. Bien sûr, il y a plus excitant, mais bon, on a fait l'effort de faire preuve d'un peu de continuité avec le retour de ces deux persos... alors pourquoi pas. Lafayette et son démon de sorcier qui prend le contrôle, ça ne m'inspire sinon pas grand chose. ça fait surtout un peu redite par rapport à la saison dernière. Enfin, le pire du pire, Terry et son affreuse intrigue de traumatisme militaire. Le truc, c'est que ce n'est ni lié à quoi que ce soit de surnaturel, ni drôle, ce qui fait un peu tâche dans l'univers de True Blood... alors impossible de s'y intéresser.

 


 

En conclusion, pendant que les vampires ont réellement repris le pouvoir pour des storylines plus qu'efficaces, le niveau de bourdes et d'intrigues fumeuses a aussi été réduit... mais sans totalement disparaître.  Ce qui nous offre au final du True Blood de bonne facture,

Publié dans True Blood

Commenter cet article