"Timebomb" (True Blood - 2.08)

Publié le par Shone

208-a.jpg
True Blood
: 2.08 Timebomb

Après un départ canon, le rythme de cet épisode ralentit considérablement... on va prendre ça du bon côté, ça nous permet de souffler un peu. J'avoue que pour ma part j'ai naïvement cru qu'on allait continuer avec ce rythme pendant quelques épisode, mais il semblerait que True Blood tienne à recharger ces batteries. Mais nous, avait-on réellement besoin de ce genre pause? Hm... ça me fait hésiter entre 2 notes... le choix sera fait en fin d'article!

208-b.jpgPremier constat, l'épisode se divise en 2 partie. La 1ère de ces 2 parties s'attarde sur le conflit pro-vampire contre anti-vampire débilo-chrétiens. Visuellement, c'est irréprochable, la tension y est très présente, et plusieurs intrigues s'y mélangent et s'imbriquent  astucieusement les unes dans les autres... ça commence avec Sookie et Godric qui sont rejoints par Eric dans leur geôle. Godric ordonne à son disciple de conduire Sookie hors de la Communauté... malheureusement, ils se retrouvent pris au piège par les membres de la Fellowship dans l'église. Steve s'apprête alors à profiter de leur présence pour faire d'eux un véritable feu de joie. Michael McMillian est parfait dans le rôle du "grand méchant" complètement cinglé et surestimé. Pourquoi ne nous l'a-t-on pas montré comme ça dès le départ? A côté de ça, Bill réussit enfin à échapper à Lorena, grâce à Barry, le télépathe ami de Sookie, qui lui a servi de diversion pour fracasser le crâne de sa créatrice avec un écran plasma (c'était géant ^^). Il y a aussi Jason... qui n'est pas mort! Il croit d'abord qu'il assiste à vrai miracle... mais en fait, l'arme avec laquelle Sarah lui avait tiré dessus n'était qu'un paintball. mdr, pathétique, mais dans le bon sens ^^. Jason se réveille enfin, après 7 épisode de connerie profonde et quand Sarah lui révèle qu'ils détiennent sa soeur et se met à insulter cette dernière, il a vite fait d'oublier ses principes de galanterie et se précipite à l'église, laissant la blondasse de Sarah paumée dans la forêt. Débarquent alors successivement pour sauver Sookie et Eric, Bill, Jason et enfin l'armée de vampires du secteur... chacun veut alors se faire une joie de dégommer le beau monde de la Fellowship, mais les festivités sont vite interrompues par Godric qui propose l'armistice à Steve. Mais celui-ci préfère la mort à ça, clamant que "Jésus le protégera" (hum, hum...)... Godric, sautant du coq à l'âne de façon très fun, lui rétorque alors "I'm actually older than your Jesus. I wish I could have known him... but I missed it!" sans rire ^^, vraiment mdr. Godric demande alors aux membres de la Fellowship s'ils sont prêts à mourir pour les idées folles d'un chrétien taré... la réponse est évidente et Steve a vite fait de se retrouver complètement seul. Et voilà comment s'achève l'intrigue de la Fellowship of the Sun. Elle ne se sera que véritablement concrétiser que sur la fin... Moralité? Les idées extrémistes proviennent toujours de cinglés... même s'ils n'en n'ont pas toujours l'air. Quelle philosophie ^^.

208-f.jpgSuite aux évènements de la Fellowship, une soirée entre humains et vampires est organisée dans la luxueuse villa de Godric. Cette soirée servira de toile de fond au crêpage de chignon entre Sookie et Lorena... cette confrontation est la bienvenue, mais j'aurais aimé qu'on aille un peu plus loin (pas la baston aves Sookie et Lorena en maillots de bain dans la boue)... j'ai trouvé que ça ne prenait pas une grande place dans l'épisode alors que c'était quand même assez attendu. Donc mis à part ce mini fight entre Sookie et Lorena, la soirée de Godric n'aura présenté que peu d'intérêt. Mais elle risque de devenir sacrément intéressante au vu du cliffhanger de malade (sûrement le meilleur de True Blood à ce jour) qu'on nous sert cette fois. Pendant que Bill est dehors avec Lorena, chargé par Godric, qui n'apprécie pas du tout les troubles fêtes, d'accompagner sa créatrice hors du secteur dont elle est bannie, Luke, un des membres les plus faibles d'esprit, de la désormais (j'imagine) feu-Fellowship, fait son apparition... couvert d'explosifs qu'il enclenche dans la dernière seconde de l'épisode! Wow, n'est-ce pas? Chuis resté pantois un bon moment après cette scène. Il me tarde de voir comment ils vont gérer la suite ^^.

208-c.jpgJe ne sais pas trop quoi penser de Godric... à la fois il est surprenant et charismatique, mais il a quand même le pardon facile. C'est limite s'il se mettait pas à chanter We Are the World... on est dans True Blood quand même, sur HBO, et c'est un vampire, merde quoi! Je m'attendais pas à cet aspect là et ça me déçoit quand même un peu... mais on reconnaîtra cependant pour cet épisode que Godric a le mérite de fasciner même s'il ne correspond pas vraiment à ce que j'attendais. En revanche, j'applaudis l'illustration du lien qui unit créateur et disciple que font les scénaristes de l'attachement d'Eric envers Godric. On le voit, il obéit ici à des principes qu'il ne lui viendrait pas à l'idée d'appliquer dans son secteur... sa fidélité est donc plus forte que son esprit bestial.

208-d.jpgQuelques lignes sur la partie "Bon Temps"... on stagne un peu cette semaine. Pendant que Maryann fait bouffer Tara et Eggs le coeur de Daphné, et cela à leur insu, ce qui les fait pour une raison mystérieuse complètement délirer et se lancer dans une scène sado-maso hallucinante... c'est Sam qui se retrouve avec le cadavre de Daphné sur le bras et à devoir s'en expliquer à la police. Décidément, le pauvre Sam n'aura pas été bien tranquille cette saison... sinon, rien d'autre à signaler. Bon ok, on avance peu, mais y a de bonnes idées et de bons délires ^^.



Au final, on a peut-être plus la puissance de l'épisode précédent, mais je crois que finalement ce ralentissement était nécessaire. Après le bordel qu'il y a eu, il fallait bien remettre les choses un peu en ordre car il semble que quelque chose d'encore plus énorme se prépare. Ainsi, après l'épisode en crescendo, on a celui en decrescendo, et peut-être que ça en jette un peu moins, mais ça valorise diablement la nouvelle montée en puissance qui est amorcée sur la fin... on ne va pas non plus trop se plaindre non plus, parce que la 1ère partie, c'était quand même du grand divertissement. Et puis avec toutes ces storyline pour la plupart très bien conclues, on va maintenant pouvoir passer à autre chose.


[8/10]

Publié dans True Blood

Commenter cet article