"Theatricality" (Glee - 1.20)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-05-31-20h22m44s69.png
.
Glee: 1.20 Theatricality

 

Your assignment for the week: Gaga! ... (et Kiss en 2e thème de dernière minute). Ce n'est pas moi qui le dit, c'est ce cher Will Schuester, chaque fois plus insupportable à se mêler de tout et à faire la morale à tout le monde. Heureusement, on le voit pas trop cette fois. N'empêche que c'est lui le prof directeur du Glee Club, les élèves doivent donc se plier à ses consignes. Résultat: quelques bonnes prestations musicales et cela sur Bad Romance et Shout It Out Loud. Ah et une jolie morale sur... je vous le donne en mille... la tolérance et l'acceptation de soi. C'est sûr, c'est bien sympa et c'est beau comme message. Mais c'est toujours la même chose, ça devient lassant. Ce détails mis à part, l'épisode se laisse plus ou moins bien suivre. A quelques mimiques de personnages près.

 

vlcsnap-2010-05-31-20h21m34s171Dans le cas de Rachel et sa récemment découverte mère, Shelby Corcoran, pas de caprices ou attitudes irritantes à déplorer mais juste un traitement un peu rapide des retrouvailles mère et fille. A peine retrouvées, les voilà qui se disent déjà adieu. Je ne comprend pas bien... quel aura été au final l'intérêt d'avoir fait Rachel retrouver sa mère? Qu'est-ce qu'elle y aura gagné? Si de toute façon, d'après Shelby, elles n'ont rien à faire ensemble.... c'est un peu le n'importe-quoi relationnel j'ai envie de dire. Tout ça pour meubler j'ai l'impression. Dommage. Mais bon, je ne nierais pas que les numéros musicaux auxquels ont droit les 2 femmes étaient plutôt excellents dans leur genre. Le duo sur PokerFace, sobre et émouvant, était d'une intensité à vous faire frissonner. 

 

vlcsnap-2010-05-31-20h22m19s106En fait, c'est plus du côté de Finn et Kurt que j'ai eu un réel problème avec un personnage... à savoir Kurt. Je me suis rendu compte que son caractère devenait de plus en plus désagréable. Okay, il est gay, il en est fier, il l'accepte... mais ce n'est pas une raison pour le répéter à longueur d'épisode. Et ce n'est pas plus un bon prétexte pour se la jouer incompréhensif de service. Ne peut-il pas comprendre qu'il n'y aura jamais rien entre lui et Finn et que ça ne sert à rien de s'accorcher à lui sans tenir compte des sentiment du pauvre mec qui n'a rien demandé? Sur ce coup là, je soutiens donc Finn quand il engueule Kurt et lui demande de lui foutre la paix. Sa réaction et sa colère sont totalement compréhensibles. Mais ça ne veut pas dire que je n'approuve pas le sermon du père de Kurt, très bien écrit et très révélateur de la situation intellectuelle déplorable des territoires centraux des Etats-Unis. Mais au final, Finn, ne tient pas rigueur aux Hummel pour la façon dont ils l'ont traité et va jusqu'à sauver Kurt des rustres... je regrette un peu qu'il fasse aussi vite l'impasse là-dessus. Il devrait même plutôt s'estimer heureux de se faire virer de chez les Hummel vu que c'est ce qu'il souhaitait dès le départ. Encore une fois, on nage en plein n'importe-quoi relationnel... mais j'avoue que c'était trippant de voir Finn sauver Kurt, drappé dans son rideau de douche à la Gaga.

 

vlcsnap-2010-05-31-20h22m09s12Dans les reste de l'épisode, nous avons une rapide mais sympathique et drôle historiette pour Tina et Figgins avec pour toile de fond la folie du look gothique et le phénomène "vampirique" qui fait des ravages chez nos amies amatrices de littérature et teens-show bas de gamme. Rapidement, on revient aussi sur le couple/non-couple Quinn/Puck... mais c'est si rapide et c'est pour nous offrir tellement de mièvrerie, qu'on aurait peu s'en passer. Triste de voir à quel point dans cet épisode Quinn et Puck sont l'ombre d'eux mêmes...

 

En conclusion, pas bien terrible, la faute à des relations entre personnages mal développées et une morale un peu trop récurrente, mais, ce n'est pas foncièrement mauvais non plus, on a connu pire. Il y a  donc du bon aussi: les prestations (comme d'hab') et de l'humour décalé et fantaisiste qui fait bien son effet. Une chose est sûre, pour les tenues spéciales Gaga, les costumière s'y sont visiblement donné à coeur joie.

 

[5,5/10]

Publié dans Glee

Commenter cet article

the viewer 01/06/2010 10:34



Assez d'accord pour la rapidité des storylines! Les scénaristes ont pour l'instant du mal à tenir la longueur avec leurs histoires et c'est dommage, car ils pourraient en faire quelque chose de
bien! Comme l'intrigue de la mère de Rachel. Même si 2 épisodes ont été inversés (celui-ci et le prochain), ça n'aurait duré que 3 épisodes finalement. Un peu brouillon tout ça.
Et d'accord par rapport à Kurt (qui est limite flippant avec Finn parfois lol) mais cela permet de très bonnes scènes (la colère de Finn puis celle de Burt). Le message de tolérance passe bien.