"The Truth Hurts" (USoT - 2.03)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-04-08-17h28m15s95

 

United States of Tara: 2.03 The Truth Hurts

 

USoT23a.png

3e épisode de la saion pour Tara... c'est peu et en même temps c'est déjà le quart de la saison. Ce qui fait donc au moins un quart de saison réussi! De fait, cet épisode continue dans l'excellente lancée de l'épisode précédent. L'originale intrigue lesbienne Tara/Buck et Pammy gagne en intensité sans pour autant aller dans la surenchère. Voyez-vous il y a cette agréable "Diablo Cody touch" qui rend l'histoire terriblement authentique malgré son incongruité. Et puis il y a les acteurs, toujours aussi formidables. ça en deviendrait presque lassant de dire ça mais encore une fois, Toni Colette nous montre qu'elle est une grande artiste. L'exercice difficile du jour, c'était de jouer Buck sans l'être, quand Tara décide d'aller mettre les choses au clair avec Pammy. Sans surprises, la prestation de Colette est impressionnante, elle arrive parfaitement à faire comprendre qu'elle feint d'être Buck pour parler à Pammy. L'actrice qui interprète cette dernière, par ailleurs, continue de me surprendre. On se prend facilement d'affection pour elle, et elle réussit bien à nous toucher quand la vérité sur Buck lui est balancée à la figure. Son message à la patinoire est aussi un grand moment. C'est à la fois drôle, touchant et dramatique. Et puis c'est un peu un moment clé de la saison. Grâce à Pammy, toute la famille de Tara découvre donc sa rechute. Voilà qui devrait permettre à Max de revenir un peu sur le devant de la scène puisque cette révélation est l'occasion pour lui de déclencher une colère insoupçonnée... dont son pauvre ami Sully (plombier si j'ai bien compris) fera les frais. Les enfants et la tante quant à eux, suite au message de Pammy, ne semblent pas (encore?) très affectés par la nouvelle. Il faut dire qu'ils ont d'autres chats à fouetter. Charmaine est occupée à rêver à son marriage et à ignorer le vieux Neil. Les quelques scènes (je crois même qu'il n'y en a qu'une) de ces 2 là sont surtout là pour nous dire peu subtilement que leur histoire n'est pas finie et qu'ils risquent de finir ensemble en fin de saison. Prévisible... mais au moins ça nous permet de revoir Neil. Marshall, de son côté, découvre les joies de l'hétérosexualité... et cela se confirme: il ne s'agirait que d'une passade. C'est ma déduction à la vue de la tronche qu'il tire au cours de sa première expérience sexuelle hétéro. Mais je peux toujours me tromper est c'est ce qui fait la richesse de cette histoire, cette ambiguité dans la relation de Marshall et de son amie. On se dirige donc vers l'inconnu avec eux, c'est excitant et en même temps assez frustrant. Enfin, il y a Kate, trop intriguée par Lynda et ses exubérants amis pour prêter attention aux problèmes de sa mère. Les avancées dans cette histoire ne sont pas des plus considérables mais au moins elle apporte un peu de fantaisie. La scène où Kate revêt les costumes colorés de Lynda m'a assez marqué... et je ne sais pas vraiment pourquoi, bizarrement. C'est peut-être ce côté décalé mêlé de sobriété qui m'a séduit... ah et il faut savoir que je raffole des phrases cons et délurées (vous vous en rendrez bien compte quand je reviewerais Weeds ^^) et ici, je retiendrais le joli "You're a superstar!". C'est dit.

 

USoT23b

 

En conclusion, petit bijoux que cet épisode de Tara. Décalé, émouvant, tout en finesse, la série continue sa route sur la voie de l'excellence.

 

[8,5/10]

Publié dans United States of Tara

Commenter cet article