"The Next One's Gonna Go in Your Throat" (Damages - 3.13)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-04-22-20h15m43s218

 

Damages: 3.13 The Next One's Gonna Go in Your Throat (Season Finale)

 

Ainsi se conclut donc Damages. Un minuscule espoir subsistait encore quant au sauvetage de la série, mais à la vue de la construction de cet épisode qui s'apparente à un series finale plus qu'autre chose, on a clairement l'impression que c'est la fin. Vais-je maintenant aller transpirer des yeux comme jamais suite à la perte de cet immense série? Non, cela devra attendre la fin de la review. Et pour cette review assez spéciale, je ne sais pas si c'est la méthode la plus adéquate, mais j'ai envie de procéder par personnage, si vous le voulez bien.

 

vlcsnap-2010-04-22-20h08m24s180Ainsi, dans ce final, chaque personnage, chaque intrigue obtient sa conclusion, à commencer par le cas Frobisher, relancé depuis le 3.08. On voit alors revenir Wes (Timothy Olyphant, Justified!!!), appelé pour quelques éclaircissements par Ellen suite aux dernières découvertes sur le meurtre de David. De retour à NY, il révèle à Ellen toutes les pièces manquantes du mystère de la mort de son fiancé et lui propose de l'aider à coincer Frobisher en se livrant également lui-même aux autorités. Mais Ellen ne tient plus à ce qu'on lui rende justice et refuse poliment l'offre. Cela n'empêchera néanmoins pas Wes de quand même s'attaquer à Frobisher. Le bonhomme se laisse facilement avoir, il semble de toute façon ne plus une être une proie difficile. Il est tombé bien bas, au point de se mettre à parler au fantôme de son avocat. C'est l'occasion de revoir l'excellent Zeljko Ivanek, donc on ne boudra pas notre plaisir. Au final, Frobisher se livre donc aux autorités suite aux menaces de Wes, ce qui met enfin un point final à cette histoire à rallonge. Mais bon, bon, bon... ça arrive un peu tard quand même, ce qui fait que ça sonne au départ un peu faux. Mais mieux vaut tard que jamais comme on dit, et la prod devait avoir ses raisons pour n'en finir que maintenant, et une des raisons devait être l'engagement d'Olyphant sur Justified, qui l'a ainsi empêché de revenir. Ce qui est marrant, c'est qu'il me semble qu'implicitement, la série tente d'expliquer cela, notamment avec ces 2 répliques: Wes: "You know, busy, lot of travelling" // Ray Fiske: "I see the cowboy turned you in". Mais au moins, si c'est vraiment la fin de la série, c'est une bonne idée d'avoir fait en sorte que toute cette histoire se termine à cette occasion. ça donne bien une impression de finalité, c'est appréciable... on quitte donc l'éternel grand méchant de la saison 1 aux mains des flics... ah, Frobisher aura été une ordure, mais une ordure que j'aurais appris apprécier. Ce qu'il y a de plus admirable chez lui? C'est la géniale dernière scène entre Frobisher et son éternel comparse Ray qui nous le révèle avec justesse: Ray: "I've always admired that about you, Art [...] Your eternal optimism." Frobisher: "Well, Goddamn right I'm optimistic! This is America, for Christ's sake. Everything's possible!" Ray: "... not this time."

 

vlcsnap-2010-04-22-20h14m29s1Une autre intrigue, un peu plus récente, qui obtient enfin sa conclusion, c'est celle de Jill et Michael. Sans surpise, Patty découvre que Jill n'a pas respecté les termes de leur arrangement et n'a pas quitté la ville. En conséquence, l'avocate fait donc en sorte de se débarrasser une bonne fois pour toute de la cougar et l'envoie croupir en prison avant de récupérer tout ce qu'elle acheté avec l'argent qu'elle lui avait donné... dont la Jaguar rouge de l'accident du flashforward! Le puzzle est alors quasiment reconstitué. Reste la pièce principal qui manque pendant un petit moment, ce qui a pour effet d'accentuer le puissant suspense qui empreint cet épisode. Qui sera donc au volant de la voiture acheté par Tom qui va percuter Patty? La voiture navigue d'un personnage à l'autre et à chaque fois on frémit... Tom, Ellen, Leonard, le sans-abri, Ellen à nouveau et finalement... Michael! Et moi qui pensais que ce serait la femme de Tom (qu'on a même pas vu de l'épisode!!!)... une preuve s'il en fallait une, que j'ai une intuition de merde. Damages m'a bien berné, tout comme ceux à qui elle a réussi à faire croire que ce serait Jill qui s'en prendrait à Patty. C'est fortiche parce qu'en plus, la vérité n'etait pas loin... elle était même sous notre nez! Mais elle était tellement logique et simple que ça l'écartait tout de suite du raisonnement du spectateur... et ça a ainsi permis de mieux le surprendre. Ingénieux. C'est donc Michael qui, dans un excès de rage contre sa mère pour l'avoir séparé de sa bien-aimé, a décidé de se venger et d'essayer de la tuer... Shocking! ... et logique aussi. Quand on y réfléchit, tout ce qui a été fait sur la relation entre ce fils et sa mère, menait inévitablement à ce type d'issue. Dire que tout ce mystère a été géré d'une main de maître, c'est un bel euphémisme.

 

vlcsnap-2010-04-22-20h09m24s16On poursuit avec LE grand héros tragique de cette saison, j'ai nommé, Tom Shayes. Ellen et lui jouaient à un jeu dangereux en pactisant avec Leonard Winston, forte de ce constat, Patty décide de mettre un terme à l'alliance. Mais Ellen et Tom ne tiennent finalement pas compte de l'ordre de la féroce avocate et continuent leur petites affaires avec Winston. Grave erreur pour Tom... mais il est déjà trop tard et c'est ce qui donne toute sa dimension tragique à cet épisode. On se surprend à retenir son souffle à chaque fois que se présente le risque que l'instant fatidique du meurtre de Tom soit arrivé. Du coup, on finit vite essouflé tant les occasions de tuer Tom sont nombreuses! On passera pas loin quand l'homme de main de Zedeck poignardera à plusieurs reprises le pauvre avocat... mais finalement, Tom arrive à s'échapper, avec l'aide de Lenny, revenu sur le lieu de l'échange de preuves accusant les Tobin contre garantie d'immunité. Tom est alors sauvé... mais pas pour très longtemps, car voilà Joe, au courant de son deal avec Lenny, qui vient à son tour s'en prendre à lui, et cette fois ce sera la bonne. Ironiquement, c'est chez lui que Tom se fera tuer par Joe... et il finit de façon si honteuse que ça en fend le coeur: noyé dans sa cuvette WC. Une manière de nous dire que c'est clairement là que l'homme touche le fond et que cette saison n'aura été pour lui qu'une lente descente aux enfers, superbement écrite. Toujours est-il que Tom n'aura finalement pas sombré pour rien...

 

vlcsnap-2010-04-22-20h10m01s137... c'est son sacrifice qui résout toute l'affaire Tobin. Pourtant, ce n'est même pas lui qui enclenche la chute des Tobin. Non, c'est la trahsion de Lenny qui est à l'origine du dramatique effet domino qui entraîne l'effondrement de la famille. La trahison conduit Marilyn à enfin révéler à Joe les motivations de son père lorsqu'il a fraudé: ainsi, papy Lou a fraudé ... à cause de Joe! ...pour rembourses les dettes qu'il avait accumulé à l'époque où il se soulait tout le temps. Même si cette histoire de dettes sort un peu de nulle part, ça reste logique et donc l'explication tient plutôt bien la route. Pour Joe, que sa mère lui ait caché ça, c'est la goutte qui fait déborder la vase. Il coupe donc les ponts avec elle et se réfugie dans l'alcool... et c'est probablement ce qui coûtera la vie à Tom. Mais les choses auraient-elles vraiment été différentes si Marilyn n'avait rien dit à Joe ou si ce dernier n'avait jamais eu de problèmes avec l'alcool? Le doute subsiste et dans un sens, c'est appréciable, ça donne une certaine crédibilité à la série. Mais revenons aux Tobins, on en a pas encore fini avec eux. Pendant que Joe ruine des vies sous l'emprise de l'alcool, il y a sa mère qui essaye dans une dernière tentative de sauver sa famille, de convaincre Patty d'épargner son fils. En vain. Tant mieux, le contraire aurait été trop facile. Marilyn aura donc échoué à protéger sa famille, tout ce qu'il lui reste ce sont des regrets et quelques souvenirs pour pleurer. Logiquement, la seule conclusion envisageable pour elle s'avère alors être... le suicide. Surprise, ce n'est donc pas Tom qui se jette du pont, comme avait pu nous laisser penser un récent montage, mais Marylin. Un beau twist, bien dramatique qui offre une sortie de luxe au personnage de Lily Tomlin, qui aura été géniale jusqu'au bout. On regrettera qu'elle ne soit pas apparue plus souvent cette saison. Donc, Marilyn morte, il nous reste Joe... lui ne meurt pas, mais on ne peut pas dire qu'il finisse bien mieux que sa mère. Il est finalement coincé par les autorités et forcé par Patty à admettre le meurtre de Tom. Résultat, il va rejoindre sa soeur en prison... Au final, il ne reste plus rien des Tobin. Remarquez que chaque génération a fini de la même manière... les parents se sont suicidés et les enfants se retrouvent derrière les barreaux. Encore une fois, c'est très ironique.

 

vlcsnap-2010-04-22-20h09m13s152Dans le clan Tobin, celui qui s'en sort encore le mieux, c'est Winston. Probablement parce qu'il n'a jamais vraiment été un Tobin et parce qu'il a quitté le clan avant qu'il ne soit trop tard. Et puis peut-être aussi est-ce sa récompense pour avoir grandement contribué à la résolution de l'affaire. Pourtant, il y a bien un moment où on a bien cru qu'il a avait baisé tout le monde: lorsqu'Ellen découvre avec stupeur (communicative!) que Leonard n'a jamais donné l'argent de la fortune et que tout ce qu'elle a récupéré, ce sont de fausse coupures. La preuve ultime de la culpabilité des Tobin, soit la lettre de confession de Lou, n'est même pas dans le sac d'argent! Horreur! Sauf qu'on oublie un détail... la lettre, Lenny l'a laissé dans le sac d'Ellen ce qui rend alors l'objet inestimable. On suit alors avec attention le périple de l'accessoire... ce qui semble d'ailleurs être un subtil moyen pour la série de s'amuser avec ses spectateurs. Le sac passe alors des mains de Lenny à celles du sans-abri, avant de rencontrer le chemin de Tom puis de se retrouver dans l'appartement du deal avec Lenny. Pendant tout ce temps, c'est le sans-abri qui garde le sac avec lui, ce qui lui confère alors un statut particulier de "gardien du trésor", un statut bien mis en relief lorsqu'Ellen, après quelques bonnes déductions, vient le trouver pour récupérer la lettre. La jeune femme pourra remercier Lenny de lui avoir finalement indiqué où il avait caché la lettre. En fait, pour lui c'est aussi un geste symbolique. C'est ce qui le fait rompre définitivement avec les Tobin et le libère de cette famille au destin funeste. Sans regrets, il peut donc s'envoler avec le pactole Tobin vers d'autres cieux. Une fin qu'il mérite bien...

 

vlcsnap-2010-04-22-20h14m54s244Le meilleur pour la fin, on termine avec Patty. Tout ses récents rêves et visions prennent enfin un sens dans ce final. Il s'agit en fait du passé qui la hante. Ou plus précisément, un choix crucial dans sa vie qui revient hanter Patty. Car voyez-vous, Patty aurait pu ne jamais devenir avocate à New York... tout s'est décidé pendant sa 1ère grossesse. Souvenez-vous, on nous avait révélé en saison 1 que Patty avait fait une fausse-couche, cette fois, on nous révèle que la fausse-couche n'était pas si accidentelle que ça. A cette époque, Patty s'apprêtait à embrasser sa carrière d'avocate mais son bébé s'est révélé être un obstacle à cela. Elle a donc du choisir. Ou elle se résignait à devenir mère et à abandonner son ambition, ou elle faisait en sorte de se débarrasser de cet obstacle... et c'est la 2e option qu'elle a choisie, comme on le sait. Comment s'est-elle débarrassée du bébé? En provoquant elle-même sa fausse-couche, en faisant de l'exercice alors que cela lui était interdit. Elle est ainsi montée à cheval et ce qu'il devait arriver arriva... pourtant, le fermier du coin aux traits du mystérieux architecte, l'avait prévenu. Mais rien n'y a fait, Patty a ainsi commis l'irréparable. Une fois ceci dévoilé, sa fixation sur Julian l'architecte et ses visions de cheval deviennent, comme je le disais, bien plus censées. Tout prend forme au cours de cette magnifique et intense ultime scène (de la série?) entre Patty et Ellen, comme toujours magistralement interprétées par Glenn Close et Rose Byrne, au bord du ponton des Hamptons, comme traditionnellement à chaque fin de saison.  Ce passage fait par ailleurs pour la dernière fois un beau parallèle entre les 2 femmes. Ainsi, au terme de cette saison, Ellen ressemble comme jamais à Patty. Seul l'âge les sépare... et puis une autre chose: Ellen n'a pas encore eu à faire le choix entre ambition et famille qu'a dû faire Patty. Mais ce moment ne devrait pas tarder. Sûrement en prévision de cet instant, Patty dit d'ailleurs bien à sa protégéé, "You're gonna have to decide what you want" avant de lui raconter l'histoire de sa fille morte-née et de son choix à elle. A la fin du récit de Patty, vient à l'esprit d'Ellen la question la plus logique et la plus profonde qui soit suite à un tel choix, suite à 3 saisons de manigances, mensonges et sacrifices et suite à toute une vie d'ambition... et c'est sur cette question que se conclut magistralement la série: est-ce que ça en valait la peine?

 

En conclusion, s'il fallait vraiment reprocher quelque chose à ce final, c'est la rapidité avec laquelle il enchaîne les réponses. Tout va vraiment assez vite et ça peu parfois donner une impression de bâclé. Mais, encore une fois, les scénaristes devaient avoir leurs raisons. Conscients de la situation audimatique délicate de la série, ils ont probablement essayé de boucler un maximum de choses dans cet épisode. Du coup, pour pouvoir tout caser, ils ont dû insuffler à cet épisode un rythme rapide assez difficile à suivre. Mais en même temps, c'est une belle satisfaction que tout soit conclu dans cet épisode s'il s'agit vraiment du dernier, donc il ne faut pas trop en vouloir à la prod. Hormis ce détail, The Next One's Gonna Go in Your Throat s'affirme comme un final plein d'ironie puissant et prennant. On en ressort difficilement indemne. Au final, l'épisode constitue une fin plus que satisfaisante pour une série de grande envergure, qui se classe parmi les meilleures jamais créées. Maintenant, que ce soit vraiment terminé ou non, une chose est sûre, d'ici à ce que je revois les fantastiques Rose Byrne et Glenn Close sur mon écran, Patty et Ellen vont terriblement me manquer.

 

[9/10]

Publié dans Damages

Commenter cet article