"The Life Inside" (Justified - 2.02)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-02-18-18h44m26s141.png

 

Justified: 2.02 The Life Inside

 

abc2stars


 


 

vlcsnap-2011-02-18-18h41m02s135Retour à un schéma plus classique d'épisode cette semaine pour Justified. Les méchants de la saison ayant été précédemment introduits, la série n'avait plus besoin de leur lier un cas de la semaine comme prétexte pour aborder leur cas. ça aurait été répétitif et pas très cohérent de toute façon. Du coup, Justified ne s'est pas privé de nous offrir dans ce deuxième épisode une petite affaire stand-alone déconnectée du reste, qui se classe d'ailleurs parmi ses plus originales. Il s'agissait d'une prisonnière enceinte parvenant à échapper à la surveillance de Raylan et de son pote marshal-dont-le-nom-ne-me-revient-pas, à l'aide de complices pour donner naissance à son bébé selon sa propre volonté. Déjà, rien que ça, c'était pas mal inspiré... mais le twist qui a fait tout le sel de l'histoire, c'est que l'un des complices s'est avèré être un trafiquant d'organes engagé pour faire le ménage, par le gardien de prison, père du bébé de la prisonnière avec qui il entretenait une liaison. Une découverte qui a conduit les marshals à accourir à la rescousse de la future maman et à coller une balle dans la tête du trafiquant, pour résoudre efficacement le problème. Bon, l'assistant chirurgien du trafiquant avait un peu aidé en se rebellant avant l'arrivée des marshals, ce qui pourrait être vu comme une facilité... mais c'est du détail, le divertissement était là quoiqu'il en soit. De leur côté, les Bennett, et plus particulièrement Mags, poursuivent leur prise d'ampleur en tant qu'antagonistes. ça commence avec Papa Arlo et Belle-Maman Helen, qu'on retrouve avec plaisir au détour d'une sympathique scène comique, qui mettent en garde Raylan contre la terrible mère Mags. Dans ce rôle, il faut souligner l'excellente performance de Margo Martindale, qui parvient à faire de Mags un personnage particulièrement difficile à cerner. Tour à tour, épicière bougonne, cheffe de clan autoritaire et meurtière sans pitié, elle s'est rapidement révélée très complexe. Cette fois, elle apparaît très maternelle avec Loretta, la fillette harcelée par le pervers du season premiere. Fillette dont le père a été, pour rappel, assassiné par Mags elle-même, pour avoir appelé les fédéraux sur son territoire. Un petit détail qui donne un tout autre sens, assez glauque, au dialogue qu'a la matriarche avec elle. Ce même échange révèle d'ailleurs aussi la grande attention que le clan Bennett lui porte, annonçant un arc prometteur, savoureusement tordu, où Loretta aura vraisemblablement son importance.

 

vlcsnap-2011-02-18-18h42m08s35Boyd reste pour l'instant l'énigme de cette deuxième saison. On voit difficilement ce que la série veut faire de lui et demeure très sous-utilisé. Ici, il n'a même droit qu'à deux séquences, une première où sans surprise, il ressort indemne de la mine qui s'était effondrée dans le cliff du season premiere, et une seconde, déjà plus intéressante, où Ava, qu'on est heureux de revoir au passage, le soigne de blessures d'origine inconnue. Cette dernière scène cherche clairement à attiser la curiosité sur les problèmes, non-évoqués dans cet épisode, que s'est attiré Boyd avec l'affaire de la mine. S'il faut concéder que ça marche, je reste malgré tout frustré de voir jusque là le personnage si en retrait et de ne pas savoir vers quoi on se dirige avec lui. Par contre, je suis davantage satisfait du travail réalisé sur le couple Raylan/Winona. Tout en sobriété, la série prend son temps pour exploiter l'alchimie entre Timothy Olyphant et Natalie Zea, encore meilleure cette saison que la précédente. Elle revient aussi sur la situation assez particulière des personnages. Auparavant mariés, ils sont désormais amants. Mais ce qui est encore plus original, c'est que l'actuel mari de Winona semble parfaitement au courant de sa relation et même plutôt bien l'accepter. Ce qui évite d'en faire un boulet. Pour autant, il n'a pas l'air de vouloir rester sur la touche non plus et conserve pour Raylan une sorte de respect mêlé de défiance. Avec le travail sur la reconnexion Winona/Raylan, résolvant ici leur problème de communication, ça n'en rend le triangle amoureux que plus intéressant et prometteur.

 


 

En conclusion, Justified reste à un très bon niveau, avec un épisode détonnant, mettant soigneusement en place les différents enjeux de la saison tout en nous plongeant parfaitement dans son univers crasseux et impitoyable dont on retrouve avec plaisir la belle galerie de personnages secondaires absents du premiere.

Publié dans Justified

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article