"The Full Fuck You Finger" (United States of Tara - 3.03)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-04-17-20h32m52s137.png

 

United States of Tara: 3.03 The Full Fuck You Finger

 

abc2stars


 

vlcsnap-2011-04-17-20h32m03s174Entre la fac, le baby-shower de sa soeur et le départ de Kate, rarement Tara n'aura été aussi débordée. Heureusement, elle a pu compter sur ses alters pour l'aider. J'aime vraiment de plus en plus leur unité cette année, et je trouve excellente cette idée de contrat entre eux qui les assigne chacun à une tâche en particulier. Ainsi Buck s'occupe de la recherche du demi-frère abusif, Shoshana des études et Alice est chargée d'aider Charmaine. C'est bien pensé et répartit bien la présence des alters. C'était sinon une bonne initiative de réunir Tara et Charmaine qu'on avait pas trop eu l'occasion de  voir juste toutes les deux. La belle complicité fraternelle entre elles est toujours au rendez-vous, que ce soit quand Tara tente de rassurer Charmaine au sujet de son futur enfant ou quand Charmaine tente de raisonner les doubles de Tara. DeWitt et Colette font aussi un travail merveilleux ensemble bien sûr, leur scène au supermarché restera parmi mes préférées. Les rassembler le temps de cet épisode a par ailleurs permis de confronter les nerfs à bout de Tara et les  hormones en ébullition de Char ce qui devait aboutir inévitablement à un choc des deux dans un cliffhanger, afin de mieux relancer les intrigues respectives des personnages.

 

vlcsnap-2011-04-17-20h29m54s173Une fois de plus, l'avenir nippon de Kate est compromis. Mais jusqu'au bout il était prévisible qu'il n'y aurait de toute façon pas de départ. Néanmoins, le moyen trouvé pour l'empêcher est franchement bien trouvé. Un tremblement de terre au Japon. Ce que c'est ballot... Quelque part cela donne même un aspect plus réel à la série même si c'est involontaire j'imagine. Mais il faut avouer que c'est une drôle de coïncidence. Les mimiques de Kate sont en tout cas toujours aussi savoureuses et d'une certaine façon rendent bien compte de la fragilité du personnage. Kate parle et parle et parle mais ce n'est que pour mieux se cacher à elle-même le doute sur ce qu'elle veut faire de sa vie, sa peur de l'avenir. Son entêtement à vouloir aller au Japon malgré la catastrophe était cependant touchant et même parfois assez comique. Heureusement, elle a su retrouver ses esprits au bon moment nous épargnant une rallonge inutile de l'intrigue.

 

Max, pendant ce temps, s'occupe des derniers détails pour la vente de son entreprise familiale. Ce qui le force à rendre visite à sa mère pour obtenir une signature l'y autorisant. Sa mère qui est donc interprétée par Frances Conroy. Et donc évidemment, c'est une vieille folle. Y en a quand même un peu marre de la voir toujours dans les mêmes rôles. Je ne dis pas qu'elle est mauvaise, elle est même très crédible en agoraphobe mais j'ai l'impression de voir toujours le même jeu d'actrice avec elle. Faudrait qu'elle pense à se réinventer un peu mamie. M'enfin, en même temps c'est vrai qu'au fond c'était logique que la mère de Max soit aussi un peu timbrée, ça explique mieux d'où il tient sa capacité à supporter les problèmes de Tara. J'ai sinon trouvé sympa ses scènes avec Marshall qu'on a surtout vu avec son copain Lionel jusqu'ici. Il était donc bien vu de le faire faire un peu autre chose et de ne pas le cantonner à sa romance.

 


 

En conclusion, la gestion des alters est on ne peut mieux maîtrisée, on a droit à un peu de chacun d'entre eux et chacun apporte quelque chose, pour autant c'est toujours Tara qui tient la barre. En parallèle, les autres Gregsons pousuivent leur quêtes identitaires respectives, tout en humour et tendresse.

Publié dans United States of Tara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Orangema 21/04/2011 20:27



J'ai aime cet episode mais c'est aussi parce que je trouve United States Of Tara unique tout simplement unique ^^ Enfin bon je serais content que tu viennes lire ma critique ^^