"The Devil You Know" (Justified - 3.04)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-02-12-16h03m46s46.png

 

Justified: 3.04 The Devil You Know

 

abc2stars


 

vlcsnap-2012-02-12-16h03m03s137Comme je l'imaginais, Dickie et son gardien véreux, Murphy, étaient voués à prendre de l'importance. Et ça n'a pas traîné. Les voilà au centre de cet épisode dans une cavale surréaliste pour récupérer l'argent des Bennet. L'intrigue ne perd donc pas de temps pour évoluer et ça reste une des choses qui me plaît beaucoup dans Justified, ce soin pour le rythme. Une des autres grosses qualités de la série, c'est son humour particulier et justement, les péripéties de Dickie ne manquent pas d'en livrer une jolie dose, en plus de son lot d'action made in Raylan. Le mérite revient en bonne partie à Jeremy Davies qui joue avec toujours autant de brio le minable lâche, mais aussi, voire surtout, à Dewey, embarqué malgré lui dans le deal avec Murphy et qui forme avec Dickie un duo de crétins tout bonnement hilarant. La bonne nouvelle? Si Dickie parvient à s'extirper de ses problèmes, on devrait encore avoir droit à un peu de rab de "Dewey Show", celui-ci restant prisonnier de l'équipe de Murphy.

 

Quoi qu'il en soit, l'intrigue de Dickie trouve tout à fait sa place dans la trame générale de cette saison en servant de trait d'union entre Raylan et l'inquiétant Limehouse. En effet, au détour d'un passage chez Loretta, que je j'ai été heureux de retrouver, c'est chez le gangster black que la traque de Dickie mène Raylan, l'amenant à évoquer son passé entre son père et lui à travers ses discussions avec Rachel. Tristement, cette dernière n'a pas grande autre utilité mais sa présence reste agréable et le fait qu'elle interagisse directement avec Limehouse suggère qu'elle pourrait peut-être se retrouver impliquée dans l'intrigue. Le récit du contentieux entre Givens et Limehouse vient sinon donner un vrai background pour légitimer le futur conflit à venir avec Raylan. Celui-ci se veut déjà prometteur, Raylan se tournant même vers Boyd pour des renseignements sur Limehouse, ce qui annonce une éventuelle coopération à venir. Je m'en réjouis d'avance tant l'alchimie entre Olyphant et Goggings reste intacte depuis 3 saisons. 

 

vlcsnap-2012-02-12-16h11m39s170-copie-1.pngPendant ce temps, Devil, l'associé pas futé de Boyd, cherche à prendre le dessus et semble s'en voir offrir l'opportunité. La série avait déjà pris soin d'installer un climat de méfiance entre eux précédemment mais veille à ne pas s'étendre là-dessus, pour emmener tout ça plus loin. Là encore, je salue la maîtrise de la durée des intrigues. Toutefois, j'avoue avoir eu du mal à croire à la réussite du plan de Devil et j'ai vite vu venir le fiasco tant la débilité du personnage a été soulignée. Ce à quoi je ne m'attendais pas en revanche, c'est la réaction radicale de Boyd. Je ne le voyais se débarasser aussi rapidement et aussi brutalement de Devil et ma surprise n'en n'a été que plus grande. Boyd s'impose alors à nouveau en chef de gang à prendre au sérieux et retrouve de sa superbe en tant que criminel imprévisible. A part ça, Devil sert quand même aussi à établir une première connexion entre le camp de Boyd et Quarles, ce dernier s'intéressant au redneck pour son business.

 


 

En conclusion, Justified a connu des épisodes plus riches et habiles, mais celui-ci n'en reste pas moins une réussite. Efficace grâce à son humour et son rythme dans son enquête du jour, l'épisode vise aussi à entamer un travail de toutéliage dans la saison. Peu à peu, les différentes protagonistes, nouveaux et anciens, se retrouvent tous liés et le récit devient plus homogène, annonçant des alliances pleines de potentiel.

Publié dans Justified

Commenter cet article