The Big Bang Theory: 5.23 & 5.24

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-05-20-16h40m56s255.png

 

The Big Bang Theory 5.23 The Launch Acceleration

abc2stars

Un épisode anodin en apparence, qui pourrait ne servir qu'à du remplissage, mais bien plus important que ça au fond. Il amorce efficacement le final du côté d'Howard qui va devoir composer entre son départ dans l'espace et son mariage. Ce n'est pas bien élaboré mais j'ai bien ri à le voir tout faire pour échapper à son destin d'astronaute. Sûrement parce qu'en même temps il essaye de cacher sa peur de cette expérience et que Helberg est excellent dans la panique. La rencontre avec son beau-père est sinon un poil décevante. J'ai eu l'impression d'avoir le personnage parachuté sans réelle présentation et le twist sur son approbation du projet aéronautique d'Howard est plus que prévisible, tant c'est la seule manière de surprendre avec un personnage caricatural comme il est. Du côté des autres couples, l'humour ne manque pas mais aide aussi à se rendre compte de l'évolution des relations. D'une part avec Sheldon qu'Amy arrive peu à peu à rendre plus intime avec elle et d'autre part avec Penny et Leonard qui résistent aux faux-pas de leur relation passée. Et dans les deux cas, la grande qualité des gags qui soulignent l'évolution est qu'ils sont tout à fait adaptés aux personnages, que ce soit le complexe œdipien et de nostalgie geek de Sheldon dont Amy profite ou le surplus d'affection gênant de Leonard.

 

The Big Bang Theory 5.24 The Countdown Reflection (Season Finale)

abc1star

Je pense que parmi tous les finals de The Big Bang Theory, celui-ci restera certainement parmi mes préférés. Il aurait d'ailleurs presque pu servir de jolie conclusion à la série. Il a une simplicité et une sobriété qui aurait pu en faire quelque chose d'assez ennuyeux mais qui sont au final tout à fait adaptées pour laisser à chaque personnage la place pour briller et faire du mariage de Howard et Bernadette un moment profondément attachant. C'est la narration par flashback, à partir du moment où Howard attend le décollage de sa fusée, qui vient garantir la simplicité et l'honnêteté du scénario, mettant de suite fin à tout suspense et possibilité de rebondissement  soapesque qui auraient été de trop, en annonçant dès le début que le mariage a eu lieu. Ce système de narration permet aussi de suivre le mariage sans passer à côté du fameux décollage d'Howard qui méritait bien d'être exploité comme ressort comique. Le résultat est d'ailleurs très réussi, les gags entre la peur d'Howard ou son surnom étant raccords avec ce qui avait été fait précédemment et la série ayant même eu la belle idée de caster un vrai astronaute pour accompagner Howard. Pour le mariage, la bonne idée a vraiment été de l'avancer pour en faire d'abord une cérémonie entre amis, ce qui est bien plus dans l'esprit de la série que ne l'aurait été une réception classique et sans âme. J'ai aussi beaucoup aimé l'idée de la photo Google Earth du mariage. C'est original, cela s'inscrit  très bien dans les racines geeks de la série et donne un minimum d'intérêt à Raj, le premier à y avoir pensé. La volonté de cérémonie entre amis aide sinon véritablement la dynamique du groupe à s'épanouir en amenant l'intégralité du cast à toujours être réunie. Le tout fonctionne grâce à l'établissement d'un bon équilibre dans l'exposition des persos, chacun ayant droit à son running-gag, de la robe de demoiselle d'honneur de Amy aux chamailleries de Sheldon, Léonard et Penny sur la demande en mariage ratée en passant par les lapsus d'Howard confondant Bernadette avec sa mère. Chaque gag est bien sûr très bien porté par l'ensemble du cast (avec une mention spéciale pour Mayim Bialik) mais ne vole pas pour autant la vedette au mariage et au départ de Howard. Au contraire, les évènements qu'ils vit restent au centre du récit et, mieux, en rassemblant tous ses amis,    viennent joliment souligner la proximité nouvelle de la bande et l'évolution de chacune des relations. Bref, on aboutit à une sorte de sérénité et de sentiment d'accomplissement qui clôt de manière plus que satisfaisante une saison très réussie, bien équilibrée  et qui n'a définitivement pas manqué de cœur.

 

PS, je profite de ce post pour annoncer aussi qu'avec lui je conclus déjà en quelque sorte ma saison 2011/2012 de reviewing. Promis je reviendrais avec encore quelques bilans mais voilà, pour le moment, bac et révisions oblige, le blog entre en hiatus pour le mois à venir. Rendez-vous donc fin juin pour le début de la saison estivale.

Publié dans The Big Bang Theory

Commenter cet article

Flow 30/05/2012


Bon courage à toi pour le bac!


The Big Bang c'est toujours aussi bon!

Flow 04/07/2012


Alors ce bac?