The Big Bang Theory: 5.07 à 5.10

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-11-23-20h37m44s135.png

 

The Big Bang Theory 5.07 The Good Guy Fluctuation

abc2stars

Ça y est ! On est apparemment enfin débarrassé de Pryia. Bon l’éviction était prévisible et pas des plus inspirée mais au moins c’est fait. J’aurais bien aimé que la mignonne geekette, flirt passager de Leonard plein de potentiel comique, vienne la remplacer mais  le jeune geek n’a pas pu s’empêcher de la faire fuir. La situation dans laquelle il s’est fourré n’en n’était pas moins drôle pour autant et la séquence de rencontre au magasin de BD était très réussie. L’intégration de Penny au tout était la bienvenue même si on regrette qu’elle n’ait pas autre chose de plus intéressant à faire. Quoi qu’il en soit, son échange avec Leonard était fun. Enfin, Sheldon poursuit la saison avec un nouveau délire enfantin. Il était cette fois tout à fait dans le thème du moment : Halloween. Il s’agissait ainsi pour lui de tenter d’effrayer ses camarades suite à la mise en scène horrorifique dont il a été victime. Pas de chance pour lui, ses tentatives se soldent par des échecs. Si rapidement, le délire devient un running-gag prévisible, il reste toujours efficace grâce à, une fois encore, une fantastique prestation de Jim Parsons qui joue la terreur de façon tout bonnement hilarante.

 

The Big Bang Theory 5.08 The Isolation Permutation

abc2stars

Un joli centric sur Amy. Il conforte dans l’idée qu’elle est finalement bien différente de Sheldon. Surtout dans sa recherche désespérée de socialisation. Certes ce gimmick peut devenir un peu lassant, mais il est ici aussi plutôt touchant, lorsque la jeune femme se met à douter de l’amitié de Penny et Bernadette qui ont décidé de faire du shopping sans elle. L’évènement est alors l’occasion de se reconcentrer aussi sur son atypique relation avec Sheldon qui essaie de comprendre sa déprime. Je suis heureux de voir que les scénaristes continuent de maîtriser cette histoire si casse-gueule. Ils font de leur relation quelque chose qui leur correspond vraiment, loin des standards habituels du romantisme, tout en n’oubliant pas de faire rire. Pour cela ils peuvent compter sur la géniale dynamique de Parsons et Bialik qui rendent les échanges de Sheldon et Amy à la fois parfaitement authentiques et savoureusement décalés. Je suis maintenant curieux de voir ce que cela pourrait donner quand ils s’assumeront enfin comme un couple et j’espère que l’immaturité de Sheldon n’y sera pas un obstacle trop longtemps car le potentiel pourrait être énorme. La mini « trahison » de Penny et Bernadette a sinon permis de revenir un peu sur l’arc du mariage de cette dernière puisque leur sortie shopping était destinée à lui trouver une robe. Un élément anodin mais qui apporte une touche de feuilletonnant que j’apprécie. Enfin, on en a profité pour réaffirmer l’affection de Penny et Bernadette pour Amy,  les deux blondes cherchant par la suite à se faire pardonner. C’était un peu maladroit, avec des actrices qui n’avaient pas l’air tout à fait convaincues et l’humour semblait un peu forcé, mais l’intention était là.

 

The Big Bang Theory 5.09 The Ornitophobia Diffusion

abc1star

Facilement mon épisode préféré de cette saison jusque-là. J’étais un peu sceptique au départ sur la storyline de Sheldon, l’opposant à un pauvre geai bleu provoquant chez lui une phobie maladive. Heureusement, on a vite dépassé cet aspect simpliste pour donner lieu à un enchaînement de gags déjantés menés tambour battant par un Jim Parsons toujours aussi enthousiaste. La participation de Bernadette et Amy à mi-parcours de l’intrigue lui a aussi fait le plus grand bien, introduisant une approche plus féminine des éternels problèmes de Sheldon, ce qui changeait un peu. C’est aussi la preuve, que même avec son désormais large cast, TBBT peut parvenir à faire bon usage de chaque personnage. On peut d’autant plus saluer la gestion des personnages dans cet épisode que la série y trouve aussi un moyen d’offrir à Penny une intrigue bien à elle après l’avoir laissé plutôt en retrait dernièrement. Une intrigue qui plus est drôle et qui en plus ne la rattache pas une fois de plus aux autres filles. Le temps d’une soirée, son duo avec Leonard se reforme, mais en aucun cas il ne s’agit pour eux d’un rencard, ce qui est alors prétexte à l’essentiel des blagues de l’intrigue. Une judicieuse idée qui permet de jouer avec beaucoup de dérision sur le passé de la relation, sans aucune intention romantique douteuse. Etonnamment d’ailleurs. Pour sûr que tôt ou tard, ça reviendra mais pour l’heure Penny et Leonard sont juste des ex devenus bons amis, un statut bien plus propice aux vacheries et taquineries affectives ne les rendant que plus drôles.

 

The Big Bang Theory 5.10 The Flaming Spittoon Acquisition

abc2stars

Sheldon et Amy mènent la danse, je ne pouvais pas être plus satisfait, même si du coup, le reste de la bande se retrouve en retrait, cantonnée à des gags moisis et redondants. L’évolution de leur relation est parfaitement gérée avec une ingénieuse utilisation de l’univers de la série pour l’introduire, entre le personnage secondaire de Stuart, les manies de Sheldon. C’est donc l’éphémère rapprochement d’Amy avec Stuart qui force Sheldon à assumer ses sentiments pour elle.  Mais la bonne idée de la série dans ce développement, c’est d’entamer un bouleversement tout en restant fidèle à son esprit original par le recours aux éternels gimmicks, tels que la socialisation maladroite d’Amy ou l’attachement de Sheldon aux contrats explicites, qu’elle réadapte en fonction des situations. Le changement, en plus d’être drôle apparaît alors tout à fait naturel. Il devrait maintenant pouvoir ouvrir des nouvelles possibilités intéressantes pour la relation.  A part ça, même si elle reste un peu trop isolée, Penny garde une bonne efficacité comique et le bref duo avec Bernadette et Sheldon ici fonctionne très bien. On peut remarquer d’ailleurs encore une variation de gimmick de son côté avec le traditionnel « knock knock knock Penny ! » qui devient un déjà culte « Who do we love ? Penny ! »

Publié dans The Big Bang Theory

Commenter cet article

Clovis Simard 26/08/2012 01:36


Blog(fermaton.over-blog.com)No.22- THÉORÈME HAWKING.  - Nul ne guérit du BIG BANG.