"Short Cuts" (Private Practice - 4.02)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-10-04-21h31m56s232.png
.
Private Practice: 4.02 Short Cuts

abc4star


vlcsnap-2010-10-04-21h36m55s162Je me suis posé une question très simple mais à la réponse pas tout à fait évidente en regardant cet épisode. Pourquoi est-ce que je continue de suivre Private Practice? Oui, c'est vrai, qu'est-ce qui me retiens? La série a ses moments mais retombe souvent dans ses travers. Et puis elle n'est pas franchement très médiatisée. Moi à part, il doit y avoir à peine 2-3 reviewers dans la communauté sériphilique francophone qui en parlent. La question est d'autant plus légitime à l'heure actuelle. Maintenant que Pete et Violet sont mariés, que Sam et Addie sont ensemble, que Naomi a récolté la fortune de son boyfriend mourrant et que Cooper et Charlotte sont fiancés, ce serait presque le bon moment pour partir. Mais non, je reste. La raison m'est apparu en plein milieu ce bien fade 2e épisode. ça va vous paraître très con, mais je n'ai pas trouvé mieux: Private Practice est l'une des séries qui restranscrit actuellement le mieux l'ambiance marine et chaleureuse de Los Angeles et cet épisode en est la parfaite illustration. En grand éternel admirateur de la ville, j'aime ainsi avoir quasiment l'illusion d'y être transporté 40 minutes par semaine,  tant pis si c'est pour suivre des histoires pas toujours follement passionnantes, et c'est donc, je pense, essentiellement ce qui m'empêche d'abandonner la série, bien avant mon attachement pour le personnage d'Addison ou de Violet. Non, sérieusement, sans ça, j'imagine que ma fidélité pour la série aurait déjà été mise à mal et j'aurais tendance à penser qu'un épisode comme Short Cuts m'aurait déjà convaincu de laisser tomber. En fait, la série aurait très bien pu se conclure sur le season 4 premiere, ça aurait fait un ending peu être un peu trop happy mais au moins cela aurait satisfait les fans. Mais non, il y a toute une entière nouvelle saison de commandée.

 

vlcsnap-2010-10-04-21h37m34s37Et apparemment, les auteurs n'ont pas l'air d'être très inspirés pour ça. Je crois qu'eux aussi, au fond, ils se seraient bien arrêté au mariage de Pete et Violet. Il n'y a qu'à voir ce qu'on propose concernant ces derniers. On a juste Pete qui en a ras-le-bol de l'amitié un peu trop envahissante de Cooper pour sa femme. L'extrême proximité entre ces 2 là, c'est pas nouveau, hein, Pete aurait quand même dû anticiper. Le même problème est déjà survenu avec Charlotte, voire même le vieux copain de Violet, si je me souviens bien. Pas mieux avec Sam et Addie qui en reviennent à l'éternel problème Naomi, pourtant déjà réglé dans le season 3 finale (ça m'est revenu!) plutôt que de pleinement exploiter leur alchimie pourtant prometteuse. Et ce n'est pas le décès du vieux William, déjà enterré pour moi depuis belle lurette, ni l'inutile fusion entre les 2 cabinets d'Oceanside, qui va changer quoi que ce soit à la situation. C'est toujours aussi déjà vu. Il faudra vraiment expliquer aux scénaristes que s'ils veulent être écolo, il existe d'autres moyens que le recyclage de vieilles histoires pour palier au manque d'idées. Il y a cependant une partie de la série pour laquelle ils semblent avoir encore un peu d'inspiration en réserve: celle des cas médicaux du jour. Entre la mère d'un autiste qui essaie de le soigner avec de la beuh et un travesti qui va jusqu'à se les couper lui-même pour changer de sexe, on ne s'ennuie pas de ce côté-là. De plus, il faut reconnaître à Private Practice que dans ce genre de cas, elle maîtrise le tire-larmes comme peu d'autres. Et au final, c'est à mon avis Charlotte malgré quelques redondances avec Cooper, puis Sheldon, qui tire son épingle du jeu par sa participation dans l'un de ces cas. En attendant que Kate Walsh s'impose à nouveau, elle est donc officiellement mon rayon de soleil dans ce nuage d'intrigues sans goût et inutiles. Niveau rayon de soleil, Amelia pourrait aussi en être... il faut juste que les scénaristes se décident à l'occuper.

 


 

En conclusion, après m'être demandé le pourquoi du comment du fait que je sois resté fidèle jusque là à Private Practice, je m'interroge, à la suite de cet épisode bien tiède et chiant malgré la chaleur et l'effervescence habituelles de LA, sur ma capacité à rester jusqu'au bout de la série. ça part d'un constat simple: la machine à intrigues semble complètement en panne. J'ose alors poser une nouvelle question dont la réponse n'est pas (encore?) vraiment évidente: serait-ce la saison de trop?

Publié dans Private Practice

Commenter cet article