"She's Ruining Everything" (Ringer - 1.02)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-09-27-17h29m37s18.png

 

Ringer: 1.02 She's Ruining Everything

 

abc3stars


 

vlcsnap-2011-09-27-17h26m43s68Je ne suis pas sûr qu'il était très judicieux de faire croire à une fuite de Bridget dès ce deuxième épisode. ça fonctionnait difficilement dans la mesure où on sait que si l'échange d'identité, à savoir le postulat principal de la série, est abandonné, la série n'a pas lieu d'être. Le suspense est donc inexistant à ce niveau-là malgré les 36 000 coups de fils de Bridget à son "parrain" pour préparer son départ. Et tant mieux parce que l'idée d'une cavale avec le Prof black sans charisme avec le Méchant Dealer Peau Rouge dont on ne sait rien aux trousses, ça ne m'enchantait guère. Pour un minimum de vrai suspense, il faut se tourner vers ce problème de cadavre à dissimuler. La série met en place à partir de là des situations périlleuses, parfois un peu grotesques, mais suffisamment efficaces pour susciter des craintes quant au secret de Bridget . Attention tout de même à l'abus d'effet de suspense qui n'aboutit sur rien. Cela pourrait finir par perdre la confiance du téléspectateur. Toujours concernant le cadavre, il offre un bon cliff final en disparaissant de la cachette de Bridget, introduisant une question sur une entité qui oeuvrerait en faveur de la jeune femme.

 

L'utilisation qui est faite de l'ado rebelle chez les Martin me surprend assez. Dans le bon sens. ça rattrape la tentative inutile de créer un suspense autour du possible départ de Bridget. De fait, on s'en sert de prétexte pour la retenir puisque le problème de drogue de la jeune fille finit par susciter l'empathie de Bridget. C'est juste un peu grossièrement expliqué par les flashbacks où SMG ne brille d'ailleurs pas vraiment en trentenaire paumée et bourrée. ça me plaît assez de voir s'effectuer un rapprochement entre Bridget et cet famille qui n'est pas la sienne. Créer un lien fort entre eux aide à rendre le petite jeu auquel joue Bridget d'autant plus dangereux. D'autre part, ça fait d'elle un personnage plus attachant de la voir capable de plus de compassion et de spontanéité que sa soeur.

 

vlcsnap-2011-09-27-17h32m49s147La collaboratrice sournoise du mari, Andrew, est un nouvel élément intéressant dans l'intrigue. Elle se présente comme une rivale de Siobhan et devrait donc du coup aider à bousculer un peu l'imposture de Bridget. ça devrait déjà davantage pimenter les choses que cette affaire de tromperie ou les investigations de la police qui avancent à vitesse d'escargot.

 

Déception du côté de la vraie Siobhan. On apprend rien de nouveau au sujet de ses mystérieuses intentions qui ont motivé son faux suicide. Le mystère reste au point mort et la seule scène du personnage de l'épisode est d'une inutilité absolue. ça aurait pu contribuer à accentuer l'idée d'une menace pesant sur Bridget, mais faute à une interprétation toujours aussi médiocre de Sarah Michelle Gellar ça ne marche pas. Siobhan n'est ainsi aucunement crédible en némésis lorsqu'elle lance son fameux "she's ruining everything" au téléphone qui sonne plus comme une plainte d'enfant gâté que les prémisses de représailles.

 


 

En conclusion, l'épisode reste efficace dans son genre grâce à une relativement bonne maîtrise du suspense. Il contribue aussi au renforcement des liens entre les personnages. Il fait néamoins trop de surplace pour être véritablement réussi.

Publié dans Ringer

Commenter cet article