"Playing Cards With Coyote" (FF - 1.08)

Publié le par Shone


FlashForward
: 1.08 Playing Cards With Coyote

Définitivement, c'est mauvais. Après l'embellie de la semaine dernière, la série retombe dans ses travers. Entre persos insupportables, enquête confuse et ricidules "méchants", voilà avec quoi on doit tristement composer.

Cette semaine, suivre les investigations du jour a été mission impossible. Sachant que j'ai visionné l'épisode plus tôt dans la journée que d'habitude, soit je suis imbécile fini incapable de se concentrer, soit l'enquête n'est pas vraiment accessible. Sans prétention, j'opterais plutôt pour la seconde option. Trop rapide, trop confus, trop de détails, trop de Mark... fiou, même en ayant passé l'intégralié de l'épisode à somnoler sur le canapé, on ressort fatigué du visionnage. C'est sûr qu'avec tous ces éléments, il y avait matière à faire quelque chose... mais ils ont gâché cette opportunité chez FlashForward. Le retour de Janis, le nouvel espoir d'avenir de Demetri... il y avait là de bons trucs à traiter. Et bah, non, on préfère se concentrer davantage sur môssieur Mark Benford, le (tristement) vrai et irremplaçable héros du show. Un mec tellement nombriliste qu'après le suicide du black, il trouve rien de mieux à faire que faire péter le champagne dans un hôtel avec sa blondasse de femme pour célébrer la (probable) non-réalisation de son flash où il est fait cocu. D'ailleurs pendant l'enquête, il en profitera pour buter un criminel qu'il a vu dans son flash et qu'il a reconnu grâce à son tatouage, s'assurant ainsi (davantage) de la non-réalisation du flash. Enfin, d'après lui... car voilà le bon point de l'enquête: le tatouage vu par Mark n'est pas porté par qu'un seul homme. C'est tout un groupe d'individus suspects qui en est marqué. Par ailleurs, autre détails intéressant, ceux-ci récupèrent une mallette qu'ils gardent ensuite précieusement... avant de la confier, dans le cliffhanger final qui relève un peu le niveau de l'épisode, à un étrange vieil homme peu rassurant qui en profite d'ailleurs pour abattre le coursier venu lui confier la mallette pleine de bagues. C'est la seule scène qui suscite quelques rares nouvelle questions... qui est cet homme? Qui est ce groupe d'hommes tatoués? En quoi la mallette et les bagues sont-elles importantes?

Il se pourrait logiquement que ce groupe soit en lien avec Simon et Lloyd. En effet, à leurs dires, ce sont eux qui sont à l'origine des flashs... Malheureusement, hormis le lourdingue "Our experience killed 20 million people" (Notre exprérience a tué 20 millions de personnes), qu'on traîne depuis au moins 4 épisodes, on apprend une fois encore rien d'autre du côté des so british vilains Simon et Lloyd. Pire encore, on s'ennuie ferme avec eux vu qu'ils ne trouvent rien de mieux à faire que d'occuper l'épisode à jouer au poker pour savoir si oui ou non, ils doivent se dénoncer comme le désire Lloyd, rongé par la culpabilité. Les scènes de poker devaient probablement apparaître comme classe, très sérieuse et intense... au final, c'est juste lamentable et plus comique qu'autre chose. La conclusion est la seule chose qui ne déçoit pas dans cette intrigue: c'est Lloyd qui gagne la partie malgré l'assurance et la prétention de Simon et gagne donc le droit de révéler au public leur lien avec les flash. Reste plus qu'à bien gérer ça au prochain épisode... mais honnêtement, j'y crois plus trop...

Enfin, il y a ma plus grosse déceptions de l'épisode. Et dire qu'il y a une semaine, je félicitais chaudement la prod et Brian O'Byrne pour enfin réussir à faire quelque chose d'intéressant avec son personnage... et aujourd'hui, patatra. A la fin de l'épisode précédent, on nous servait un super cliffhanger avec le mystérieux et surprenant retour de sa fille, censée être morte au combat... malheureusement, donc, on se casse la figure dans le traitement de ce cliffhanger. Tracy est donc revenue, oui... mais l'explication du retour ne l'accompagnait pas. Ou en tout cas, pas d'explication clair et crédible. On nous sort le prétexte bidon du témoin gênant en quête de protection. Alors la Tracy elle nous sort: "J'ai vu un truc que j'aurais pas dû voir sur le terrain... devenue unijambiste, me suis habilement cachée... et finalement, chuis revenue au pays, et j'ai pensé que je serais en sécurité chez mon pôpa." Sauf que ma pauvre chérie, de 1) à ce moment là, vu que t'étais pas morte, t'aurais pu revenir plus tôt chez ton vieux et de 2) on a aussi un peu confirmé que c'était bien ton corps qui était dans ta tombe, alors tu nous explique un peu ça? Bref, c'était vraiment foireux comme intrigue, ça tient absolument pas la route, ils aurait dû utiliser ce rebondissement bien plus tard, je pense que ça serait mieux passer.

Au bout du compte, c'est extrêmement confus et mal fichu. La mauvaise audience de l'épisode est amplement mérité. L'enquête est trop fouillie et certains détails deviennent vraiment durs à avaler. Il y a bien quelques rebondissements intéressants mais dans l'ensemble c'est un gros rattage. En fait, j'ai eu l'impression d'assister à un de mes cours de Physique: j'essaie de suivre en me racrochant à la voix de la prof, avec quelques rapide éclairs d'intérêt... mais sans comprendre la totalité de ce qu'elle raconte. C'était la même chose ici. Tout n'est pas très clair.

[4/10]

Publié dans FlashForward

Commenter cet article