"Pilot" (Undercovers - 1.01)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-09-25-21h37m12s73.png
.
Undercovers: 1.01 Pilot  (Series Premiere) 

 

abc2stars

 


 

vlcsnap-2010-09-25-21h36m11s60En tant que jeune sériphile, je ne pensais pas pouvoir prétendre à avoir un genre de prédilection jusque là. Mais vous l'avez peut-être remarqué, je suis en train de développer une sorte de "fanitude" pour le genre spy-show. ça a toujours été là je pense, mais plus le temps passe, plus c'est une préférence qui s'affirme chez moi. Il était donc déjà décidé que je suivrais Undercovers sur le long terme, quoi qu'il arrive. Première satisfaction, ce pilot ne me fait pas regretter d'avoir pris une telle décision. Les Bloom, couple d'espions de retour à la CIA sur qui est basée la série, disposent d'une excellente alchimie et ne manquent absolument pas de charisme. Alors évidemment, comme c'est un couple rangé, on peut-être tenté de penser qu'ils ont quelques souci. Mais le seul qu'ils ont, c'est l'habituelle routine qui s'installe et rend leur vie un peu trop ennuyeuse... c'est on ne peut plus classique, mais heureusement, on fait pas trop de pataquès là-dessus. Dans le même genre, c'est aussi une bonne chose que le couple ne se fasse pas désirer trop longtemps pour reprendre du service. Je déteste ces pilots où le ou les héros refusent tout du long d'accepter une ou des fonctions qui sont censées être à la base de la série. C'est un procédé complètement inutile qui m'irrite plus qu'autre chose. Mais à mon grand bonheur, ça n'a pas été le cas dans Undercovers. L'autre élément qui a fait mon bonheur dans Undercovers c'est l'humour. Il est très présent et même si les situations sont graves (kidnapping, combat de kunf-fu...) on s'amuse avant tout. Alors pour l'ambition et l'originalité, c'est vrai, on repassera. Un couple espion/agents secrets ça s'est déjà vu à de multiples reprises, dans Hart to Hart, Mr & Mrs Smith, Chuck... Néanmoins, en ce qui concerne l'ambition j'ai envie de dire que ça peut toujours venir plus tard. Et tant pis si le feuilletonnant est pour l'instant absent ou même s'il ne prend jamais de place dans la série. Dans un spy-show, je suis prêt à l'accepter. Tant que j'ai mon quota de fusillades, explosions, sauvetages in extremis absolument pas crédibles, missions à l'étranger ou d'opérations sous couvertures totalement tirées par le cheveux. Dans le cas d'Undercovers, j'ai eu tout ça et plus encore en un seul épisode.

 


 

En conclusion, Undercovers aurait parfaitement eu sa place sur USA Network, la reine des séries sans ambition et pas révolutionnaires mais aux personnages super cool. Elle a juste plus de moyens et une belle réalisation signée JJ Abrams. Et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre. Bref, c'est un show pop-corn de plus qui ne marquera pas les annales mais qui aura le mérite de divertir pour la saison, voire plus.

Publié dans Undercovers

Commenter cet article

delromainzika 25/09/2010 22:23



Je suis content d'avoir trouvé du soutien avec ceux qui aiment cette série car je me sentais bien seul.