"No Ordinary Marriage" (No Ordinary Family - 1.02)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-10-10-19h28m07s59.png

 

No Ordinary Family: 1.02 No Ordinary Marriage

 

abc2stars



 

vlcsnap-2010-10-10-19h27m44s84J'aime bien les Powell. C'est pas l'amour fou au point de vouiloir faire partie de la famille comme avec les Botwin ou les Walker,  mais en 2 épisodes, je suis plutôt séduit par leur dynamique. Les supers-pouvoirs aidant, bien évidemment. D'ailleurs, je continue d'apprécier la façon très humaine dont est traité leur rapport à ces capacités de rêve. On voit ainsi comment chacun s'en sert pour répondre à un besoin personnel. Jim peut ainsi se sentir utile, Stephanie peut rattrapper le temps perdu et JJ, faire la fierté de ses parents. Inévitablement, apparaît une sorte d'addiction à ces pouvoirs ce qui leur permet d'en découvrir les limites et les dangers. Et justement, cette idée "d'addiction", je l'ai également trouvée bien développée. Bref, toute cette partie sur l'exploitation des pouvoirs des Powell pour améliorer le quotidien dans le cercle famillial tient assez bien la route. La bonne alchimie entre Julie Benz et Michael Chiklis contribue à cela également. De plus, c'est indéniable qu'ils se donnent à fond dans leur rôle. Etonnamment, je suis aussi plutôt convaincu par Jimmy Bennett en JJ. Généralment, les jeux de jeunes acteurs me laissent assez sceptique mais là, lui je l'ai trouvé crédible. Bon par contre, son prof qui l'accuse de tricherie, ça, ça n'est pas franchement crédible. Et c'est on ne peut plus prévisible. Dommage.

 

vlcsnap-2010-10-10-19h29m40s210Sur le papier, c'est finalement sa soeur, Daphne qui obtient une meilleure histoire. La jeune télépathe doit essayer de contrôler son pouvoir, le seul des 4 qui est plus problèmatique que bénéfique. Le souci, ici, c'est que le traitement est très très léger, ce qui fait que même si on voit clairement le potentiel de l'idée, on reste trop en surface pour l'exploiter. La recherche de Stephanie sur l'origine des pouvoirs est déjà plus intéressante, même si on avance pas des masses. Mais au moins cela permet quelques passages mettant en scène son sympathique duo avec son assitante incarnée par la très fraîche et rayonnante Autumn Reeser. Un tandem qui fonctionne peut-être même mieux que celui de Jim et George qui devient déjà un peu lourd. En revanche du côté de cet arc "lutte contre le crime", on avance davantage. Malgré lui, Jim se retrouve de plus en plus lié à l'organisation de super-méchants. Il y avait déjà sa femme dont le patron semble être à la tête du groupe et maintenant il y a sa boss dans la police qui se fait tuer par l'un des vilains mutants. Si on ne se passionne pas encore pour savoir quelles sont les intentions de ces bad guys, le meurtre de cet inspecteur a quand même le mérite d'insuffler un peu de piment à l'histoire. Et puis on semble se diriger lentement vers une perspective plutôt alléchante de lutte entre les Powell et les super-méchants. Si c'est bien la direction que prend le show, alors je ne peux qu'être emballé.

 


 

En conclusion, on a affaire à un solide deuxième épisode. La dynamique de groupe est bonne, le niveau d'écriture, correct et le ton, sympathique. Ce n'est pas brillant mais ça m'a rendu confiant pour la suite.

Publié dans No Ordinary Family

Commenter cet article