"Mind Games" & "No Good Deed" (Burn Notice - 5.03/5.04)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-07-21-19h22m21s136.png

 

Burn Notice: 5.03/5.04 Mind Games & No Good Deed

 

abc2stars

&

abc3stars

 


 

vlcsnap-2011-07-21-17h25m01s139Mind Games. C'était un épisode plus classique si l'on excepte toute la partie sur la paranoïa de Michael. Mais autant la prendre en compte puisqu'il s'agit de ce qu'il y avait de mieux dans cet épisode. Pour la première fois, les deux vies de Michael se confrontent vraiment et on peut voir à quel point le personnage peut être torturé, l'interprétation de Jeffrey Donovan aidant. Néanmoins, il peut toujours compter sur Fi et Sam pour le soutenir et ses difficultés d'adaptations apparaissent alors comme un bon moyen de prouver qu'une réelle amitié, allant plus loin que la collaboration sur les missions, existe entre eux. C'était déjà assez évident, mais il était intéressant de voir comment Fi et Sam réagirait à un problème de Mike autre que celui d'un de ses clients ou de sa burn notice. Le retour de Nate par contre, ce n'était pas spécialement intéressant. Il a beau partager quelques bons moments de complicité avec Michael, au fond on aurait pu se passer de lui. Son récent statut de père n'a pas changé grand chose et il se trimballe toujours de problèmes de jeu qui font un peu redite. Tout ce à quoi il a servi, c'est introduire la traditionnelle mission du jour. Celle-ci, bien que basée sur un scénario simpliste de pauvre femme victime d'un gang de bookmakers, n'en demeure cependant pas moins solide. Elle a bénéficié en effet d'une excellente performance de Michael en tant qu'agent infiltré ainsi que d'un beau twist minutieusement préparé. Rien d'inouïe mais du divertissement efficace.

 

vlcsnap-2011-07-21-17h26m29s16No Good Deed. Le retour à une formule plus standard se confirme. Mais je ne sais pas si c'est vraiment dans l'intérêt de la série, celle-ci signant à mon avis son plus faible épisode de la saison jusque là. La mission du jour ne m'a ainsi que moyennement enthousiasmé. Elle a été plombée par une mise en place laborieuse, une opposante, prétendue hackeuse, pas particulièrement crédible et de fatigantes disputes entre Barry, de retour pour l'occasion, et son frère, le client. Heureusement, quelques meubles sont sauvés grâce à un Jeffrey Donovan toujours en forme et un contre-temps final inattendu qui a un peu pimenté les choses. A la CIA, le bilan est mitigé aussi. Le travail de Mike avec Max pour tracer puis récupérer des données manquait sacrément de piquant et d'intensité. En revanche, le cliffhanger qui donne enfin une utilité à Max (ironiquement en le faisant mourir) a suscité bien plus d'attention. Par ce biais, les suspicions de Michael sur la prétendue fin de ses tracas trouvent une raison d'être et enfin un fil-rouge est mis en place. C'est sûr, il n'a pas grand chose d'innovant, une nouvelle fois on introduit un mystère sur l'éviction de Michael, mais un arc de ce genre commençait à manquer à la saison et pour le moment on part sur des bases plutôt solides avec la mort de Max, ce qui pourrait en faire quelque chose de plus spécial que les saisons passées.

 


 

En conclusion, Burn Notice revient vers des sentiers battus et si sur certains points, ça ne l'avantage pas vraiment, c'est d'un autre côté aussi un peu rassurant il faut le reconnaître. En tout cas, même si la série a ses moments de faiblesse dans son écriture, on peut toujours compter sur une bonne dynamique du cast principal et un développement plus approfondi du personnage de Michael.

Publié dans Burn Notice

Commenter cet article