"Mattress" (Glee - 1.12)

Publié le par Shone


Glee
: 1.12 Mattress

Dans cet épisode, Glee se la joue petit bras et se contente de ce qu'elle a su le mieux faire jusqu'ici: des avancés significatives dans certaines intrigues, mais pas tout le temps bien menées et un peu de remplissage plus ou moins plaisant à suivre.

On commence avec Rachel. Aujourd'hui elle se rend enfin compte que les membres du Glee Club sont bien loin d'assumer leur statut au sein de la chorale. Ainsi, après que Finn l'a plantée au milieu de la séance de photo de classe pour le Glee Club, de peur de finalement se taper la honte, elle s'engage à remotiver les troupes. Et comment? En les rendant célèbres, pardi (oui, pardi, c'est mon côté vieillot qui ressurgit). La chorale participe donc à un spot de pub vraiment extra pour... des matelas. La scène du tournage peut sembler assez cul-cul, mais ce n'est pas fait à moitié et c'est assumé, alors j'adhère. J'adhère encore plus au personnage de Rachel, qui peut en agacer plus d'un, mais en ce qui me concerne, je suis fan de son ego surdimensionné. Et puis faut avouer qu'elle ne sort pas que des conneries: it's lonely at the top...




Passons à l'avancée significative dont je vous parlais plus haut... Will découvre enfin la fausse grossesse de Terri! En colère, il quitte donc la maison de nuit. Il dormira au lycée et profitera du coup d'un des matelas qu'a offert l'agence de pub au Glee Club. Sauf que c'est une grosse connerie parce que le règlement du lycée stipule que si des membres d'un club participent à une activité professionnelle, ils ne doivent en aucun cas avoir l'utilité d'une quelconque rémunération...  sous peine de dissolution du club. De tout ça, je n'ai envie de retenir qu'une seule chose... la scène de ménage entre Will et sa femme. Même si Will est un peu too much, ce passage rompt assez avec l'ambiance à laquelle nous avait habitué le show et nous montre donc que Glee est aussi capable de drame pur jus. Terri y était vraiment superbe, ça sonnait très vrai. Mais bon, pour le reste, même si ça bouge bien, ça ne m'a pas vraiment convaincu. Pourquoi Will est-il tombé sur le faux ventre seulement maintenant et pas avant? C'est mal amené... Et puis cela aurait été bien plus intéressant que Will découvre la supercherie une fois en possession du bébé de Quinn... tout ce potentiel gâché, ça me tue... m'enfin bon, au moins on avance.

Sinon, j'aime bien Quinn... pas autant que Rachel, mais je l'aime bien. Si elle pouvait juste arrêter de tout le temps changer d'avis... ça commence à me souler. Un épisode, le Glee Club la gave, le suivant elle est à fond dedans... je le répète, faudrait se décider. Aujourd'hui c'est même pire, pendant la 1ère moitié de l'épisode, elle tient absolument à redevenir cheerleader et puis sur la fin, elle redevient une vrai pro-Glee Club... allant même jusqu'à sauver le club en s'opposant à la diabolique Sue, décidée à faire payer la transgression du règlement. Résultat de ses négociations, la chorale est donc sauvée mais elle devra désormais se démerder sans Will. Voilà qui me rend plus sceptique pour la suite... Sans le prof, comment gagneront-ils les fameuses sectionals? Et surtout, une fois les sectionals remportées ou perdues, comment remplira-t-on les 9 derniers épisodes de la saison? Le fall finale de la semaine prochaine a en tout cas intérêt à s'annoncer riche en rebondissements...

En conclusion... peut-on appeler ça de la transition? J'aurais tendance à dire oui, vu la faiblesse de l'épisode mais la grande progression de la trame. Il y avait bien quelques scènes marrantes et marquantes, mais dans l'ensemble, ce n'était pas très consistant. Mais un grand mieux est à prévoir j'imagine pour l'épisode des sectionals, vu qu'on semble beaucoup miser dessus. Puis après... pause de 4 mois. Argh, comment peut-on nous faire ça?

[6/10]

Publié dans Glee

Commenter cet article