"Losing Battles" (Private Practice - 5.12)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-01-22-22h48m39s184.png

 

Private Practice: 5.12 Losing Battles

 

abc2stars


 

vlcsnap-2012-01-22-22h48m06s186ça faisait longtemps que Private Practice n'avais pas livré un cas médical aussi intéressant et prenant. L'introduction dans le season premiere a certainement dû aider, permettant d'entrer directement dans le vif du sujet cette fois. En effet, il s'agit de, Joanna, la femme battue rencontrée par Violet en début de saison qui occupe nos médecins, et bien sûr, plus particulièrement Violet. L'occasion était là toute trouvée pour lui trouver autre chose à faire que d'ennuyer avec son problème d'âge avec son copain ambulancier on ne peut plus fade. Evidemment, on échappe pas à quelques scènes mielleuses sur ce sujet, mais globalement, c'est sur l'assistance de Violet à Joanna que l'épisode se concentre, à mon soulagement. Les scènes entre les deux femmes sont, de fait, très réussies, avec une Amy Brenneman en forme, et le travail pour crédibiliser la menace du mari durant l'opération de Joanna, bien que pas toujours subtil, apporte une bonne tension à l'intrigue. A travers celle-ci, c'est sinon un traitement réussi du thème des violences conjugales qui est fait avec l'évocation originale, notamment, du besoin de rester, malgré les coups, du conjoint violenté. L'issue du problème se permet, de plus, d'offrir une vraie surprise à travers un twist assez choquant évitant clairement le happy-end, ce qui fait à mon avis tout le mérite de l'intrigue.

 

On reste dans le drama avec Cooper et Erica, mais avec un style beaucoup plus sobre, faisant pour moi tout le charme de l'intrigue. Après l'annonce de la nouvelle du cancer d'Erica, il s'agit donc pour Cooper de déterminer les possibilités de traitement. Une parfaite façon d'à nouveau éviter les pièges de l'intrigue. La révélation aurait pu déboucher sur un conflit inutile, découlant d'une colère de Cooper au sujet du mensonge mais finalement rien de tout ça, le pédiatre étant dévoué à essayer de sauver la mère de son fils. En résulte de belles scènes, très touchantes entre Paul Adelstein et AJ Langer. On aborde aussi plutôt bien le problème de l'acceptation de la maladie. Erica n'apparaît en effet pas complètement en accord avec son destin, sans être complètement paniquée non plus comme le prouve ses entretiens avec Amelia, à qui l'intrigue donne du coup également un intérêt. ça n'en rend selon moi que plus authentique la situation.

 

vlcsnap-2012-01-22-22h47m51s25Les autres personnages assurent quant à eux le quota de légèreté de l'épisode. Plus particulièrement Sam et Sheldon, tous deux décidés à retrouver une copine. Si leur intrigue n'a rien de très élaboré, elle s'avère suffisament amusante, grâce aux vacheries que leurs lancent leurs collègues et au bon potentiel comique de Taye Diggs et Brian Benben. Elle a aussi le mérite de proposer un tandem peu exploité. Enfin, Addison est, elle, occupée à rencontrer des étranges potentielles mères porteuses. On donne du coup un tour un peu plus comique à sa recherche d'enfant et c'est exactement ce qu'il fallait après les récentes déceptions du personnage. J'ai apprécié d'autre part qu'Amelia se propose également à Addison. Comme elle-même lui dit, compte tenu du besoin d'Addison de comprendre sa mère porteuse et de sa volonté à elle de se racheter après sa dérive dans la drogue, il était logique qu'Addison puisse la choisir. Finalement, elle refuse et j'en ai été presque déçu. Amelia aurait pu retrouver un sacré rôle dans une intrigue plutôt que de rester en marge. Reste qu'après réflexion, c'est peut-être le choix le plus sage. Etre aussi proche avec la mère biologique de son éventuel enfant aurait trop compliqué les choses pour Addison.

 


 

En conclusion, à quelques maladresses près, c'est un épisode très solide que signe Private Practice où aucune intrigue n'est à jeter. Il y a un juste milieu entre comédie et drama, les acteurs sont en formes et on propose quelques rélexion intéressantes sur des sujets de société. L'ensemble est de plus parsemé de quelques moments de surprises et d'émotion réussis qui en font un récit tout à fait efficace.

Publié dans Private Practice

Commenter cet article