"Long in the Tooth" (Justified - 1.04)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-04-11-12h50m34s54.png

 

Justified: 1.04 Long in the Tooth

 

J14a

Ouf, la petite frayeur de la semaine passée est déjà oubliée: cet épisode est un bon cru! Et même sans les éléments feuilletonnants qui me sont si chers, Justified fait cette fois des merveilles. Elle a définitivement imposé son schéma d'épisode et son ton. Alors c'est du pur loner, oui, mais cela n'empêche pas d'y prendre du plaisir. C'est toujours mieux que les répétitifs CSI. En même temps, il n'y a pas vraiment de quoi être surpris, Justified passe sur FX, une chaîne du câble. En fait, la vraie différence par rapport à tous les autres formula-shows policiers, c'est le développement des personnages criminels. C'était un peu loupé dans l'épisode précédent, mais cette fois j'ai vraiment pris plaisir à suivre l'histoire de cet ancien blanchisseur d'argent reconverti en dentiste qui part en cavale après avoir arraché des dents à un mauvais payeur. Dans sa fuite, il emmène sa sympathique potiche d'assistante... et se retrouve vite avec ses féroces anciens collègues aux basques. Sans oublier Raylan Givens, délocalisé à LA pour mettre la main sur cette vieille connaissance qui lui avait filé entre le doigts (de façon comique) à Miami. On a donc d'un côté le pseudo dentiste et sa copine qui courent vers le Mexique et de l'autre, Raylan (techniquement sous la direction de sa collègue Rachelle, ce qui permettra pas mal de répliques cinglantes) qui cherche à les rattraper avant que les "bad guys from Miami" ne les descendent. Mais avant que qui que ce soit ne les rattrappe, le dentiste et son assistante nous intriguent et divertissent. Ensemble, ils forment un bon duo, très comique et en même temps touchant. Les acteurs m'ont bien plus convaincu que ceux de la dernière fois. Le dentiste partage aussi une scène avec Raylan, en pleine fusillade dans le désert et cela à la fin de l'épisode, et leur association fonctionne aussi très bien. Leur répliques ne manquent pas de piquant et font beaucoup rire compte tenu du contexte. Que ce soit avec sa collègue black ou avec les criminels, Raylan s'illustre ainsi en vrai personnage comique et renforce ainsi son capital sympathie. Au final, loin d'avoir tenu en haleine, l'affaire aura néanmoins énormément diverti et puis un peu ému grâce aux sympathiques personnages du dentiste et de l'assistante. Je regretterais par contre quand même un peu le final de l'épisode, un peu bâclé à mon goût mais je suis aussi content qu'on ait évité un facile happy-end.

 

J14b

 

En conclusion, on s'ennuyait à Harlan la semaine passée, nous voilà donc cette semaine à LA pour plus de divertissement et dynamisme. L'humour lui est toujours là et plus efficace que jamais et fait maintenant clairement partie de l'identité de la série. Justified s'assimile donc désormais plus à divertissement léger et efficace qu'à un polar violent et percutant comme elle avait été teasée. Problème de marketting donc, mais de mon côté, après cet épisode, je ne me considère pas vraiment perdant au change. Je comparerais maintenant bien plus facilement Justified  à Lucky Luke qu'à The Shield  par exemple. Et sachant que j'appréciais déjà bien les BD de l'homme qui tire plus vite que son ombre, je ne peut aujourd'hui qu'adhérer à l'esprit de Justified. Maintenant, si la série pouvait juste conserver un petit côté feuilletonnant, je serais comblé.

 

[7,5/10]

Publié dans Justified

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article