"It Just Got Normal" & "What Are You Doing Here..." (Ringer - 1.11/1.12)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-02-18-12h59m06s250.png

 

Ringer: 1.11/1.12 It Just Got Normal &

    What Are You Doing Here, Ho-Bag?

 

abc3stars


 

vlcsnap-2012-02-18-13h00m41s189It Just Got Normal. J'imagine que ça aurait pu être pire. C'est toujours loin d'être parfait, c'est clair, mais au moins, je n'ai pas râlé tout du long. Alors, je le reconnais, sur le cas Henry, je n'ai pas pu m'en empêcher. Je ne comprends tout simplement pas comment on peut ne pas encore s'être débarassé de lui à ce stade. Non seulement le jeu ridicule de Polaha rend chacune de ses scène pathétique mais en plus son personnage ne sert strictement à rien. Il n'offre qu'une immense perte de temps avec les tentatives de Siobhan pour lui parler sans lui dire quoi que ce soit, et une bonne dose de connerie en ne faisant pas le rapprochement avec Bridget. A la limite, s'il était mis dans le secret aussi, il pourrait avoir un peu plus d'intérêt, mais même si le cliff le suggère, je doute que ça arrive, c'est une trop grosse prise de risque. Non et puis, si Siobhan ne lui révèle rien avant le cliff, je doute qu'elle le fera par la suite. Le retour de Siobhan à New-York reste tout de même ce qui a rendu cet épisode un minimum intéressant pour moi. Elle apporte un brin de tension en devant se salir les mains elle-même sans se faire repérer pour arriver à ses fins. Oui, les effets de suspens sont parfois poussifs (dans l'appartement) et défient la cohérence mais Sarah Michelle Gellar est assez convaincante pour qu'ils soient efficaces. J'ai apprécié d'autre part la présence de Siobhan à New-York pour le nouveau point de vue qu'elle offre sur l'intrigue. C'est assez intéressant je dois dire que de la voir bénéficier de plus d'exposition pour comprendre mieux ses plans et lui donner plus de consistance à travers ses réactions surprises et intriguées en découvrant la vie de sa soeur. Celle-ci est quant à elle occupée par ses "retrouvailles" avec l'ex-amie de Siobhan, Greer. Annoncée comme une bitch en puissance, pouvant pimenter la situation, j'ai fini par déchanter car elle s'avère vite compatissante et n'a à première vue pas de quoi être une menace pour l'imposture de Bridget, n'en savant pas plus qu'elle sur les manigances de Siobhan. Faut-il enfin vraiment que je m'exprime sur l'intrigue du prétendu viol de Juliet? Je dirais juste qu'elle demeure totalement risible. Elle est portée par une piètre actrice et traitée sans aucune maîtrise, ce qui est limite un affront aux vraies victimes de viol.

 

vlcsnap-2012-02-18-13h05m54s251What Are You Doing Here Ho-Bag?Je me rends compte que j'ai totalement zappé la partie de Machado dans l'épisode précédent. Il faut dire qu'à part une connexion avec Henry qui se met en place, il n'y avait pas grand-chose d'intéressant à retenir contrairement à cet épisode. Enfin, encore que... Le truc c'est que son enquete patine trop donc on finit par ne plus lui accorder grande attention. Et puis Machado est si anti-charismatique que je décroche finalement vite de tout ce qui le concerne. Cependant, il regagne cette fois un brin d'intéret grace à ses négociations avec son traître d'équipier. Bon celles-ci ne débouchent sur rien mais dévoilent un personnage moins creux avec les tentatives de forcer le collègue à parler en le violentant par des prisonniers sous ses ordres. Machado apparaît alors plus complexe et d'autant plus menaçant pour Bridget. Limite plus que Macawi. L'impitoyable dealer ne profite même pas de son   unique scène pour se montrer un minimum effrayant et reste désespérément mono expressif. La révélation de son lien avec le flic ripoux ne vient sinon que plus compliquer les choses puisque ce dernier était déjà censé travailler pour Siobhan... A moins que Siobhan et Macawi soient associés, ce qui rendrait le tout beaucoup plus logique et serait un twist malin. Quoi qu'il en soit, c'est définitivement les investigations de Bridget qui progressent plus que celles de Machado. L'avancée de ses recherches non seulement montrent alors qu'elle ne manque pas de ressources mais aident aussi à la rapprocher de Siobhan, ce qui est quand même ce qu'on attend le plus en ce moment. Sa soeur de son coté continue à tourner autour d'Henry. Contrairement à ce que je croyais, elle finit par lui révéler l'imposture de Bridget, redonnant au personnage un peu de poids dans l'intrigue. Mais c'est au prix d'une longue attente et de confrontations bien plates que cela arrive. Si bien qu'au bout du compte, j'aurais presque préféré qu'Henry continue de croire, comme il finit (miraculeusement) par le déduire que Siobhan est Bridget, permettant une vraie inversion des rôles qui aurait été prometteuse pour Siobhan et l'aurait forcé à enfin confronter sa soeur. Enfin, l'intrigue de Juliet reste irritante au possible, surtout qu'il est confirmé qu'elle n'est pas si innocente dans l'histoire de son prétendu viol. Je n'ai pas compris du coup en quoi ça a poussé Bridget et Andrew a être plus affectueux avec elle. Certes, il y a le rejet de sa mère, mais bon, la petite allumeuse a quand même menti. Au passage, l'arrivée de la mère de Juliet est peut-être ce que l'intrigue a de mieux à proposer. Enfin une bitch digne de ce nom! J'ai adoré son échange bien piquant avec Bridget, soapesque et efficace comme il faut.

 


 

En conclusion, deux épisodes bourrés de maladresses et de longueurs mais qui se regarde bien malgré tout grâce à une héroïne un minimum attachante et entreprenante et une intrigue plus homogène.

Publié dans Ringer

Commenter cet article

Flow 18/02/2012 19:08


Le rythme a sacrément diminué, c'est chiant...

Shoone 18/02/2012 19:42



Clairement... L'enquête et le duo Siobhan/Henry sont ce qui en souffrent le plus. Après, je ne dirais pas que c'est complètement irregardable. ça reste divertissant