"In or Out" (Private Practice - 4.05)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-10-25-11h30m25s8.png

 

Private Practice: 4.05 In or Out

abc3stars


 

vlcsnap-2010-10-25-11h31m52s120S'il est vrai que je reprends plaisir à suivre cette saison de Private Practice après le moment de doute des premiers épisodes, il faut avouer que les intrigues que signe la série sont assez inégales. Mais au moins, on semble avoir retrouvé un peu d'inspiration et c'est déjà rassurant. Et comme elles ont toujours été les plus gâtées de la série, ce sont Addison et Violet qui ont droit à cette inspiration. Pour Addison, j'aime toujours comment évolue son couple avec Sam. Leur duo fonctionne comme sur des roulettes... peut-être un peu trop bien. Et c'est tout l'originalité de la chose. Ne serait-ce pas trop beau pour être de vrai? Addison n'a jamais été dans une relation aussi saine et stable et ça la perturbe. On en fait pas non plus tout plat, on en rit même et c'est ce que j'ai trouvé bien pensé de la part de la série. Avec Violet, pas le temps de s'ennuier non plus. Elle doit gérer la réintégration dans la société d'un vieux prisonnier. Sujet délicat et original que j'apprécie de voir abordé. La situation est peut-être un poil idéalisée mais ça reste joliment traité et Amy Brenneman livre comme toujours une excellent interprétation. Ce qui est peut-être de trop c'est les états d'âmes de Pete concernant ce travail de sa femme. Un peu lourd et en plus pour en arriver à la révélation finale super prévisible, ça semble trop forcé.

 

vlcsnap-2010-10-25-11h32m58s15Pendant ce temps, Cooper et Charlotte essaient de parler bébé et un nouveau docteur débarque à St Ambrose. Pour ce qui est des deux éternels tourtereaux, on nous sert le minimum syndical même si c'est vrai qu'au fond ils ont évolué. Mais n'empêche que je commence à avoir l'impression qu'ils jouent sans cesse les mêmes scènes. Un mot sur le médecin nouveau-venu. C'est un oncologue qui débarque à l'occasion d'un cas de nouveau-né victime d'une tumeur à la naissance. L'histoire n'est déjà pas follement passionnante, trop déjà vue, mais le passage du bonhomme, on en aurait carrément pu s'en passer car au final il ne sert pas à grand-chose dans sa résolution. Et puis surtout s'il vient pour nous faire un remake du béguin médical d'Addie en saison 2, non merci. On termine par le désormais traditionnel point sur Amelia. Elle récolte une amusante intrigue anecdotique avec Sheldon. Enfin, elle est occupée (même si au final, ses mains ne le seront pas...)! Rien de grandiose, mais amusant en tout cas... même si Sheldon ne m'est toujours pas plus sympathique. Les commérages entre les filles sur son atout étaitent marrantes quand même.

 


 

En conclusion, on a connu mieux, mais on a aussi connu vraiment pire, alors je pense que je peux me satisfaire d'un tel épisode malgré ses quelques ratés.

Publié dans Private Practice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mariadelhia 25/10/2010 15:08



Ca fait pas mal de temps que j'ai envie de me remettre à Private, mais j'hésite néanmoins... Tes critiques me donnent envie, mais d'autres non. D'ailleurs, je me demandais comment ça se fait que
tu critiques Private et pas Grey's ? Je te demande parce que c'est inhabituel. Sur tous les sites de critiques que je lis, ceux qui font Private, font Grey's aussi. Et c'est plutôt logique en
fait, donc voilà.



Shoone 25/10/2010 19:10



Pour Private Practice, je sais pas vraiment quoi te dire... c'est vrai que franchement, il y a bien mieux à voir mais la série reste sympathique malgré tout et offre en général toujours
un bon divertissement. Je la recommanderais surtout aux amoureux de Los Angeles, aux fans de Amy Brenneman et Kate Walsh ou aux amateurs de tire-larmes.


Concernant les reviews de Grey's, même si je suis la série, j'ai finalement décidé de ne pas la reviewer parce que je la regarde selon une diffusion francophone (j'attends toujours que
la chaîne suisse se mette la suite de la S6 actuellement). Je le fais pour House (là aussi, j'attends la suite de la S6) mais c'est légèrement problématique je trouve. Et puis quelque
part, ça permet de me distinguer parmi les blogs de reviews ;) Je crois d'ailleurs que je dois être parmi les rares à ne reviewer ni DH  ni Grey's.