"Home" (Glee - 1.16)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-05-02-13h50m13s73.png

 

Glee: 1.16 Home

 

Vous voulez que je vous dise comment j'ai su dès les premères secondes que j'apprécierais cet épisode? Tout simplement grâce au Previously On... qui fait tout de suite comprendre qu'il ne sera pas vraiment question des récentes intrigues amoureuse débiles dans cet épisode, mais d'intrigues plutôt engagées pour les personnages secondaires.

 

vlcsnap-2010-05-02-13h52m34s199Coup de projecteur donc sur Kurt tout d'abord. Son intrigue occasionnelle est dans la continuité de ce qui avait déjà été fait autour de lui. On évoque ainsi d'un coup son attirance pour Finn et sa relation particulère avec son père beauf et ceci à travers les manipulations du garçon pour pousser son père et la mère de Finn l'un dans les bras de l'autre. En réunissant familles et Hummel et Hudson, Kurt pense ainsi pouvoir se rapprocher de Finn...  ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que son père aussi s'en rapprocherait, car, qu'il le veuille ou non, au de fond de lui, Finn a besoin d'une vraie figure paternelle. Son père se rapprochant du mec sportif et benêt qu'il aurait toujours rêvé d'avoir pour fils, Kurt se sent d'un coup exclu même si son père lui assure qu'il n'y a pas de quoi. Retournement de situation assez attendu mais cohérent et très bien géré, notamment à travers la discussion qu'a la mère de Finn avec ce dernier au sujet de son père pour le convaincre de désormais passer à autre chose. Le discours du père de Kurt à celui-ci était aussi touchant et bien trouvé. Comme il le dit à son fils, il a promis qu'il n'essaierait pas de le changer et qu'il l'accepterait, alors celui-ci devrait en faire autant. Mais Kurt ne semble toujours pas bien enclin à accepter d'être mis de cette façon sur la touche quand son père est avec Finn... finira-t-il par accepter cela ou tentera quelque chose pour séparer les 2 familles? C'est un affaire à suivre, et c'est plutôt une bonne chose que ça se passe ainsi. La série fait de cette petite histoire une storyline qui a du potentiel, ce qui commençait à lui faire défaut.

 

vlcsnap-2010-05-02-13h52m51s122L'autre perso secondaire qui se dégote une intrigue rien qu'à elle le temps de cet épisode, c'est Mercredes. Souvenez-vous, elle et Kurt on récemment rejoint les Cheerios et à l'occasion d'un article consacrée à l'excelente Sue, cette dernière demande à Mercredes de perdre du poids en vue de la représentation à laquelle assistera l'auteur de l'article. On aborde alors un thème assez classique dans les séries en lycée, qui est celui de l'importance de l'apparence pour les jeunes filles. Ce qui est bizarre, c'est que jusqu'ici, Mercedes semblait s'assumer plutôt bien et ce soudain complexe avec son physique n'est du coup pas très cohérent, peut-être aurait-ce été plus crédible si on avait été moins rapide et étalé ça sur plusieurs épisodes... mais bon, ce n'est qu'un détail. Son problème avec la nourriture est d'ailleurs plutôt bien traité. Son délire à la cantine où elle commence à voir les gens comme de la bouffe était assez marrant et inspiré j'ai trouvé. Ce que j'ai bien apprécié aussi, c'est que l'intrigue permette à Quinn de revenir un peu sur le devant de la scène après être devenue invisible pendant les 2 derniers épisodes. Elle vient ainsi en aide à Mercedes car elle lui rapelle l'époque où elle faisait également tout pour garder la ligne... avant de découvrir les joies de la maternité et de comprendre que ce qu'elle faisait était stupide. Une explication un peu niaise certes, mais au moins ça permet à Quinn de gagner en capital sympathie. On finit sur une morale sur l'acceptation de soi qui peut paraître un peu gnan-gnan mais qui dans le contexte du lycée prend une dimension plus authentique et véridique.

 

vlcsnap-2010-05-02-13h55m27s102Le petit bonus de l'épisode, c'est le retour de la sublime Kristin Chenoweth en géniale April Rhodes. Aux niveau de l'avancée des intrigues en général, le retour du personnage n'apporte strcitement rien, si ce n'est un nouveau lieu de répétition qu'elle offre au Glee Club. Mais qu'importe, le personnage d'April m'éclate toujours autant. Il faut dire que le rôle va comme un gant à Chenoweth. On pourrait l'admirer et l'écouter pendant des heures tant elle est excellent même s'il n'y a rien à raconter sur elle. Ah si elle pouvait devenir régulière dans la série, c'est sûr que la qualité serait plus constante. Du côté du scénario comme des prestations musicales. Il faut dire qu'elle assure grave en chanson la Kristin! Et même si Will est un personnage très chiant, son interprète Mathew Morrison forme un duo de chanteur du tonnerre avec Chenoweth. Ils m'ont presque donné envie de danser sur Fire et ont été assez émouvants sur One Less Bell to Answer et  A House Is Not a Home, ainsi que juste Chenoweth sur Home, des chansons qui collent bien aux thématiques de l'épisode sur la quête d'une vraie famille et de l'acceptation de soi. Je dois sûrement être le seul, mais j'ai bien plus apprécié ces presations que celle du spécial Madonna (qui étaient déjà pas mal, je le concède).

 

En conclusion, peut-être est-ce moi qui suis en manque de série niaiseuse en ce moment et du coup cet épisode léger et un peu guimauve de Glee a parfaitement répondu à ce besoin... mais quoiqu'il soit, on ne peut nier qu'en misant plus sur les personnages qui restent souvent en retrait, la série gagne en sympathie et en authenticité. Il y a quelques soucis de cohérence parfois, mais dans l'ensemble cet épisode s'en sort très bien grâce à ces personnages secondaires qui permettent d'aborder sobrement des thèmes chers aux lycéens et puis grâce à des presations musicales très réussies, notamment quand elles impliquent une guest de choix.

 

[7,5/10]

Publié dans Glee

Commenter cet article