"Ham Sandwich" (The Good Wife - 2.17)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-03-08-19h34m11s207.png

 

The Good Wife: 2.17 Ham Sandwich

 

abc1star


 

vlcsnap-2012-03-08-19h30m12s113Un épisode de haute-volée. Une fois de plus. Ça en deviendrait presque lassant. Débarrassée de quelques grands arcs depuis l’épisode précédent, la série a pu se concentrer sur une intrigue qui tournait quelque peu en rond depuis le début de la saison à savoir le duel Kalinda/Blake. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a pu prendre une véritable ampleur. En effet, en étant libéré de son arc politique, Childs le procureur hargneux a pu prendre le temps d’entamer son offensive contre Kalinda avec la convocation d’un grand jury, appelant Blake à témoigner contre elle. Résultat ce dernier s’est enfin retrouvé dans une position véritablement menaçante, pimentant son jeu dangereux avec Kalinda. Celle-ci a été du coup mise sur le devant de la scène comme rarement. On ne va pas s’en plaindre, la prestation de Archie Panjabi étant bien évidemment sans fausse note. J’ai d’ailleurs particulièrement adoré ses scènes avec Julianna Marguiles, mettant en scène une magnifique complicité entre Alicia et Kalinda que les auteurs ont eu la belle idée d’exploiter en faisant de la première l’avocate de la seconde. Même remarque pour Cary dont l’amitié pour Kalinda est également très bien utilisée ici, le plaçant dans une position d’autant plus intéressante puisqu’en tant qu’assistant du procureur il a été amené à interroger Kalinda. La situation était en tout cas parfaite pour entretenir une vraie pression sur Kalinda et nous la montrer plus vulnérable, incertaine des facettes du personnage qu’on avait encore jamais vu jusque-là mais toujours très justement interprétées par Panjabi.

 

D’autre part, cela a surtout été utile pour accélérer le grand déballage de Blake de ses découvertes sur la mystérieuse enquêtrice. Lors d’un intense face-à-face dans le décor parfaitement lugubre d’un parking, servant d’excellente conclusion à l’épisode, Blake révèle ainsi tout ce qu’il sait à Kalinda. La bombe est lâchée : elle est l’une des ex-conquêtes de Peter Florrick. La révélation est faite avec une grande simplicité, sans artifices mais n’en demeure pas moins un élément explosif qui devrait largement bouleverser la fin de saison. Et c’est ce qui la rend si géniale car à elle sont attachées les promesses de rebondissements majeurs pour les intrigues politiques de Peter,  de mise en péril à la fois de son couple avec Alicia et de l’amitié de cette dernière avec Kalinda.

 

vlcsnap-2012-03-08-19h30m48s228En attendant, si Kalinda reste sous la menace de fuite de son secret, la jeune femme n’a toutefois plus à s’inquiéter de Blake dont elle est parvenu malgré tout à se débarrasser en exploitant intelligemment un rebondissement de l’affaire du jour justement lié à un des clients de l’enquêteur sournois, j’ai nommé le baron de la drogue Bishop. C’est là que l’affaire de son divorce trouve son principal intérêt. D’abord surtout bon prétexte à rire, avec un David Lee au sommet, elle était a priori inoffensive, incitant presque même à s’attacher au sombre personnage qu’est Bishop. Mais c’était donc sans compter le twist final où le baron de la drogue revient à des méthodes plus radicales en faisant assassiner sa femme. Il prouve la capacité de la série à jouer avec les apparences et inscrit très bien l’affaire dans une dimension feuilletonnante.

 

Enfin, si je ne suis toujours pas fan du trip religieux de Grace, j’ai adoré le voir intégrer l’intrigue politique. Les confrontations avec de Grace avec Eli, s’opposant sur la question de « l’affection » des Florrick pour les blacks étaient franchement drôles. Les requêtes de Grace sont arrivées d’autant plus au bon moment qu’il s’agissait pour Eli de draguer des électeurs plus conservateurs. Cela a mené à un conflit tout à fait intéressant entre Eli et les Florrick sur la participation des enfants à la campagne et notamment de Zach, petit ami d’une jeune fille noire. L’occasion était alors toute trouvée pour de sympathiques et parfois plus musclés échanges entre Eli et Alicia pour discuter du problème.

 


 

En conclusion, The Good Wife signe épisode est extrêmement dense et assez complexe. Pourtant, pas une seconde la série n'a perdu mon attention. Elle tient parfaitement tout son récit et trouve un rôle à chacun de ses personnages. Elle fait de plus une admirable redistribution des cartes pour la fin de saison qui annonce une suite très prometteuse.

Publié dans The Good Wife

Commenter cet article