"Hairography" (Glee - 1.11)

Publié le par Shone


Glee
: 1.11 Hairography

Cette semaine dans Glee, tout est question de distraction... Quinn doit détourner l'attention de Finn, Kurt celle de Rachel, et Terri celle de Will. Chacun use donc de ses stratagèmes avec plus ou moins de succès. Pendant ce temps, nous, on se délecte de ces joyeuses tribulations, tout en chansons.

La palme du meilleur stratagème de distraction revient évidemment à Quinn. La présidente du club d'abstinence enceinte veut redonner une chance à Puck, le vrai père de son bébé... mais pour cela, il lui faut éloigner son petit copain Finn quelque temps. Elle charge donc Kurt de rendre Rachel plus attrayante afin que Finn s'intéresse un peu plus à elle et oublie un peu sa copine. Résultat, Finn occupé chez Rachel vendredi soir, la soirée de Quinn se libère et elle peut donc s'adonner sans soucis au baby-sitting avec Puck. Bon, même si c'est très agréable à suivre et plaisant de s'attacher de plus en plus à Quinn, on tourne un peu en rond... une fois elle veut son bébé avec Finn, une fois elle veut avorter, puis elle aimerait une vie de famille avec son bébé et Puck et puis finalement elle va quand même donner son bébé à Terri... Ainsi, après avoir fait de grands pas en avant ces dernière semaine, la storyline s'enlise. Espérons que ça ne dure pas.

Pour revenir à Kurt, le relooking de Rachel lui apparaît comme une nouvelle opportunité de se rapprocher de Finn. Il va fringuer la miss carrément comme une prostituée ce qui va évidemment capter l'attention de l'abruti de service (faut bien l'avouer elle était sacrément hot la Lea Michelle dans ce style) même si en réalité ce n'est pas vraiment ce qui l'attire chez une fille comme il l'avouera finalement à Rachel. On relance donc l'histoire de leur romance et, mieux, on rend ça plus intéressant par le biais de Kurt. Ma théorie de l'échange entre les couples Rachel/Puck (même s'ils ne sont pas ensembles) et Quinn/Finn est alors compromise du fait qu'on insiste à nouveau sur l'impossibilité d'une relation entre Finn et Rachel et entre Puck et Quinn. Par ailleurs, faire interagir Rachel et Kurt puis finalement les rapprocher par leur frustration commune concernant Finn était une excellente idée, ces nouvelles connexions entre personnages renforcent le show.

A côté de ça, Terri revient en force avec sa soeur! Leur scènes sont toujours un plaisir, d'autant plus que ça faisait un bout de temps qu'on ne s'intéressait plus à Terri. Même si on avance pas beaucoup de son côté, je suis satisfait. En fait on se contente juste de nous répéter que Terri est dépassé par ce qu'elle fait, qu'elle est terrifiée à l'idée que Will s'en rende compte. Elle tient absolument à gagner du temps pour pouvoir pleinement se concentrer sur Quinn et suivre les constants changements de caractère de la jeune fille en cloque... en conséquence pour distraire Will elle lui offre la caisse de ses rêves. Bon Will, il est bien content, mais finalement sa femme n'avait pas à avoir tant d'inquiétudes. Il est déjà bien trop occupé à tenter de démasquer Sue Sylvester et ses agissement douteux pour se soucier de Terri. Concernant cette intrigue de chorales concurrentes, à part nous offrir de super prestations musicales, elle apparaît finalement comme assez mince. On a bien compris que Sue espionnait le Glee Club pour que ces autres chorale puissent la mettre hors-jeu aux Sectionals, c'est dans sa nature pas besoin de s'éterniser là-dessus. Malgré tout, comme je le disais, ça nous offre des prestations et des scènes très sympas (les sourds étaient très touchants et leur directeur vraiment trippant ^^).

En conclusion, je confirme qu'avec cet épisode Glee est véritablement la série OVNI, inclassable qu'on nous promettait... chacune de ses intrigues est traité sous tous les angles... soap, teen show, satire, drama... Certains reprochent à Glee de ne pas avoir d'identité clairement définie, mais c'est justement ce mélange des genres qui fait sa force. En résumé, du très bon Glee, très dense et rythmé, cette semaine avec en plus une bande son quasi irréprochable du début à la fin (quoique Bootylicious...) avec un gros coup de coeur pour Imagine et True Colors qui offrent au show ses meilleurs numéros musicaux à mon goût (avec Dancing with Myself, Proud Mary, Maybe this Time et Don't Stop Believin'). Définitivement, je suis fan de Glee, c'est officiellement la meilleure nouveauté de la saison... (sitcoms mises à part). Plus que 2 épisodes avant la pause de 4 mois. Argh.

[7/10]

Publié dans Glee

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article