"Getting Off" (The Good Wife - 2.22)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-04-27-17h00m37s81.png

 

The Good Wife: 2.22 Getting Off

 

abc1star


 

vlcsnap-2012-04-27-17h02m06s207Ça y est, je l’ai eu ma tant attendue confrontation Alicia/Kalinda. Et autant vous dire que ça valait la peine de patienter un peu plus. La scène clé était à la hauteur de mes espérances. Julianna Margulies et Archie Panjabi y étaient sensationnelles. Le moment retranscrit parfaitement la colère, la déception mais aussi la détresse d’Alicia qui menace Kalinda de hurler si elle ne quitte pas son bureau. Cette dernière peut par conséquent enfin faire face aux conséquences de la révélation de sa fameuse liaison avec Peter. Au bout du compte, c’est même pas plus mal que ça ne vienne que maintenant. Un traitement en profondeur de la réaction d’Alicia à la nouvelle ayant déjà été fait, il pouvait ensuite être accordé à Kalinda, qui le méritait bien. La scène qui est alors particulièrement marquante dans le récit des répercussions de la révélation est celle où Kalinda s’effondre dans l’ascenseur après sa discussion avec Alicia. C’était, il me semble, la première fois qu’on pouvait voir le personnage craquer comme ça. Ça illustre bien le caractère hors du commun de son amitié avec Alicia ainsi que l’importance de la douleur que lui provoque sa perte. L’idée est la même avec sa seconde réaction qui est de s’éloigner immédiatement de l’avocate en cherchant un nouveau boulot. Toutefois, le projet ne se concrétise pas et j’en suis bien soulagé. Je pense qu’il est bien plus intéressant que les deux femmes continuent de coexister pour qu’on puisse approfondir le bouleversement dans leur relation. Bon il faut passer par une petite facilité pour cela mais le rire divin face à l’ironie de la situation de Kalinda la fait passer comme une lettre à la poste.

 

Dans le même temps, les projecteurs sont aussi toujours sur Alicia pour qui commence la bataille du divorce. Sa première initiative dans cette histoire est excellente : faire appel au génial David Lee pour la renseigner. Il vient apporter une agréable touche de légèreté au drame mais aussi une certaine assistance à Alicia qui se retrouvait tout de même bien seule face à l’adversité. L’avocate se débrouille toutefois aussi plutôt bien sans aide et tient toujours admirablement tête à Jackie. Pour celle-ci, la séparation avec Peter est l’occasion parfaite de découvrir une part plus sournoise et agressive d’elle. Une facette d’autant plus intéressante qu’elle détonne par rapport à l’image de mamie-gâteau du personnage. Jackie prend par conséquent une toute nouvelle ampleur.

 

vlcsnap-2012-04-27-17h08m19s98L’autre personnage à qui la rupture profite, c’est Will bien entendu. Je remercie bien Kalinda pour lui avoir transmis la nouvelle de la situation d’Alicia ce qui a enfin débloqué la romance qui était « en veille » depuis un moment. On ramène ainsi celle-ci sur le tapis mais discrètement, en prenant soin de faire du traitement de la rupture une priorité pour ne pas compliquer les choses et transformer l’intrigue en vulgaire triangle amoureux. C’est là toute l’intelligence de la manœuvre.  

 

En parallèle, la partie judiciaire aurait à nouveau pu faire tâche entre toutes les intrigues relationnelles et leurs rebondissements. Mais loin de là. D’abord, par son sujet du libertinage, elle s’inscrit bien dans le thème relationnel de l’épisode. Puis, cela aide plutôt bien aussi à réintroduire la romance entre Will et Alicia. Mais enfin, surtout, l’intrigue dispose d’excellentes guest-stars comme Mamie Gummer tout d’abord, Sarah Silverman et John Pankow qui viennent assurer le divertissement en apportant une fraîcheur et un rythme bienvenu pour décompresser entre les autres arcs statiques et intenses. Carry prend sinon aussi part à l’affaire qui est l’opportunité pour lui de retrouver un caractère plus teigneux. Il peut alors lui apporter quelques rebondissements intéressants.

 


 

En conclusion, The Good Wife signe un formidable et intense pénultième épisode, surtout grâce à l'excellent duo de Kalinda et Alicia, merveilleuses Archie Panjabi et Julianna Marguiles. Il réussit aussi à habilement relancer la relation phare de la série et à profiter des évènement pour mettre en lumière des personnages souvent discrets. Enfin, l'affaire de l'épisode se montre tout à fait prenante, entre légèreté bienvenue et jolis rebondissements. Bref, un sans faute.

Publié dans The Good Wife

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article