Funny Girls (#1-7)

Publié le par Shoone

FG.jpg


 

vlcsnap-2012-03-20-19h44m51s103.png

 

2 Broke Girls: 1.15 And the Blind Spot

abc3stars

Heureusement que la série dispose toujours de bons dialogues, sans ça je me serais sérieusement ennuyé. Je n'ai pas vraiment adhéré à l'idée de la discorde provoquée par Sophie, la nouvelle voisine et patronne, entre les filles. Max et Caroline se disputent déjà assez régulièrement, donc pas besoin de répéter ça indéfiniment comme histoire de base d'un épisode. Puis, le conflit engendré par Sophie est plutôt maladroit. Alors que Max ne pouvait pas l'encadrer dans l'épisode précédent, elle se met d'un coup à écouter ses conseils? Pas très cohérent. Le gag de la mètaphore du ballon est sinon des plus poussifs. Tout n'est cependant pas à jeter dans l'arrivée de Sophie. Elle offre un nouvel environnement de travail aux filles, qui change un peu du diner et je l'ai aimé pour les nouvel situations comiques qu'il permet, comme le mannequin dans les vapes ou les toilettes d'obèse. Sophie arrive sinon à faire rire un minimum, même si ses mimique me soulent un peu, en étant combinée avec Oleg. Le duo est étonnamet bon et je serais presque tenté d'en voir plus.

 


 

vlcsnap-2012-03-20-19h49m46s32.png


New Girl: 1.14 Bully

abc2stars

Chouette épisode, je n'ai pas éclaté de rire tout du long mais j'ai définitivement passé un bon moment. J'ai peut-être trouvé la rupture de Nick et Julia expéditive mais celle-ci permet tout de même de bons moments comiques autour de Nick. Jake Johnson est de plus extra dans les névroses du personnage. Les auteurs ont par ailleurs la bonne idée de ne pas le laisser isolé dans sa déprime post-rupture et le faire rejoindre l'intrigue de Jess pour participer à un n'importe quoi jubilatoire. Jess se débrouille aussi pas mal par elle-même avant ça. Sa naïveté mise en situation dans son boulot d'institutrice donne lieu à quelques bons gags avec les enfants, bonne source de comique enfin exploitée. A part ça, Schmidt et Cece sont occupés à cacher leurs ébats à leurs amis. La relation n'est ainsi pas vraiment assumé surtout du côté de Cece mais ne doute pas qu'on finira par passer au niveau supérieur et en attendant, les pitreries et stratagèmes du duo pour rester discrets sont de bons ressorts comiques. Et surtout, la dynamique de personnage est géniale d'humour, entre fantaisie et vacheries.

 

New Girl: 1.15 Injured

abc1star
Un épisode particulier de New Girl. Il commence comme n'importe quel autre, par un gag anodin impliquant la maladresse de Jess. Puis il se concentre sur les doutes de Nick et du reste de la bande, confrontés à l'éventuelle révélation d'une maladie grave du jeune homme. Etant dans une comédie, on se doute bien que les analyses craintes par Nick ne révèleront aucune anomalie. Mais là n'est pas l'intérêt de l'intrigue. Son grand mérite est tout d'abord de réunir tous les personnages, une première dans la série. Mieux encore, la crainte de perdre un ami permet de booster et mettre en lumière comme rarement l'alchimie du groupe. Mais le plus intéressant dans tout ça, c'est que la série trouve un bon équilibre entre l'émotion et l'humour, grâce à un Schmidt et une Jess qui réussissent même à être drôles dans la tristesse grâce à leur caractère expansif. Les liens entre les personnages sont aussi très bien resserés grâce à une ambiance plus intimiste, l'essentiel de l'action se déroulant pendant que la bande est seule, dans le bar de Nick ou à la plage. Enfin, on en profite pour donner une vraie épaisseur supplémentaire à Nick et la série peut bénéficier d'une superbe prestation de Jake Jonhson, très juste, pour cela. Avec cette vraie peur pour son avenir et ses regrets sur la vie, Nick se révèle ainsi infiniment humain et émouvant. Je dois même dire que je me suis complètemet identifié au personnage quand il a exprimé son besoin de prévision. Bref, en tous les cas, l'épisode est une vraie réussite, très touchant et attachant à la fois.

 

New Girl: 1.16 Control

abc3stars
Je suis un peu moins convaincu cette fois. L'intrigue sur les dettes de Nick envers Winston m'a semblé assez poussive avec un gag redondant sur un Nick qui évite le sujet et un conflit prévisible. Les acteurs ont toutefois le mérite de se donner à fond et rendent le tout un minimum amusant. Puis l'intrigue permet de ne pas laisser Winston totalement isolé, comme c'est souvent le cas. Du côté de Jess qui tente de rendre Schmidt moins maniaque, on a également du bon et du moins bon. Là encore, c'est les acteurs qui m'ont rendu l'intrigue sympathique, avec une bonne dynamique entre Greenfield et Deschanel. J'ai été sinon content de voir un autre visage de Schmidt, assez drôle car bien loin de son attitude habituelle. On se doute néanmoins vite que la situation va revenir à la normale, et ça se passe plutôt vite et facilment alors qu'on aurait pu exploiter davantage le duo Jess/Schmidt et le changement d'attitude.

Commenter cet article