Funny Girls (#1-4)

Publié le par Shoone

FG.jpg


vlcsnap-2011-12-20-16h06m55s3.png

 

2 Broke Girls: 1.09 And the Really Petty Cash

abc3stars

J’espère qu’on en a désormais enfin fini avec ce fichu béguin de Max pour ce Johnny parce qu’une fois de plus cela vient quelque peu ruiner l’ensemble. Je vais me répéter mais le fait est que le déroulement de l’intrigue est affreusement prévisible et que le jeune homme a tellement peu de charisme et de rythme comique que toutes ses scènes sont difficilement supportables. Max souffre aussi un peu de cette relation qui la rend pendant une bonne partie de l’épisode bien fade. C’est du coup Caroline qui en profite, trouvant le moyen de gentiment faire rire avec la situation, sans se moquer toutefois de son amie, ce qui reste fidèle au personnage. Elle s’illustre même en prenant soin de Max et montre comme elle commence à bien la connaître. La complicité du tandem s’en trouve par conséquent renforcée et fait sans surprise des scènes des deux jeunes femmes les passages les plus drôles de l’épisode. Il faut sinon attendre de voir Max pompette pour qu’enfin son malaise quant à Johnny soit plus fun, l’alcool la poussant à agir moins rationnellement. Ses quelques références pop-culture et confrontations avec la copine de Johnny aussi la sauvent. En parallèle, on a droit à une mini-intrigue au diner sur l’offre « chanson d’anniversaire ». A part la séquence d’ouverture où Caroline réussit un très bon gag, le reste est sans intérêt, rendu trop poussif par les persos secondaires.

 

2 Broke Girls: 1.10 And the Reality Check

abc2stars

Ah, revoilà les 2 Broke Girls que j’aime. Plus d’intrigue amoureuse bidon, juste un sympathique récit reposant essentiellement sur l’excellente dynamique du duo Max/Caroline. Bon par contre les gags autour des personnages secondaires du diner sont toujours un peu poussifs et même les références et l’irrévérence n’y font rien. Les répliques cyniques de Max en revanche gardent toute leur efficacité. Son sarcasme fait même d’autant plus mouche qu’il est confronté à la niaiserie de l’ambiance de Noël qui arrive à grand pas. Pour autant, Max ne s’en tient pas qu’à ça et se révèle aussi très drôle dans les comiques de situations, notamment dans sa fabuleuse interprétation de mère Noël. On a sinon une inversion momentanée des rôles entre Max et Caroline, absolument bienvenue. La première se retrouve à devoir gérer la petite déprime de la seconde quand elle apprend qu’elle ne reverra pas son père pour Thanksgiving. Pour une fois on peut donc voir une autre facette de Caroline, plus sombre. Celle-ci est exacerbée par la prise de vitamines la rendant tout aussi drôle que les autres aspects du personnage.

 


 

vlcsnap-2011-12-20-16h00m07s247.png

 

New Girl: 1.08 Bad in Bed

abc3stars

Moui. Pas l’épisode le plus efficace mais sympathique quand même. Il vaut surtout pour la petite intrigue de Jess et Paul autour du sexe. La première n’est pas une grande spécialiste et ne sait pas trop comment s’y prendre avec son nouveau copain… jusqu’à ce que ses chers colocs viennent lui faire leurs suggestions. L’idée n’avait rien de très élaborée mais le fait est qu’elle fonctionne. L’intrigue n’est pas isolée et bénéficie de sympathiques participations des autres personnages masculins et parvient à se rendre drôle grâce à Zooey Deschanel qui s’en donne à cœur joie dans ses attitudes improbables d’inexpérimentée sexuelle. Je retiens la scène du « jeu de rôle érotique » particulièrement savoureuse. On souligne sinon bien la bonne compatibilité de Jess avec Paul. Ce dernier reste par contre toujours un peu trop sage pour faire rire mais Justin Long a une bonne dynamique avec Deschanel donc ce n’est pas trop gênant. A part ça, Nick ne veut pas se faire couper les cheveux chez un coiffeur. Ça aurait pu être fun mais on reste un peu trop dans l’anecdotique pour y prêter vraiment attention. Enfin Schmidt cherche à s’attirer les bonnes grâces de sa patronne enceinte. Ça c’était déjà plus marrant mais essentiellement grâce aux situations décalées et à l’énergie de Greenfield. Après il faut dire que cela laisse tout de même une impression d’inabouti et qu’il aurait été intéressant de ne pas cloisonner autant l’intrigue.

 

New Girl: 1.09 The 23rd

abc2stars

Etrange. Cet épisode s’éparpille entre encore plus d’intrigues que l’épisode précédent, ce qui l’avait quelque peu pénalisé, pourtant il m’a paru bien plus réussi. Peut-être est-ce parce qu’il y a un meilleur équilibre entre les intrigues ? Plus certainement parce que le cloisonnement est quasi inexistant, grâce à un lieu d’action commun à tous les personnages. A savoir ici, la fête de Noël de l’entreprise de Schmidt. Ce dernier assure le quota de loufoquerie de l’épisode avec à son déguisement Sexy Santa ainsi que ses techniques de drague maladroites de Cece. Il s’agit sinon pour lui de retrouver un peu de respect de la part de ses collègues féminines. Si ça ne donne pas l’occasion à des blagues très élaborées, c’est toutefois une façon originale de traiter du harcèlement au travail. Winston est lui occupé par le fils de la patronne de Schmidt auquel il s’attache rapidement et qui pourrait enfin lui offrir un job à son goût. Rien d’hilarant mais j’apprécie qu’on prenne à nouveau du temps pour creuser un peu Winston, personnage le plus en retrait jusque là et c’est une bonne idée de l’assigner à un boulot lié à celui de Schmidt pour favoriser les interactions. Restent Jess, Paul et Nick et si les premiers ne sont pas spécialement drôles, je suis content que la comédie se soit toujours retenu de verser dans l’intrigue soapesque. Mais ma principale satisfaction, c’est Nick qui rend la rupture de Jess et Paul un peu moins difficile à avaler en lui apportant de l’humour avec ses gaffes et taquineries à Jess. La séparation n’en reste pas moins un poil précipitée mais je l’accepte dans la mesure où ça permet de renforcer l’amitié de Nick pour Jess avec des moments comme celui où il tente de rattraper la situation avec Paul ou celui où il console Jess et faisant tout un quartier allumer ses déco de Noël pour elle. 

Commenter cet article