"Friendly Fire" (Burn Notice - 3.11)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-04-18-17h05m16s139

 

Burn Notice: 3.11 Friendly Fire

 

BN311a

Cette saison, les « missions du jour » de Burn Notice n’ont jusqu’ici pas toujours été des plus inspirés et développés malgré leur efficacité qui le plus souvent réussit à occulter le problème de fond. Mais dans Friendly Fire, il semblerait que Burn Notice ait enfin réussi à signer une mission du jour aboutie et originale. Tout commence avec ce vieil ami de Sam venu lui demander de l’aide pour coincer une sorte de pédophile hispanique. Sam se montrera d’abord très énervé de revoir ce vieil ami avant de finalement accepter de l’aider avec le soutien de Mike et Fiona. Le fait est que le pédophile se terre dans un quartier aux mains d’un gang. La seule solution pour atteindre le malfrat est donc de passer par le gang… cela s’avère être une idée ingénieuse tant sur le papier qu’à l’écran. Mike en ténébreux bad guy qui deale avec le gang, ça offre pas mal de situations intéressantes. Par ailleurs, on est bien loin d’une histoire manichéenne de gentils vs méchants. Tout est question de pragmatisme et d’avantage. On nous montre que le gang n’a pas de bonnes ou mauvaises raisons pour agir comme il agit. Le quartier est livré à lui-même, ils tentent simplement de survivre, il faut donc qu’ils se sentent menacés par Michael. Finalement, Mike arrive à trouver un arrangement qui lui offrira le pédophile sur un plateau d’argent pendant que le quartier hispanique se débarrassera enfin d’un menaçant trafiquant. Sans surprise, le quota explosions est très bien respecté tout au long de cette histoire qui au final aura constitué une belle immersion dans les quartiers chauds de Miami. Rien que pour ça, Burn Notice a du mérite car rares sont les séries localisées à Miami qui exploitent cet aspect de la ville. Cette traque du pédophile par le vieux collègue de Sam est aussi l’occasion de voir ce dernier sous un autre angle. Il est rare que Sam perde son calme et sa légendaire cool-attitude, et cela a de quoi intriguer Maddie autant que le téléspectateur. Le fin mot de l’histoire, elle l’apprend de la bouche de l’ex-collègue : il a récupéré l’ex-femme de Sam. C’est un peu décevant en fait comme explication mais les préoccupations de Maddie au sujet de Sam auront été touchantes et auront mis en valeur la nouvelle relation assimilable à celle d’une mère et son fils, qui s’est établie entre eux cette saison. La relation Mike/Fi est aussi vite fait remis sur le tapis. Mike lui montre qu’il est aussi capable de penser à autre chose qu’au boulot et qu’il est disponible pour elle… s’est-il pas meugnon. Ce qui est bien, c’est qu’on ne s’éternise pas trop là-dessus pour ne pas tomber dans la niaiserie. Bon, sinon, j’ai toujours autant de mal avec le fil-rouge de cette seconde partie de saison. Gilroy j’ai l’impression que ce n’est qu’un Strickler/Carla bis. Donc revoilà Mike qui essaye d’en savoir plus sur sa burn notice en étant à la solde d’un nouveau freelance des renseignements. Déjà vu !!! Ce qui aurait pu m’aider à faire passer la pillule c’est si le personnage de Gilroy s’était montré un peu plus atypique et surprenant… mais jusque-là, c’est tout le contraire. Mais il reste encore 5 épisodes cette saison, c’est largement  pour que les choses s’améliorent.

 

BN311b

 

En conclusion, sans le fil-rouge auquel je n’adhère toujours pas, cet épisode aurait été excellent. Il est donc juste bon et cela grâce une affaire du jour maîtrisée et exceptionnellement très bien écrite et puis aux relations entre personnages plutôt bien développées.

 

[8/10]

Publié dans Burn Notice

Commenter cet article