"Flight's at 11:08" (Damages - 3.03)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-02-12-18h34m01s105.png
Damages
: 3.03 Flight's at 11:08

Aïe, aïe, aïe, mais qu'est-ce que c'est que cet épisode? La prod avait prévenu qu'il serait un peu particulier, mais en ce qui me concerne, particulier dans le mauvais sens. Tout avait si bien commencé et là patatra, on nous sort l'épisode pour du beurre, très peu en lien avec le flashforward de la saison (inexistant ici!!! d'où la particularité de l'épisode) et terriblement frustrant car on a l'impression que bien des choses se résolvent dans cet épisode alors que ce n'est que le 3e. Moi je vous le dit, sans Patty, je n'aurais pas reconnu la série. Heureusement concernant la  forme, il semble que cela ne soit qu'un petit écart car on retournera à un schéma plus classique la semaine prochaine... en revanche pour le fond, va falloir rectifier tout ça.

vlcsnap-2010-02-12-18h32m45s160La famille d'Ellen, déjà, rien à foutre! On s'en est très bien passé la saison dernière, je vois pas pourquoi il a fallu qu'on se les coltine à nouveau... des rustres bien pensants, grandes gueules mais petites couilles, bref insupportables. Mais c'était peut-être aussi l'effet voulu... qu'on voit que ce sont des boulets (à commencer par la soeur) et donc qu'Ellen voudrait s'en éloigner et cela dans le but de justifier ses futures actions. Perso, je me serai passé d'une telle justification... et je regrette bien qu'on s'éternise autant. Le final est d'ailleurs bien raté, avec Ellen qui interiorise et en a jusque là des malheurs et plaintes de sa famille et qui finit par les laisser à leur visionnage pathétique de cassettes d'anniversaire et va appeller Patty... vraiment ridicule tellement c'est peu subtil. Ce n'est donc pas tant le fond qui me gêne là mais plutôt la maladresse du montage. La bande-son était digne d'un teen show! C'est pas que je l'ai pas aimé mais ça ne va pas avec Damages. Classe et subtil, ça c'est du vrai Damages... bon sinon, un bon point là-dedans, si vraiment il faut en trouver un, c'est là mise en valeur de l'évolution d'Ellen. La Ellen de la saison 3 est bien loin de celle de la S1, encore très attachée à sa famille, très crédule et insouciante... Patty souligne d'ailleurs cela avec une petite réplique pas anodine: "Oh right, right... of course family, your top priority!". Et puis, on s'en aperçoit bien lorsqu'on compare Ellen à sa famille. Très chic, maquillée, soignée et apaisée, elle n'a absolument plus rien à voir avec les Parsons. D'ailleurs j'avais oublié à quel point ils étaient moches, surtout la soeur... Cette mis en évidence, donc c'est bien mais ça sert à rien.

vlcsnap-2010-02-12-18h36m04s102Peu de surprises dans le jeu du chat et de la souris entre Patty et les Tobins et c'est bien dommage. Mais c'était déjà dommage qu'on ait eu à subir ce type d'intrigue. Danielle aurait dû être tuée, les choses auraient été bien plus intéressantes... au lieu de ça on assiste à une vulgaire dernière tentative des Tobins de la cacher à l'étranger malgré ses blessures et son incapacité à voyager. Joe déçoit également. A travers cette intrigue, il ne s'avère qu'être un pauvre alcoolo sans grosses histoires qui ne cherche qu'à s'en sortir dans son merdier, sans bien tenir compte des autres (à savoir Danielle). Mais la vraie grosse déception, c'est Winston l'avocat. Il ne s'est jusqu'ici pas montré être un adversaire de taille pour Patty. Il joue ici une partie d'échecs avec elle et il la perd lamentablement... d'ailleurs les coups de Patty sont les rares choses qui sauvent l'épisode. Les rebondissements de l'affaire Tobin se révèlent donc peu intéressants... Ils ne sont pas surprenants et font trop vite tourner le vent en la faveur de Patty ce qui rend bien fade l'enquête qu'elle mène sur les Tobins. En espérant que par la suite Joe et Winstone révéleront avoir  plus d'un tour dans leur manche et que le reste de la famille saura un peu mieux pimenter le tout... parce que là on s'est emmerdé.

En conclusion, je me demande ce que serait la série sans flashforward ET sans Patty... parce qu'ici sans flashforwards, tout ce qui sauve les meubles ce sont les toujours géniales apparitions de Glenn Close. Reproduire une telle expérienced s'avère donc fortement déconseillé... à moins de trouver un autre moyen que les flash pour suprendre et intéresser ce qui n'est pas le cas dans cet épisode. Evidemment, c'est Damages donc forcément, même quand elle se rate c'est toujours bien mieux que bon nombre, d'autres séries donc on va pas trop cracher dessus non plus mais je me dois bien de sanctionner ce petit écart qui ne se reproidura probablement pas, vu l'insistance de la prod pour qualifier cet épisode d'exception. Donc j'accorde tout juste la moyenne et encore, je suis gentil.

[4,5/10]

Publié dans Damages

Commenter cet article