"Episode Two" (Episodes - 1.02)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-01-04-19h42m53s148

 

Episodes: 1.02 Episode Two

 

abc2stars

 


 

vlcsnap-2011-01-04-19h45m58s182Voilà qui est mieux. Après un pilot en demi-teinte, ce 2e épisode s'avère bien plus convaincant. Le soupçon de folie que j'attendais est enfin au rendez-vous et ce grâce, et ça c'est la bonne surprise, non seulement à l'arrivée de Matt LeBlanc mais aussi aux seconds rôles, Merc et Carol qui se révèlent pleins de potentiel. Mais parlons d'abord du personnage de LeBlanc, qui fait preuve de mal d'auto-dérision en apparaissant comme un has-been assumé, exactement comme l'imaginaient les Lincoln. Leur stupéfaction en découvrant qu'il était envisagé pour jouer dans leur série était d'ailleurs très drôle. Et iIs n'étaient pas au bout de leurs surprises. Si lors d'une première rencontre de "courtoisie", il confirme tout le mal qu'ils pensent de lui, une fois engagé dans la série, il leur apparaît radicalement transformé... mais cela uniquement pour mieux les embobiner et se dégoter un meilleur rôle dans la série. Ce cher LeBlanc s'avère donc un fin manipulateur et c'est un aspect du personnage qui me plaît bien et qui promet d'excellentes interactions avec les Lincoln. Au passage il faut souligner que les dialogues entre Matt, Beverly et Shawn étaient superbement écrit. He's the funny one (à l'adresse de Shawn) et don't let them force you to cast anyone you don't want (très ironique), sont deux répliques qui m'ont bien fait rire. Le tout est aidé par une déjà très bonne alchimie entre Mangan, Greig et LeBlanc. Leur trio s'avère donc à première vue plutôt convaincant et drôle, même s'il lui reste à encore à faire ses preuves.

 

vlcsnap-2011-01-04-19h47m55s123Je vous parlais sinon du développement d'un côté un peu plus fou dans cet épisode. Celui-ci se fait à travers divers gags assez loufoques, souvent liés aux personnages secondaires, ce qui permet donc dans un même temps de les rendre plus intéressants, comme je vous le disais. Ces gags, pour l'essentiel, ont lieu au cours d'un dîner chez Merc, le président de network et sont permis par la femme aveugle de ce dernier. L'idée était simple mais savoureusement irrévérencieuse et je retiendrais les bien funs passages où Merc se moque de sa femme à table et celui où Carol avoue à Shawn profiter de la non-voyance de la pauvre épouse pour coucher avec son mari. Concernant Carol justement, son personnage commence à me plaire. Elle fait tellement bien la fausse enthousiaste que ça en devient très drôle. La voir sans cesse assurer aux Lincoln que tout va bien malgré tous leurs problème est presque déjà devenu un running-gag. Mais en parlant de running-gag, celui du gardien de propriété à la mémoire courte est aussi pas mal dans son genre. Pas hilarant mais sympathique.

 


 

En conclusion, Episodes se rattrape plutôt bien avec ce 2e épisode. Certes, ce n'est pas l'hilarité mais elle réussit à créer un climat sympathique et un univers, peut-être un peu cliché, mais agréablement décalé, qu'on prend plaisir à suivre.

Publié dans Episodes

Commenter cet article