"Epic Fail" & "The Tyrant" (House - 6.02/6.03)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-04-24-17h42m43s1
...
House: 6.02/6.03 Epic Fail & The Tyrant 

H62a

Soulagé, je suis! House est parti de chez les zinzins plus ou moins guéri et il est encore crédible! Il est devenu gentil, social... mais il n'a pas pour autant perdu sa verve légendaire. Problème: il reste un peu trop en retrait dans ces 2 épisodes. Après un superbe episode-movie entièrement dédié au toubib, on décide ainsi de nous infliger le retour en force du reste de la Team House, pour compenser leur absence de l'épisode précédent. Résultat, petit focus sur Foreman, Thirteen et compagnie... heureusement qu'Olivia Wilde est toujours aussi belle à regarder parce que sinon, on s'en serait très bien passer.

 

10 things I  loved, judged cool, didn't appreciate or hated about Epic Fail & The Tyrant (House - 6.02/6.03)

(10 choses que j'ai aimé, jugé cool, pas apprécié ou détesté à propos de "Epic Fail" & "The Tyrant")

 

I Loved / J'ai Aimé: - House qui doit se trouver un hobby pour éviter de reprendre de la vicodin et poursuivre sa guérison. House actif ailleurs que dans un hôpital, faut dire, ça change! Et puis ça sert d'excellent ressort comique. Sa passion passagère pour la cuisine qu'il pratique comme un travail de chimie, ça m'a en effet beaucoup fait rire =D

 

I Judged Cool/ J'ai Jugé Cool:- Le cas du patient geek concepteur de jeux accro à internet. Essentiellement parce que c'est un cas dans l'air du temps... oh et puis ça permet de bons délires avec Thirteen et Taub au bureau de conception de jeux. Par contre, la résolution était pas terrible, assez facile faut dire...

 

I Hated / J'ai Détesté:- Foreman en remplaçant de House. ça fait vraiment déjà vu... et puis Foreman en carriériste torturé, pour moi c'est simplement difficilement supportable tellement le personnage est devenu chiant avec ses états d'âmes répétitifs et contradictoires avec ses actes. On a juste envie de le rouer de coups quoi!

 

I Hated / J'ai Détesté:- Les problèmes de couple de Foreman et Thirteen. Déjà j'avais complètement oublié qu'ils étaient encore ensemble et surtout, j'avais oublié à quel point ils n'allaient pas ensemble! Il n'y avait absolument aucune nécessité d'inventer une idylle entre ces deux là... et pourtant, les scénaristes s'y sont quand même sentis obligés et on se retrouve avec un couple lourdingue, sans alchimie tant leur relation semble forcée et précipitée. Séparez-les moi vite ou je risque de vite rendre mon déjeuner devant la série....

 

I Didn't Appreciate / J'ai Pas Apprécié:- La fin du 6.02. Tout y est tellement bâclé est facile... on vire Thirteen et Taub comme on se débarrasse de vieilles chaussettes. Le pire c'est qu'on donne des justifications assez bidons... à côté de ça, il y a House, déjà près à revenir au Princeton Plainsboro, comme si de rien n'était, et ceci grâce à une pirouette scénaristique assez lamentable tant elle détruit tout le potentiel d'un House en dehors de l'hôpital et constitue une marche arrière flagrante.

 

I Judged Cool/ J'ai Jugé Cool:- Le retour de la Good Old Team. Faire revenir Chase et Cameron, c'est plutôt une bonne idée pour les nostalgiques des 1ères saisons de House. Personnellement, j'ai toujours préféré la 1ère équipe de House... enfin, Foreman mis à part. Chase et Cameron ont toujours été plus charismatiques, profonds et attachants. Leur retour ne peut donc que me faire plaisir. =-) ça fait aussi de plaisir de retrouver House en parfaite alchimie avec son ancienne équipe (l'excellente scène de mime pour preuve!)... mais en ce qui le concerne, je continue quand même de penser que son retour est un peu trop rapide.

 

I Judged Cool/ J'ai Jugé Cool:- Le cas du patient dictateur. James Earl Jones délivre une excellente interprétation de président tyranique tout en ambiguïté. Ce cas permet d'ailleurs à la série d'aborder l'épineux problème des génocides en Afrique sous les régimes totalitaires. Une petite sensibilisation au sujet, plutôt bien foutue bien que comme à chaque fois que House s'attaque à un thème sujet à débat, il traite de ça de façon assez superficielle.

 

I Judged Cool/ J'ai Jugé Cool:- Cameron qui reste ma blondinnette bien pensante préférée. Ainsi Cameron a quelques problèmes de conscience en soignant le patient dictateur... et celui-ci la défie de le tuer. La série reste heureusement cohérente et ne transforme pas la jeune femme d'un coup en meurtière. On nous montre ici que Cameron ne sait pas toujours aller au bout de ses convictions. ça la rend d'autant plus crédible.

 

I Judged Cool/ J'ai Jugé Cool:- Chase qui se la joue Dexter. Là pour le coup, c'est un peu gros et ça rend le personnage un peu moins accessible mais le cheminement qui l'a amené à prendre la décision de tuer le dictateur est plutôt bien écrit. Par ailleurs, c'est l'occasion pour le blondinet de montrer qu'il en a, si vous me passez l'expression.

 

I Judged Cool/ J'ai Jugé Cool:- House vs. le voisin mutilé grincheux du dessous. ça ne mange pas de pain mais c'est sympa à suivre. L'histoire offre quelques moments comiques et une conclusion teintée d'un peu plus d'intensité. Ajoutez à cela les prestations de Hugh Laurie qui se donne à coeur joie de jouer désormais les bons samaritains aux méthodes douteuses et de David Marciano (The Shield) parfait en voisin bougon, et vous avez une mini-intrigue bien efficace.

 

H63a

 

6.02, Conclusion: ça se laisse suivre, on revient le temps d'un épisode au bon vieux schéma épisodique classique, House mis à part.... Mais on regrettera que tant d'attention soit accordée à l'horripilant Foremant et à ses collègues au détriment de notre toubib star mais que voulez-vous, il faut bien satisfaire ceux à qui les persos secondaires ont manqué.

 

6.03, Conclusion: Un épisode bien plus solide que le précédent avec bien plus de bonnes idées au compteur. Rien de mirobolant, mais divertissant, ça c'est sûr.

 

6.02 Epic Fail  [4,5/10]
6.03 The Tyrant [7,5/10]

Publié dans House

Commenter cet article