"Did Your Hear What Happened to Charlotte King?" (Private Practice - 4.07)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-11-08-21h16m34s150.png

 

Private Practice: 4.07 Did You Hear What Happened to Charlotte King?

abc1star

 

vlcsnap-2010-11-08-21h16m20s3La dernière fois que Private Practice m'a réellement impressioné, c'était il y a maintenant environ 7 mois, lors de ses épisodes de mi-saison 3. Depuis, la série s'est un peu éteinte et j'ai fini par la suivre sans passion. Mais avec cet épisode j'ai bon espoir que les choses changent. Pour tout vous dire, je pensais bien qu'il serait plus intéressant que les précédents mais je n'en attendais pas autant. Au final, il est tout simplement poignant. Comme le laissait supposer le titre, le viol de Charlotte est au coeur de l'épisode et aucun autre cas médical ne vient nous distraire. On reste focalisé sur ce drame et c'est une excellente chose. D'autant que plus on a droit à des scènes de KaDee Strickland, mieux c'est. Elle s'illustre véritablement en Charlotte King, et livre une interprétation de victime de viol particulièrement forte et authentique, sans pour autant trahir son rôle. Charlotte King reste ainsi Charlotte King, et même violée, elle a sa fierté. Elle refuse de montrer le moindre signe de faiblesse au point qu'elle décide de ne confier à personne ce qui lui est réllement arrivé. A personne, sauf à Addison qu'elle appelle pour l'aider. Du coup, même si Charlotte est définitivement la grande vedette de cet épisode, la star de la série n'est pas pour autant éclipsée et obtient même un rôle clé dans cette intrigue. Ce qui permet à Kate Walsh et KaDee Strickland de partager des scènes chargées d'émotion et d'intensité. Et il faut reconnaître que quand on leur donne la matière nécessaire, elle sont des actrices incroyables.

 

vlcsnap-2010-11-08-21h15m49s201Je crois que j'ai même préféré les passages entre Charlotte et Addison à ceux avec Cooper. Paul Adelstein a beau être convaicant, son jeu manque un peu de classe et d'intensité. Néanmoins, il a été émouvant et admirable à vouloir être là pour Charlotte, même dans les moments difficiles. La scène la plus marquante qu'il partage avec sa fiancée est celle où celle-ci doit se passer d'anesthésiant à cause de son allergie lorsqu'Amelia lui fait ses points de sutures. Cooper y est touchant dans sa résolution à rester à supporter les hurlements de souffrance de Charlotte pour la soutenir. Ses échanges avec Violet, sans être aussi forts, ne se refusent pas non plus. Ce sont des moments de réconfort authentiques, entre 2 vrais amis, qui permettent de respirer un peu. Dans l'absolu, sans vraiment faire d'éclats, Cooper apparaît crédible dans ses réactions après l'agression de Charlotte. Le réalisme est en revanche un peu mis de côté lorsque Sheldon est convoqué par la police pour traiter un homme perturbé retrouvé dans la rue avec des traces de sang. On comprend vite qu'il s'agit du violeur de Charlotte... et comme par hasard, c'est Sheldon qui le retrouve. C'était peut-être un peu gros pour le coup. Mais au moins on ne perd pas de temps avec une recherche du coupable qui aurait duré trois plombes. Maintenant, reste à voir si Sheldon va faire le lien. Le connaissant, je ne me fait pas trop de souci là-dessus.

 

 


 

En conclusion, c'est magnifiquement intense et sobre. Le thème du viol est très bien traité et ce grâce notamment à une KaDee Strickland bouleversante. Private Practice a eu du flair avec cette intrigue. C'est un véritable coup de poker qui lui offre son meilleur épisode depuis bien longtemps ainsi qu'une très belle audience en bonus. Il faut  maintenir le cap maintenant et c'est ce qui risque d'être le plus difficile. Mais ayons foi, la série n'a cessé de progresser depuis le début de saison.

Publié dans Private Practice

Commenter cet article