"Debts and Accounts" (Justified - 2.10)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-04-16-16h31m26s247.png

 

Justified: 2.10 Debts and Accounts

 

abc2stars

 


 

vlcsnap-2011-04-15-23h27m14s38Le chassé croisé amoureux Raylan/Winona reprend de plus belle! Et c'est tant mieux leur duo m'avait manqué. Olyphant et Zea sont toujours aussi bons ensemble et on suit sans déplaisir leurs éternelles discussions. Pour autant on a pas l'impression que le couple stagne, au contraire avec leurs échanges toujours plus enflammés et leurs situations respectives qui ont évolué, la relation ne pouvait que passer à un stade suppérieur. Surtout maintenant Winona divorcée de Gary. Et puis Raylan se retrouvant dans une postion délicate vis à vis d'Art cela l'incite d'autant plus à refaire sa vie. La réaction très blasée d'Art à sa dernière bévue était d'ailleurs bien trouvée et collait bien au personnage. Cependant je vois difficilement Raylan quitter les marshals et Harlan surtout maintenant le cas Loretta/Bennett l'y retenant. A noter son don évident avec les enfants dont témoigne sa belle relation avec Loretta. Quoiqu'il en soit, ses projets de vie tranquille avec Winona dans leur vieux coin paumé de "Glynco" sont néanmoins touchants et renforcent encore une fois le duo... mais ils vont devoir attendre, le couple étant victime d'une attaque qui nous prend assez au dépourvu mais pourtant préparée très tôt dans l'épisode notamment lors de la scène de filature en pleine journée. C'est avec la maesteria typique de Raylan et une parfaite complicité avec Winona que le couple s'en sort et là encore il s'en trouve renforcé par cet incident. Mais la question se pose alors de savoir qui en est l'auteur. L'hypothèse la plus probable reste Mags, Raylan ayant récemment tué son fils. Mais les choses ne devraient pas être aussi simple et la série parvient bien à laisser planner le doute sur la question.

 

vlcsnap-2011-04-16-16h29m21s44Mags étant occupée à gérer la crise qui touche sa famille, entre les propriétaire terriens qui lui en veulent pour son contrat avec Black Pike et son fils qui veut reprendre les rennes du clan, on l'imagine mal trouver le temps de préparer une attaque contre Raylan. La situation de la famille est de plus assez inédite. Les Bennett étaient jusque là un clan plutôt solide qui menait la danse. Cette fois, ils apparaissent en position de faiblesse et commencent à se déchirer. On en profite du coup pour encore complexifier Mags notamment à travers son magnifque face-à-face avec Helen qui essaye de la raisonner pour éviter toute néfaste représailles qui ferait du tort à tout le monde. Mags y apparaît très troublée et accablée, une factte du personnage qu'il est intéressant de voir développée. Pendant ce temps Dickie son fils est déjà paré à riposter et je trouve que c'est une excellente idée que de profiter de la disparition de son frère Coover pour mettre davantage l'accent sur lui, très en retrait jusque là. Il est d'ores et déjà certain qu'il sera amené à encore gagner en importance au vu de ses plans pour reprendre la trafic d'herbe et écarter Boyd des affaires Bennett.

 

Boyd justement semble avoir (re)trouvé sa voie. Son pacte avec les Bennett lui permet en fait de retrouver quelques appuis qui vont l'aider à reformer son ex-bande. C'est donc à une véritable renaissance qu'on assiste. Et, renaissance, c'est le moins qu'on puisse dire car l'un de ses ex-compagnons Johnny Crowder revenient même d'entre les morts pour l'assister. C'est alors un Boyd très en forme qu'on retrouve avec plaisir, plus impitoyable que jamais. My name is Boyd Crowder. You can come after me if you want. But it will be the last thing you ever do, I promise you that dit-il. Le ton est donné et le projet tout avoué: reprendre Harlan County aux Bennett. Et tout de suite, par la grande ambition du projet, Boyd reprend du galon. Il faudra définitivement compter avec lui pour la résolution de l'affaire Bennett. Il pourra lui compter sur Ava pour le soutenir dans son entreprise, celle-ci assumant enfin son amour pour lui et leur couple se concrétisant enfin pour notre plus grand plaisir lors d'une dernière scène d'anthologie.

 


 

En conclusion, Justified se montre particulièrement statique dans cet épisode, peut-être un poil trop, mais le fait est qu'elle reste extrêmement prenante, creusant soigneusement ses différents personnages en toute équité, tout en s'attelant avec minutie à mettre en place les ficelles de la fin de saison.

Publié dans Justified

Commenter cet article