"Crunchy Ice" & "The Good Parts" (United States of Tara - 3.11/3.12)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-06-26-02h13m13s123.png

 

United States of Tara: 3.11/3.12 Crunchy Ice & The Good Parts (Series Finale)

 

abc1star


 

vlcsnap-2011-06-26-02h07m38s111Un tourbillon de folie. Voilà ce dans quoi nous a emporté la série et plus spécialement Tara au cours de cette fin de saison. Toni Collette y était au sommet de son art. Entre son interprétation parfaitement glauque de Bryce puis sa bouleversante prestation une fois redevenue Tara, elle m'a ébloui. On a ainsi complètement senti la lutte qui a sévi au sein même du personnage entre elle-même, ses alters et le terrible Bryce. Une lutte qui a débordé dans la réalité avec de brèves ultimes apparitions des alters originels Alice, T et Buck. Leur scènes d'adieux avec respectivement Marshall, Kate et Max étaient d'ailleurs toutes déchirante. Les scènes entre les Gregsons et Bryce étaient quant à elles très fortes en tension, tant la série a réussi à faire du personnage un être imprévisible et effrayant. Parmi les meilleures confrontations, il y a bien évidemment celles avec Sandy Gregson, de retour pour l'occasion afin d'épauler la famille. Forcément, des face-à-face entre deux dingues, interprétées par les deux grandes actrices que sont Conroy et Collette, ça ne pouvait faire que des étincelles. La confrontation la plus importante pour le récit reste cependant celle entre Marshall et Bryce. En effet, elle voit l'alter s'en prendre directement au jeune garçon. Une limite est ainsi franchie, Bryce devenant un danger concret pour la famille. L'évènement a alors on ne peut mieux servi à marquer un point de non-retour dans la relation de Tara avec sa famille.

 

La tentative de suicide vient elle aussi mettre en relief la gravité de la situation, tant elle apparaît comme une solution trop radicale. Finalement c'est au problème Bryce qu'elle apporte une solution, nous plongeant dans une scène irréelle issue de l'esprit inconscient de Tara où celle-ci tente de torturer à mort l'alter maléfique. Le suicide s'apparente alors à une astucieuse façon pour Tara de reprendre le dessus sur Bryce, de lui affirmer qu'elle a encore pleine possession de son corps. Ce qui a donc mené à l'éxécution de Bryce après un poignant déballage de Tara. Dès lors, Bryce parti, les scénaristes ont eu la bonne idée de proposer une Tara "alter-free", j'ai envie de dire, pour le restant du final. En cette fin de série, j'ai trouvé l'initiative bien vue. On ne pouvait tout de même pas quitter United States of Tara sans passer encore quelques bons moments avec la vraie Tara. Cela a donc été l'occasion de redécouvrir une dernière fois le personnage dans son statut premier, celui d'une femme moderne, luttant pour élever au mieux ses enfants, malgré sa pathologie. Et c'est définitivement ce rôle là qui est le plus touchant.

 

Max aussi a eu l'occasion d'émouvoir. Malgré la menace que pouvait réprésenter Bryce, ça ne l'a pas empêché de tout tenter pour récupérer sa femme. Plus que jamais il s'est donc démené pour aider Tara. Et là, c'est la prestation de John Corbett qu'il faut saluer. Avec ce Max désemparé comme rarement puis complètement à bout, il a enfin eu l'occasion de révéler l'étendue de son talent. Sa lamentation enragée lors du dîner du final restera je pense, l'une de ses meilleures scènes. ça a aussi été un bon moyen d'enfin donner plus de profondeur au personnage qui est souvent resté trop lisse et parfait au long de la série. C'est un peu tardif, mais mieux vaut tard que jamais.

 

vlcsnap-2011-06-26-02h04m47s188En parallèle, la fracture prend effet avec le reste de la famille. Chacun prend ainsi ses distances avec Tara. Charmaine et Kate songent à l'envoyer à l'asile, Neil envisage de partir à Houston et Marshall se réfugie chez sa grand-mère. Mais une fois la menace Bryce éradiquée, tous reviennent vers Tara. Tous, sauf Marshall pour qui il est plus difficile de renouer avec sa mère et c'est logique, considérant sa fragilité après avoir enduré la mort de Lionel et l'attaque de Bryce. Malgré tout, avec le réconfort de Sandy, le soutien de Kate avec qui il partage définitivement l'une des plus belles relations frère/soeur de la télé américaine et à force de tentatives de rapprochement de Tara, il finit par pardonner. S'ensuivent d'émouvantes retrouvailles avec sa mère au mémorial dédié à Lionel, après qu'elle lui a permis d'exprimer tout ce qu'il ressentait. Une belle façon de mettre un terme à l'éloignement du personnage, tout en concluant le deuil de Lionel et l'évolution vers un Marshall plus affirmé, qui ne refoule plus rien.

 

D'une manière générale, le final sert aussi d'excellente conclusion à l'ensemble de la série. C'est d'autant plus étonnant que lors de son écriture, les scénaristes n'avaient pas eu la confirmation qu'il s'agirait du series finale. Pour Kate et Charmaine notamment, il offre donc de parfaits happy-ends. Kate semble enfin avoir trouvé l'amour et même ses parents apprécient l'heureux élu, et, nous, on ne peut être qu'heureux de la voir enfin se poser sans pour autant précipiter les choses. Charmaine elle roucoule avec Neil, au point de finir par accepter le déménagement à Houston et même de le demander en mariage. Là par contre, tout s'est un peu vite enchaîné, mais on en tiendra pas trop compte tant c'était un plaisir de voir encore Rosemarie DeWitt et Patton Oswalt si complices et leur persos former une famille pleine d'humour et de joie. D'ailleurs, cette fois encore, ils n'ont pas manqué d'apporter leur petite touche comique pour nous laisser respirer un peu dans ce final éprouvant.

 

vlcsnap-2011-06-26-02h18m00s170On sentait tout de même qu'avec cette idée de départ de Tara pour être traitée à Boston, la série cherchait à ouvrir une piste pour la saison 4. Sauf que celle-ci ne verra jamais le jour. Néanmoins, le départ pour Boston fonctionne très bien aussi pour clore la série. C'est une façon originale de conclure, à l'inverse d'une mort qui n'aurait pas collé à l'esprit teinté de comédie de la série ou d'une guérison qui aurait fait un happy-end trop facile. C'est aussi une fin qui permet la dose d'émotion attendue dans un series finale avec les adieux finaux entre Tara et sa famille. Je dois vous avouer d'ailleurs que c'est là que mes yeux ont commencé à s'embuer... mais c'est la séquence finale sur la route qui m'a porté le coup de grâce. Quelle géniale idée franchement de finir sur The Logical Song! La chanson reflète parfaitement la série. Un récit de quête d'identité, entre légèreté et mélancolie.

 


 

En conclusion, mes adieux aux Gregsons sont faits et ils vont me manquer terriblement. J'ai apprécié chaque seconde de ce bout de chemin que j'ai pu faire avec eux et je leur suis infiniment reconnaisant d'avoir livré un récit aussi poignant, haut en couleurs qui m'aura fait passer par une incroyable palette d'émotions. Un grand bravo à Toni Collette, même si je n'arrête pas de le dire, qui aura été tout simplement exceptionnelle de bout en bout. Le reste du casting n'a pas démérité non plus. Et l'une de leur plus grande réussite est d'avoir réussi à créer une dynamique familiale authentique et légère malgré le drame du trouble de la personnalité en toile de fond. Alors certes, la série n'aura pas toujours été parfaite, mais de la profondeur, du coeur et de l'ambition, ça elle en aura eu tout du long de ses 3 saisons.  C'est, à mon humble avis, à ça qu'on reconnaît une bonne série.

Publié dans United States of Tara

Commenter cet article

TVReviews 26/06/2011 16:55



Y a-t-il une vraie fin? Si c'est le cas, je pense m'y mettre très prochainnement.



Shoone 26/06/2011 18:06



Je sais pas si on peut appeler ça une "vraie fin" sachant que le dernier épisode n'était pas plannifié pour conclure la série. Mais même comme ça, il sert de bonne conclusion, et ne laisse aucun
sentiment de frustration. Non franchement, ce n'est peut-être pas "une vraie fin", mais c'est une belle fin.