"Crackerjack" (Unites States of Tara - 3.02)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-04-07-16h51m03s81.png

 

United States of Tara: 3.02 Crackerjack

 

abc2stars



 

vlcsnap-2011-04-07-18h11m21s124Comme annoncé dans le premiere Tara est de retour à l'université et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses premiers pas sur le campus ne sont pas de tout repos, les Alters étant bien décidés à prendre part à la fête. Heureusement, j'ai envie de dire! Sinon ce serait vite ennuyeux à suivre. C'est donc sous les traits de Shoshana que Tara fait une entrée amusante et remarquée dans la communauté estudiantine... et remarquée surtout de son professeur de psychologie, Mr Hataras aka Eddie Izzard qui a un avis très tranché sur la question du trouble d'identité. Tara doit ainsi pour la première fois faire face à quelqu'un qui renie son problème. Ce qui stimule d'autant plus ses transitions pour prouver la véracité du trouble et s'avère un parfait moyen d'assurer la présence des alters pour toute la durée de l'intrigue. Les confrontations Tara/Alters/Hataras devraient donc être un gimmick de cette saison et on ne peut que s'en réjouir, Colette et Izzard se trouvant très rapidement une très bonne dynamique.

 

S'il est d'emblée acquis que l'obtention du diplôme ne serait pas une mince affaire pour Tara, elle pourra toujours compter pour y parvenir sur le soutien de sa famille. Un soutien toujours sans faille comme on peut le constater avec plaisir. Que ce soit Max, qui met de côté ses craintes de voir Tara craquer sous la pression, ou Kate, qui malgré ses rêves de Japon brisés par sa mère, va littéralement se battre pour que les alters ne gâchent pas ses projets, tous sont donc derrière Tara pour ce challenge. C'est une nouvelle confirmation qu'une des grandes forces de la série, c'est la mise en scène de l'unité de ses personnages.

 

Hormis ceux de Tara, les Gregsons ont tout de même aussi leur propres problèmes à gérer. Ou pas. Marshal notamment peut se réjouir de n'avoir à l'heure actuelle aucune préoccupation majeure. Tout roule plutôt bien pour lui et son Lionel. Peut-être même un peu trop bien. Mais on ne s'ennuie pas pour autant non plus avec eux. Leur bonheur et la parfaite entente qu'il y a entre eux est l'occasion d'ajouter un peu d'humour à l'épisode, notamment avec le sympathique et exubérant court-métrage auquel un de leur prof les a assignés.

 

vlcsnap-2011-04-07-18h14m03s238Kate quant à elle voit donc ses ambitions d'avenir nippon vite compromises. Bien que soudainement introduit, on peut voir une certaine logique dans le projet, le lien avec la personnalité encore enfantine et rêveuse étant évident. Mais, outre la situation légèrement délicate au Pays du soleil irradiant levant, et les difficultés pour financer un tel voyage, il n'a que très peu de chances d'aboutir, pour une simple et bonne raison: elle manque d'indépendance. Qu'elle le veuille ou non, la jeune fille est encore très liée à sa famille. Son besoin de faire part de son idée tout d'abord à Max et Tara l'illustre bien. Tout comme sa toujours très belle complicité avec Marshall à qui elle s'empresse de demander conseil. Et puis il y a cette magnifique dernière scène où Brie Larson a véritablement brillé, qui voit Kate tenter de neutraliser T. Les retrouvailles finales entre mère et fille montrent très bien le lien très fort qui existe entre elles. 

 

Pendant ce temps, le couple Charmaine/Neil végète un peu passant son temps à s'envoyer en l'air. Mais il va vite être bousculé par un évènement lié au travail de Neil. Ainsi, quand le business de paysagisme de Max est menacée par une grande firme il se voit dans l'obligation de vendre et de licensier son pote. Ce qui instaure rapidement une dispute entre les deux hommes. Une bonne idée à mon sens, le duo n'ayant jamais été très exploité, ce conflit, inédit d'ailleurs, devrait permettre de mieux s'attarder sur leur relation, tout comme il devrait renforcer celle de Neil avec Charmaine.

 


 

En conclusion, la saison décolle peu à peu, tentant de sortir la série de sa comfort zone tout en exploitant habilement ses atouts. Mention spéciale à Toni Colette, comme toujours, dont les transitions sont de plus en plus subtiles, et aussi à Brie Larson, qui a fait d'immenses progrès depuis la première saison et qui apporte maintenant une véritable émotion à son personnage.

Publié dans United States of Tara

Commenter cet article

guillaume 21/04/2011 12:50



J'espere bien! Du sang, de la chique et du molard!



guillaume 20/04/2011 20:02



Sauf pour brother keeper, tous les autres épisodes ont obtenus 4 étoiles ^^ éstrangero ?! (espranglish)



Shoone 21/04/2011 12:29



Ne t'en fais pas, avec le retour des inédits de Glee, les notes en-dessous de la moyenne devraient vite refaire leur apparition sur le blog ;) ... ou pas, remarque.