"Chuck vs. the Wedding Planner" (Chuck - 4.21)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-04-21-17h04m53s170.png

 

Chuck: 4.21 Chuck vs. the Wedding Planner

 

abc1star



 

vlcsnap-2011-04-21-17h06m23s69Chuck maintient le cap en cette fin de saison, parvenant même à devenir encore plus jubilatoire avec une affaire d'escroquerie tout bonnement énorme. Les choses commençaient assez simplement avec tout d'abord la "weddingplanneuse", comme on les appelle, de Chuck et Sarah, dont les offres de plannification de mariage s'avèrent n'être qu'une grosse entourloupe. Mais, rapidement, on est allé crescendo dans le délire avec une Sarah pour qui il n'est pas question une seconde de passer pour la bonne poire et qu'on a le plaisir de voir prendre les commandes des opérations. Chuck n'était pas à la traîne pour autant et a parfaitement suivi les pas de sa chère et tendre dans une savoureuse "danse comique" lancée par l'idée magnifiquement barrée mais osée du fake-flash. Celle-ci donne d'ailleurs lieu à une séquence excellente de surréalisme où chacun tente non sans mal de reproduire les mimiques faciales engendrées par le flahs. Sans surprises choses échappent vite au contrôle du duo de choc et la situation n'en devient que plus pimentées lorsque c'est l'intégralité des services secrets américains qu'ils focalisent involontairement sur la recherche de l'arnaqueuse. Et lorsque la supercherie est découverte, Beckman ne manque pas de les suspendre... mais, pas de chance, il s'avère qu'il y avait finalement bien de quoi flasher, certains clients de la pseudo-weddingplanneuse se révélant être des criminels russes activement recherchés.

 

vlcsnap-2011-04-21-17h09m07s156.pngLe retour de Jack Burton s'inscrit très bien dans ce développement de l'affaire. Qui de mieux en même temps pour coincer des malfaiteurs sans ressources de la CIA qu'un des pros de l'arnaque? Avec aide de ses techniques de baratinages et de mise en scène imparables, l'équipe a donc fait un boulot génial d'efficacité mais aussi d'inventivité pour parvenir à boucler la mission. Ce qui a été du coup le parfait prétexte pour des touchantes retrouvailles père/fille avec Sarah mais aussi pour un joli retour dans les années 80. Déjà rien que par la présence de Cole qui a toujours cet aura très 80s, mais également à travers de tendres flashbacks revenant sur la vraie vénération que vouait Sarah à son père dans sa jeunesse. Ce qui est à opposer à sa relation plus pragmatique avec lui, la poussant même à ne pas songer à l'inviter à son mariage, dans le présent. Pourtant, au fond, son admiration pour lui est loin d'avoir disparu et, ça, les scénaristes s'attachent bien à le montrer avec la grande confiance qu'accorde Sarah à son père pendant la mission et sa complicité avec lui. Mais à peine arrivé, voilà que Jack s'éclipse déjà... néanmoins on espère du coup comme Chuck qu'il daignera se pointer au mariage car il faut dire que ça aurait vachement plus de gueule s'il venait y ajouter sa touche 80s.

 

Toujours dans le thème des réunions de personnages, Casey reprend enfin contact avec sa fiancée de l'époque. Enfin, l'originalité, c'est que c'est en fait elle qui vient à sa rencontre alors qu'on s'attendait à ce que Casey y soit poussé par sa fille et Morgan. Quelque part, c'est tant mieux, les choses apparaissent plus simples et naturelles comme ça. J'ai aussi bien aimé comment elle a pris la nouvelle de la réapparition de son ex, sans trop de mélodrame. C'était une bonne idée aussi de ne pas trop tirer vers le soap, en ne faisant pas subitement renouer les deux ex tourtereaux. Mais je doute tout de même que l'intrigue s'arrête là.

 


 

En conclusion, Chuck fait vraisemblablement une dernière pause dans l'arc Volkoff pour mieux finir de préparer le terrain pour le tant attendu mariage de Chuck et Sarah. Résultat: un excellent Sarah-centric, placé sous le thème des retrouvailles, chargé d'humour et de nostalgie et emprunt d'un savoureux parfum en direct provenance des 80s. 

Publié dans Chuck

Commenter cet article

guillaume 23/04/2011 18:51



Note maximale carrément ? Tu dois l'adorer...



piouy 22/04/2011 22:32



Un épisode sympathique, en effet.