"Chuck vs. the Masquerade" (Chuck - 4.16)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-02-24-16h47m10s136.png

 

Chuck: 4.16 Chuck vs. the Masquerade

 

abc2stars

 


 

vlcsnap-2011-02-24-16h58m07s68Tremblez, tremblez, le grand Volkoff va faire son grande retour! Enfin, on y est pas encore, mais on s'y dirige doucement. Et ça fait bien plaisir. J'avais adoré tout l'arc Volkoff Industries/Frost en première partie de saison, mais été un peu déçu de son dénouement un peu vite expédié. Cette reprise de l'intrigue devrait permettre de rattraper ça. Le tout se fait à travers la vraisemblablement dernière mission standalone de la saison, savoureuse de scènes d'action improbables et de référence à la popculture, notamment avec un hommage au film Eyes Wide Shut lors d'un passage à un étrange bal masqué. Le but? Protéger d'un prétendant au titre de président de Volkoff Industries, la pauvre Vivian MacArthur, aussi connue comme la fille cachée d'Alexei Volkoff. Celle-ci, de façon pas très adroite il faut le dire quand même le dire, est présentée comme le rôle clé dans le développement de la suite de l'intrigue Volkoff, puisque choisie par son père pour lui succéder à la tête de son organisation. Mais n'ayant à première vue aucune prédisposition pour faire le mal, la question se pose alors de savoir si elle va vraiment reprendre en main Volkoff Industries. Question qui devrait donc nous occuper pour la fin de saison. Et l'enjeu sera pour Chuck et compagnie de la convaincre de ne pas basculer dans ce "côté obscur de la force" si on veut. Ce n'est pas un scénario bien nouveau et recherché, c'est vrai, mais traité par Chuck je pense qu'il y a un bon potentiel pour que ça donne quelque chose de bon, et puis Lauren Cohan porte plutôt l'intrigue avec une crédible prestation en Vivian. La perspective de la voir devenir une badass villain est d'ailleurs plutôt alléchante. On a déjà un petite aperçu de ce que ça pourrait donner lorsqu'elle dégomme elle-même l'ex-sbire de Volkoff qui la menaçait. C'est d'ores et déjà acquis, you better not mess with her!

 

vlcsnap-2011-02-24-16h51m55s185L'intrigue Volkoff ayant réinvesti la série, le cycle sur le passé de Sarah doucement entamé dans les dernier épisodes est ici totalement éclipsé. C'est dommage, mais je pense qu'on aura le temps d'y revenir par la suite. En attendant, on a un sympathique retour sur l'amitié entre Chuck et Morgan qui franchit un cap important l'aidant grandement à mûrir. Cette évolution, on la doit notamment à Casey et Sarah qui font réaliser à Morgan de manière assez comique qu'il est immature de continuer à vivre en collocation comme un geek, avec son ami qui s'aprête à se marier. Il prend donc la décision de déménager. C'est alors un peu la "mort du geek" qui est mise en scène. Tout d'abord avec beaucoup d'humour, notamment à travers la délirante séquence prégénerique où Chuck et Morgan se vantent d'avoir enfin tous les deux une copine pour la St-Valentin. Et puis le ton devient plus grave, tout en restant très humain, lors du départ de Morgan, scène où Levi et Gomez ont vraiment réussi à faire passer une vraie émotion. C'est l'éternelle histoire du passage à l'âge adulte, mais toujours aussi bien traitée par Chuck. L'âge adulte, Ellie et Devon, eux l'ont déjà atteint et apprennent maintenant à devenir parents. L'occasion de quelques moments légers où ils tentent tant bien que mal de faire dormir leur fille. C'était pas une idée follement inspirée mais elle a eu son efficacité malgré tout, jouant sur l'aspect dépassé du couple, (pourtant incarnation de l'Awesome-ité à la base!) et nous offrant un petite délire avec Jeffster et leur peluche Rusted Root, chantant la seule chanson capable d'endormir Clara. Par ailleurs, on retrouve un peu d'intérêt pour Casey aussi, qui après ne pas avoir été très gâté dernièrement, se voit proposer un bien mystérieux poste à la NSA. Nous n'en saurons pas plus pour le moment mais ma curiosité est définitivement piqué au vif.

 


 

En conclusion, un solide épisode qui assure la transition entre la période standalone de la série et le lancement de nouveaux arcs narratifs prometteurs, dont les enjeux sont mis en place avec humour et ambition.

Publié dans Chuck

Commenter cet article