"Chuck vs. Phase Three" (Chuck - 4.09)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-11-24-17h53m48s226.png

 

Chuck: 4.09 Chuck vs. Phase Three

 

abc2stars



 

vlcsnap-2010-11-24-17h57m12s137On voulait que Sarah Walker soit plus badass? Qu'elle se remette à la torture pure et dure? On a été servi! Avec la disparition de Chuck, she had to kick some serious ass comme elle dirait, pour le retrouver. Privée de son amoureux transi, elle est même devenue carrément incontrôlable, allant jusqu'à torturer un ambassadeur thaïlandais ou enfermer Casey pour l'écarter de son chemin. J'ai vraiment adoré la voir comme ça. ça faisait longtemps qu'on avait pas eu droit à une Sarah imprévisible et impitoyable. Et ça faisait surtout super longtemps qu'on avait pas vu Sarah autant sur le devant de la scène comme ça. Yvonne Strahovski n'a d'ailleurs pas raté cette occasion de s'illustrer. Son fight dans l'arène thaïlandaise était particulièrement génial, on y croyait vraiment, et sa séance de torture était véritablement glaçante, le message était clair: you better not mess with Sarah! Dans un registre plus sentimental, elle s'en sort plutôt bien aussi. Je retiens le moment où elle découvre dans la chambre de Chuck son plan de demande en mariage et se rend compte grâce à Morgan qu'elle n'a jamais assuré à Chuck qu'elle l'aimerais toujours sans l'intersect. La présence de Morgan était d'ailleurs très appréciable pour rendre ça plus léger. Il y a sinon les retrouvailles de Sarah avec Chuck qui étaient aussi assez fortes et où nous est révélé tout l'intérêt du focus sur Sarah. On l'a ainsi fait agir comme une folle furieuse pendant toute la durée de sa recherche de Chuck pour qu'on se rende compte à qu'elle point sans lui, elle perd toute identité. Je sur-interprète peut-être un peu les choses mais je ne vois personnellement pas d'autres façon de comprendre son without you I'm nobody, I'm nothing but a spy.

 

vlcsnap-2010-11-24-17h57m27s96Le conte de la Belle au bois dormant est en quelque sorte revisité avec Chuck. Il passe ainsi l'épisode à attendre que sa belle vienne le délivrer de son sommeil et de Richard Chamberlain, qui se révèle au final un bien piètre bad-guy. J'ai adhèré malgré tout à ce côté parodique. En revanche, les rêves de Chuck ne m'ont pas plus passionné que ça. Il me semble que l'ambition était de créer une confusion entre songe et réalité mais avec moi ça n'a pas fonctionné, j'ai toujours su d'avance ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas. Mais j'ai apprécié sinon la conclusion de ce mini-arc sur la disparition de l'intersect. Contre toute attente, Chuck ne le récupère pas... mais reste accepté comme membre à part entière de la CIA. C'est assez original et offre pas mal de perspectives intéressantes pour la suite. Mais nul doute que Chuck finira pas retrouver l'intersect et il est très probable que le mystérieux ordi que son père a légué à Ellie, l'y aidera. Ellie et Devon mettent d'ailleurs enfin la main dessus mais peinent à l'activer. Et Ô miracle, le Buy More va alors avoir  une vraie utilité par rapport à un arc principale en débarquant chez Woodcomb pour faire marcher l'engin. En échange, Devon leur promet diverses consultation médicales... et finit pas transformer malgré lui sa maison en véritable cabinet médical pour les employé du Buy More, ce qui était assez tordant. Et une bonne façon de faire du meublage avant la révélation sur le contenu de l'ordinateur... qu'on ne connaîtra qu'au prochain épisode puisque celui-ci se conclut de manière génialement frustrante sur Ellie, effarée à la vue de ce qu'elle y découvre.

 


 

En conclusion, un centric sur Sarah, ça ne se refuse pas. Et si en plus il est dynamique, bien écrit et plein de bonnes idées c'est à consommer sans modération.

Publié dans Chuck

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article