"Center of the Storm" (Burn Notice - 4.09)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-08-20-17h31m44s221.png

 

Burn Notice: 4.09 Center of the Storm

 

BN49a

Je crois que rarement je me suis autant ennuyé devant une mission du jour dans Burn Notice. Je n’avais pas envie d’être radical et de dire que c’était juste chiant… mais le fait est que c’était quand même très chiant. Et pourtant, ce n’est pas faute d’originalité. Ce sont les récurrents personnages des agents du FBI de Miami qui constituent les clients du jour et la mission se déroule dans des conditions particulières, sans aucune hautes-technologies en raison du récent passage d’une tempête à Miami. Le problème c’est qu’on voit à peine les fameux agents et que les conditions de travail exceptionnellement différentes ne changent au bout du compte pas grand-chose à la manière de procéder. Il ne reste alors qu’une histoire de témoin (qu’on ne voit qu’à peine une demie seconde) à retrouver pour le FBI et à protéger de tueurs à gages qui ne sont pas tous si impitoyables que ça. Jeffrey Donovan fait son possible pour assurer le show mais ça continuera tout du long de manquer de cohérence et de protagonistes charismatiques pour réellement intéresser. Etonnamment, le fil-rouge m’apporte plus de satisfaction cette fois. On voit ainsi Vaughn réapparaître à la demande de Michael. Le personnage en lui-même ne suscite toujours que très peu d’intérêt mais il insuffle à l’enquête saisonnière un peu plus de piquant et de tension en refusant à Michael sa rencontre avec Simon le psychopathe en échange du partage des dernières informations récoltées par l’équipe sur « l’Organisation Ennemie ». Sa proposition à Fiona rajoute également un peu de piment et offre enfin à la demoiselle un rôle différent dans le fil-rouge que l’éternel « soutien/conscience » de Michael. Une petite pirouette scénaristique plus tard, Michael se voit finalement accorder un entretien avec le terrible Simon. Je rappelle que ce fameux bag guy est celui qui a contribué à faire du season 3 finale un vrai feu d’artifice, au sens métaphorique comme au sens propre. Je ne peux donc qu’attendre son retour avec impatience.

 

BN49b

 

En conclusion, en dépit d’une partie feuilletonnante assez maîtrisée qui a ses bonnes idées, l’épisode est trop plombé par une mission du jour ratée et sans grande surprises, si bien qu’on reste difficilement complètement réveillé pendant 43 minutes.

 

[5/10]

Publié dans Burn Notice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article