"Can't Find My Way Back Home" (Private Practice - 4.09)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-11-22-23h16m33s159.png

.

Private Practice: 4.09 Can't Find My Way Back Home

abc2stars

 


 

vlcsnap-2010-11-22-23h19m22s49Private Practice continue sur son excellente lancée et ça fait bien plaisir. Une fois encore, tout le mérite revient à la storyline de Charlotte, toujours parfaitement gérée. Elle doit cette fois identifier son violeur, une épreuve particulièrement difficile pour elle qui se remet à peine du drame. Evidemment, l''interprétation de KaDee Strickland est toujours aussi juste et poignante. Je ne m'en lasse pas personnellement. Amy Brenneman ET Paul Adelstein n'ont pas démérité non plus. La 1ère, depuis la révélation du viol de Charlotte, s'implique énormément dans l'intrigue. Et vu son expérience personnelle avec ce genre de drame (violée dans sa jeunesse et l'affaire Katie l'an dernier) elle a totalement le droit d'avoir son mot à dire. D'autant que son argumentation pour pousser Charlotte à identifier le violeur était très pertinente j'ai trouvé. Mais Charlotte est une dure à cuire, même après les misères qu'elle a subies, et ne va pas se laisser convaincre au premier coup. Tant mieux, ça aurait été trop facile sinon. Et puis ça permet davantage de scènes entre Strickland et Brenneman, absoluments géniales de tension et de justesse. ... Mais forcément, en essayant d'aider Charlotte à se rétablir dans le dos de Cooper, qui est le dernier à ne pas avoir connaisance du viol, l'amitié Violet/Cooper finit par intervenir dans l'équation. Et c'est donc par sa meilleure amie de toujours que le pauvre pédiatre va enfin apprendre que sa fiancé a été violée. C'était la meilleure façon possible pour lui découvrir la vérité à mon avis. Et sa réaction était aussi la meilleure possible selon moi. Pas de pathos, pas de mélodrame, Cooper se montre ainsi fort et mature face à la révélation. J'ai vraiment trouvé très fort son discours final sur tout l'amour qu'il porte à Charlotte et sa promesse de toujours la protéger. C'était naïf mais beau et touchant. L'alchimie entre Adelstein et Strickland était d'ailleurs plus forte que jamais. Bref, clairement, l'émotion était au rendez-vous et on peu remercier les acteurs pour ça.

 

vlcsnap-2010-11-22-23h18m40s130Niveau émotion, l'arrivée de la famille de Pete dans la série nous a gâté aussi. Et pourtant, je n'attendais pas grand chose de ses retrouvaillese avec son frère renié et sa vieille mère taularde. Mais au final, je dois avouer que j'ai globalement apprécié le tout. D'abord, j'ai trouvé judicieux de ne pas le faire éviter 107 ans le problème. (Pas comme une certaine Meredith) On fait donc agir les personnage de façon très mature et on entre vite dans le vif du sujet. La mère de Pete est donc mourante et c'est pour ça que son frère refait apparition, pour lui demander de l'aider à la sortir de prison pour ne pas qu'elle y meure. Pete se retrouve alors face à un dilemme moral intéressant typique de la série: doit-il donner un faux avis médical pour reconnecter avec sa mère ou doit-il respecter l'éthique médical et laisser sa mère croupir en prison parce qu'elle le mérite? La série a l'intelligence de simplifier le problème à la question suivante: Pete aime-t-il encore sa mère? Si la réponse n'est pas encore claire, on aura au moins eu droit à de magnifiques échanges entre Tim Daly et Louise Fletcher en Mrs Wilder, d'une intensité rare. Ce qui était aussi agréable à voir, c'était la solidité du couple Pete/Violet. Même si cette dernière est occupée par Charlotte, elle ne manque pas d'exprimer son soutien à son mari qui quant à lui n'hésite pas à s'appuier sur elle. Définitivement le mariage Violet/Pete est devenu des plus crédibles. Terminons par le seul cas médical de l'épisode, attribué à Addison et Amelia. Il s'agit d'une veuve qui a des problème d'épilepsie et dont la fille de 15 ans prend soin depuis des années. C'est du tire-larmes classique de Private Practice, avec en prime une jolie prestation d'Allie Grant, l'éternelle Isabelle Hodes de Weeds. Si je devais reprocher quelque chose à cette histoire c'est de vraiment trop insister sur le parallèle avec Amelia qui passe du coup un peu mal. Mais c'était une louable intention de la mettre comme ça en avant. Dommage en revanche qu'Addie se retrouve si en retrait quand même. Elle nous apprend juste, et à Sam par la même occaison, qu'elle veut absolument un enfant. C'est pas comme si on avait pas encore compris. J'espère quand même que ce sera l'opportunité pour elle de revenir sur le devant de la scène parce qu'elle se fait de plus en plus bouffer par les autres intrigues en ce moment.

 


 

En conclusion, Private Practice nous livre un nouvel épisode chargé en émotion et magnifiquement écrit. La série s'est définitivement retrouvée et si elle maintient ce niveau, elle tiendra officiellement une très bonne saison.

Publié dans Private Practice

Commenter cet article