"Believe" (FF - 1.09)

Publié le par Shone


FlashForward
: 1.09 Believe

Believe... Cet épisode nous dit donc de croire. Croire en la série... sauf que c'est devenu assez difficile. Les audiences plongent, l'intérêt s'évapore peu à peu... Qu'en est-il de la qualité? Eh bien, elle se remet doucement du ratage de la semaine dernière, merci pour elle. Enfin, c'est toujours très loin d'être parfait mais il y a une petite amélioration.

Cette amélioration, elle est due à l'intrigue bouche trou de la semaine, le flash de Bryce! On nous dévoile enfin intégralement son contenu, même si on nous avait déjà un peu mis au parfum lors du 1.07. D'ici (maintenant) 5 mois, le jeune médecin rencontrera une belle asiatique dans un resto. Déjà, ça le réjouit puisque ça signifie qu'il ne sera plus paumé et célibataire mais en plus, si il a eu un flash, c'est qu'il sera toujours vivant d'ici 5 mois et qu'il n'aura pas succombé à son cancer... ah mais c'est pour ça qu'il voulait se suicider dans le pilot! Et oui, c'est là la vraie révélation de cet épisode parce les nouveaux éléments de l'enquête c'est de la gnognotte franchement... mais on y reviendra. Ainsi, on nous fait découvrir la raison de la dépression de Bryce en nous révélant sa maladie, à nous... et au passage à Olivia aussi. En l'apprenant, cette dernière, en bonne blonde esclave de sa conscience expédie vite fait bien fait Bryce en congé pour qu'il puisse participer à un essai clinique chez un confrère. Sauf que Bryce, trop obnubilé par son flash, profitera plutôt de ce congé pour effectuer un petit voyage au Pays du soleil levant afin d'y retrouver l'asiatique dont il fantasme a prédit la rencontre. Et là je dis... Merci! J'avais l'impression que la série allais continuer de se cantonner aux frontières américaines pour sa trame, ce qui devenait de plus en plus insupportable et incohérent puisque le blackout est quand même un phénomène mondial. Là on change enfin un peu d'air avec tout une partie se déroulant à Tokyo et qui concerne la vie de la jeune japonaise puis le voyage de Bryce pour la retrouver. Le tout est très sympathique et ô miracle suscite de l'intérêt. Bryce et la japonaise se trouveront-ils l'un l'autre? S'aimeront-ils? Pas encore de réponses à ces questions dans cet épisode, puisque, oh comme c'est ballot, au moment où Bryce touche au but, c'est la jeune fille qui décide de partir également à sa recherche en se rendant à L.A. Bref, c'était une intrigue agréable à suivre et légère cette semaine, en espérant que les scénaristes continuent d'en faire quelque chose d'abouti et sympathique quand ils la retraiteront. Believe, comme ils disent.

A côté de ça, on a l'intrigue qui plombe l'épisode... le duo infernal Mark/Aaron et leurs sales gueules. C'est triste parce quand j'y pense, j'appréciais beaucoup Aaron mais depuis qu'il a récupéré sa fille, il est devenu vraiment chiant. Non, mais qu'est-ce qu'il a à lui gueuler dessus parce qu'elle boit un verre de vin dans la même pièce que l'alcoolo repenti qu'il est? Il peut pas lui dire simplement d'aller boire ailleurs? Et même... ça n'a aucun sens de péter un plomb pour des détails pareils alors qu'il vient de retrouver une fille qu'il croyait morte depuis 2 ans... ou en tout cas, pas si tôt. En parallèle à ça, il y a donc Mark qui découvre le SMS envoyé à sa femme qui disait qu'il buvait dans son flash. Tiens, les scénaristes ont finalement retrouvé un intérêt à cette histoire d'SMS et, oh comme c'est pratique! ça sert aussi de bouche trou. On doit donc se taper tout l'épisode Mark et sa recherche peu diplomatique de l'auteur de l'SMS en interrogeant les 2 seules personnes à qui il a révélé cette info. Encore le boss Wedeck, ça passe puisqu'il l'envoye bouler tout de suite... mais avec Aaron, ça prend des plombes pour rien et le pire c'est que la mentalité ne vaut pas mieux que celle d'un teen show de la CW. "Eh, tu crois que je peux te trahir alors que chuis ton pote? Roooh, tu me fais pas confiance alors... bouh, t'es plus mon pote. Et comme si ça craignait déjà pas assez, faut que je casse une chaise pour m'enfoncer encore plus.". Sérieusement, c'est lamentable. Mais le bouquet, c'est qu'au final, tout le monde redevient ami et on en sait pas plus sur l'auteur du SMS. Ridicule.

Bon sinon, l'enquête, sans m'étendre là-dessus, n'occupe qu'une petite partie de l'épisode mais l'avancement des choses n'en reste pas moins tout aussi ridicule. Alors la NASA est capable de retranscrire un symbole même pas visible à l'oeil nu sur une image de vidéo de surveillance trouble mais n'est pas fichue d'améliorer assez l'image pour qu'on puisse mieux distinguer la tronche du Suspect 0 (au passage quel nom de merde en fait...)??? Et à quoi ça sert de nous faire perdre du temps avec "on a une info secret défense, c'est super important, ça concerne l'un de vos agents... mais on peu rien vous dire... ou peut-être... non, c'est trop grave... oh et pis si, si vous insistez..."? Bon, finalement, on a l'info... l'appel de la mémé qui appelait Demetri pour lui annoncer son futur décès lors du 15 mars provenait de... Chine! Donc au moins, ça nous augure du mieux (et encore...) avec à nouveau un peu d'exotisme asiatique dans le prochain épisode... ah mais crotte, c'est Mark le boulet qui propose à Demetri d'y aller en jouant les rebelles en bravant l'intediction de déplacement du boss. Bon bah finalement, ça sera chiant. Fausse joie. ça devient une habitude j'ai l'impression dans ce show

Au bout du compte, à quelques détails près, beaucoup de remplissage dans cet épisode. En revanche, il y a deux sortes de remplissages ici ... un subtil et pas désagréable... et un chiant et bien trop flagrant et bâclé. C'est mittigé... mais c'est toujours mieux que la semaine dernière. Plus qu'un épisode avant la pause hivernal qui ne risque pas de faire du bien aux audiences. RDV dans 2 semaines pours savoir si FlashForward confirme son statut de déception de l'année.

[5,5/10]

Publié dans FlashForward

Commenter cet article

GoodBauer 23/11/2009 22:27


Comme quoi, nous n'attendons pas la même chose de la part de la série . .. Sincèrement j'ai regardé cet épisode avec intérête et plaisir, je ne cache pas non plus que quand Mark ou sa femme ne sont
pas tellement dans le coup (comprendre dans l'histoire principale) ça sauve le tout.
Après, le coup de la japonnaise sur le long terme je la sens moyen quoi mais bon, Wait & See, isn't it?