"Bad Girls" (The Good Wife - 2.07)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-12-04-16h06m10s190.png

 

The Good Wife: 2.07 Bad Girls

 

abc3stars


 

vlcsnap-2011-12-04-16h03m12s204Je n’ai pas bâillé, mais je dois bien reconnaître que l’ennui n’était pas très loin. Si le niveau reste correct, l’épisode n’est pas aussi captivant que les précédents. L’instabilité à la direction du cabinet était potentiellement ce qui pouvait être le plus intéressant. Sauf que s’il y a bien quelques prémisses de turbulences  prometteuses entre Diane et Will, rien n’est finalement fait et on reste dans une sorte de transition. Il faudra donc attendre le retour de Bond et la révélation du contenu des négociations de Diane et Lee pour avoir un peu plus de mouvement.

 

 L’affaire du jour n’est définitivement pas celle pour laquelle la série s’est montré la plus inspirée. Les déboires de la starlette  accusée étaient difficilement passionnants et son entourage manquait grandement de consistance. L’intrigue a toutefois eu le mérite d’apporter un peu de légèreté grâce aux scènes de tribunal qui ont vu le retour de l’excellent David Paymer en juge caustique, déjà vu dans le pilot. Il était sinon facile de deviner la vérité derrière le mystère de l’affaire, ce qui a rendu sa conclusion assez prévisible. L’implication de la fille d’Alicia a cependant donné un minimum d’intérêt à toute cette histoire, même si c’était légèrement maladroit. Cela a apporté un peu plus de chaleur au tout, avec la belle relation de mère-fille entre Grace et Alicia et évité de laisser l’intrigue trop isolée.

 

vlcsnap-2011-12-04-16h04m24s137Enfin, l’arc politique a quelque peu pris du plomb dans l’aile cette fois. La concurrence entre Peter et Wendy pour obtenir le soutien afro-américain s’est avérée assez plate, Wendy restant une candidate finalement peu menaçante. On ne croit même pas une seconde à la possibilité qu’Eli la rejoigne. L’offre indécente faite à Peter par les démocrates en échange de son retrait de la campagne était en revanche intéressante dans la mesure où ça l’a poussé à réfléchir en demandant son avis à sa femme. Ainsi, même si sa participation est minime, Alicia n’est pas exclue de l’intrigue.

 


 

En conclusion, c’est faiblard, que ce soit du côté des grands arcs feuilletonnants ou de l’affaire du jour. Heureusement, les touches d’humour et la place accordée à une part de relations familiales rendent le tout quand même très sympathique à suivre.

Publié dans The Good Wife

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article