"Are You My Mother?" (Private Practice - 5.10)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2012-01-08-17h33m02s13.png

 

Private Practice: 5.10 Are You My Mother?

 

abc3stars


 

vlcsnap-2012-01-08-17h31m52s68On ne compte désormais plus le nombre de fois où Addison a manqué de devenir mère. Aussi bonne actrice et touchante que soit Kate Walsh pour exprimer la frustration et la déception, ça commence à me fatiguer. Je suis d'autant plus exaspéré cette fois que pendant tout le début de saison, la série a plus que jamais insisté sur l'éternel rêve de maternité du personnage au point de vraiment laisser croire à sa concrétisation prochaine. Au bout du compte, c'est un énième reboot de l'intrigue qui est proposé. C'est en plus fait avec une grande maladresse. En effet, la continuité est assez mise à mal avec l'éludation totale de la question de la grossesse d'Addsion, soulevée par le cliff de l'épisode précédent, pour enchaîner sur une tentative d'adoption précipitée et qui tombe comme un cheveu dans la soupe. L'intrigue est de plus si cliché que j'ai rapidement pu deviner sa chute bien peu inspirée voyant la mère porteuse refuser son bébé à Addison. Comme si ce reboot ne suffisait pas, on a aussi droit à un retour à la case départ avec Sam dont Addison se sépare à nouveau. Une grosse solution de facilité de plus, vite expédiée. Il y avait là l'occasion d'aborder enfin le problème du couple sur le désir d'enfant mais on finit par se défiler pour faire revenir la série dans ses travers. A savoir les complications amoureuses à n'en plus finir. En effet, la menace de triangle Sam, Addi et Jake revient à la charge dans le même temps et je baîlle d'avance à l'idée de cette intrigue.

La rupture de Pete et Violet est elle en revanche beaucoup mieux traitée. On est loin des cris et des bouderies ridicules et gonflants du début de saison et le ton se veut plus sobre, posé. Il sied davantage à l'intrigue qui apparaît plus authentique et touchante. Cooper de son côté poursuit sa découverte du rôle de père lorsqu'il est confronté à un dilemme de réaction au "vol" de son fils. S'il y a parfois une impression d'exagération du problème, l'intrigue a toujours le mérite d'aborder la paternité sans idéaliser la chose, avec ses bons côtés, ainsi que ses aspects moins agréables. Amelia continue sinon de reprendre du poil de la bête. Ça se fait peut-être juste toujours de façon un peu trop rapide, surtout sur le plan professionnel. On prend plus le temps par contre sur le "rétablissement" de sa relation avec Sheldon et ça convient bien mieux. Après les horreurs qu'elle a pu lui dire et compte tenu des sentiments de Sheldon à son égard, un retour à la normale immédiat était impossible de toute façon.

vlcsnap-2012-01-08-17h31m13s186Enfin, le cas médical qui occupe nos médecin est celui d'un ménage à trois cherchant à enfanter. Son dénouement n'est peut-être pas le plus original et surprenant qui soit, mais j'ai aimé cette intrigue pour ce sujet encore assez inhabituel à la télévision. Elle m'a plu aussi dans la mesure où elle fait intervenir divers médecins et favorise davantage d'interactions entre eux. Bon à la limite au fond, Private n'a même pas besoin de ça pour faire échanger ses différents personnages. Il est d'ailleurs important de noter que le cloisonnement inexistant reste une grande force de la série et que cela fait toujours grandement plaisir de voir Addi et Violet parler de leurs vies en bonnes amies, Charlotte aider Sheldon à se détendre à un stand de tir ou tout le cast débattre d'un problème médical.

 



En conclusion, malgré un grand arc qui commence sérieusement à trop tourner en rond, l'épisode se laisse suivre grâce à une dynamique de groupe toujours excellente, une partie médicale assez originale et quelques autres intrigues plaisantes par leur authenticité.

Publié dans Private Practice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article