"And When I Die" (True Blood - 4.12)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-09-14-19h28m20s42.png

 

True Blood: 4.12 And When I Die (Season Finale)

 

abc2stars


 

vlcsnap-2011-09-14-19h20m06s217Un bain de sang. C'était tout ce que j'en étais venu à souhaiter après la calamiteuse saison 3 surpeuplée. L'avoir enfin dans ce final, c'est un peu la cerise sur le gâteau de cette solide saison 4. Cependant, je dois bien reconnaître que dans ce grand ménage, tous les personnages n'ont pas droit à la meilleure des sorties, Marnie la première. En tant qu'antagoniste, c'était dans la logique des choses, elle est vaincue au final. Mais alors franchement, en guise de dernier affrontement, on aurait rêvé mieux. Toute l'ampleur prise par le personnage disparaît en un instant une fois lancé le sortilège d'Holy, soudainement bien à l'aise avec la magie. Et pour achever de lui faire perdre toute envergure, on nous remet sur le tapis cette histoire de passé de pauvre freak persécutée comme seule motif à sa vengeance. Alors peut-être que ce serait mieux passé si la confrontation avec les autres fantômes avait eu minimum d'intensité... mais il faut dire que la série a fait belle erreur de casting avec Antonia qui n'a tout simplement aucun charisme. Résultat, malgré des développement prometteurs, l'arc de la sorcellerie se termine en eau de boudin. Je tire tout de même mon chapeau à Fiona Shaw qui malgré la fin ratée de son personnage a toujours assuré. Nelsan Ellis également est à féliciter. Sa performance en tant que Lafayette/Marnie était plus que solide et a aidé à donner un semblant d'envergure à l'intrigue, tout comme le sacrifice de Jesus. La mort de celui-ci était d'ailleurs plus étonnante dans la mesure où il y avait eu un certain travail pour donner au personnage une vraie place dans la série. Mais quelque part, ce n'est pas plus mal. Le fait qu'il y ait justement eu ce travail renforce l'émotion autour de sa mort.

 

Une des morts les plus significative dans ce final reste néanmoins celle... du triangle amoureux Sookie/Eric/Bill. C'en est ainsi fini de l'éternel trio amoureux... avant probable résurection la saison prochaine. Mais pour l'instant, l'intention reste de mettre un terme à cet arc avec la décision de Sookie de ne choisir aucun des deux vampires. Ce qui s'inscrit plutôt bien dans l'évolution de la jeune femme. Autrefois presque un trophée que se disputait ses prétendants, la voilà  qui prend le dessus, réussissant à mettre de la distance entre elle et eux. Sans mentionner le fait qu'elle les sauve de Marnie. Toujours dans l'idée de l'évolution du personnage, on ne pouvait rêver meilleure conclusion au travail de cette saison que l'éxécution de Debbie. L'acte illustre en tout cas très bien le changement qui s'est opéré chez Sookie, traduisant la perte de ce qui lui restait d'innocence. La serie serait par ailleurs bien inspirée d'achever l'endurcissement du personnage avec la mort de Tara... mais je ne miserais pas trop là-dessus. On ne compte de toute façon plus les fois où elle a failli y passer, ça ne métonnerrais donc pas qu'elle s'en sorte encore.

 

vlcsnap-2011-09-14-19h22m40s225La mort qui me chagrine peut-être le plus au fond, c'est celle de Nan Flanagan. Figure d'autorité charismatique, toujours très bien portée par Jessica Tuck, la voilà donc terrassée par Eric et Bill. Mais disons que c'est un mal pour un bien. Sa mort scelle la collaboration entre Bill et Eric et prouve qu'en combinant leurs forces, ils ont un pouvoir considérable. La scène de l'exécution était sinon l'occasion d'un excellent dialogue, génialement conclu par Bill: We are not fuckin PUPPYDOGS! Mais dans le genre, Pam fait encore mieux et beaucoup plus drôle, malgré son unique scène de l'épisode: I am so over Sookie and her precious fairy vagina and her unbelieveably stupid name! FUCK SOOKIE!  J'espère d'ailleurs vraiment que son conflit avec Eric sera traité par la suite, il y a du potentiel là-dedans.

 

Jason et Jessica de leur côté ont été chargés de remplir le quota érotisme et ils ont fait du bon boulot, c'est le moins que l'on puisse dire, le couple s'y donnant enfin à coeur joie, étant enfin débarassé du problème Hoyt. Dommage qu'on ait pas pu faire de même avec Sam et Luna. A la place donc on se coltine donc une ennuyeuse peinture de la parfaite famille recomposée avec en bonus Maxine qui propose de devenir mère de substitution de Sam lors de l'enterrement de Tommy, seul moment fun à relever.

 

Enfin, grande tradition des season finales de True Blood, la seconde partie de l'épisode voit donc la mise en place de premières pistes d'intrigues pour la saison prochaine. Vraisemblablement, au programme de celle-ci, il faudra compter avec pas mal de retours. Le plus enthousiasmant est définitivement celui de Steve Newlin. Son nouveau statut de vampire est prometteur et pourrait offrir à Jason enfin une intrigue d'envergure. Je suis plus dubitatif quant à celui de Russel. Il serait intéressant de voir comment il mettra en oeuvre sa vengeance contre Eric et Bill mais après je ne veux pas d'un ressucé de la saison 3, ce qui pourrait être le risque. Reste Harlene qui voit elle son ex-diabolique refaire surface mais seulement le temps de la mettre en garde contre Terry. Là, il s'agirait déjà peut-être de l'intrigue de trop. Terry n'a aucune crédibilité en personnage mal intentionné et faire incarner un ami de son passé par Scott Foley n'y change rien ne le rend pas plus intriguant. Pour l'instant, on oublie.

 


 

En conclusion, un season finale qui conclut mollement l'arc majeur de cette saison mais pose efficacement des bases prometteuses pour la prochaine saison.  L'épisode n'a donc pas l'ampleur attendue mais reste efficace dans son genre, surtout dans ses dernières minutes.

Publié dans True Blood

Commenter cet article