"Almost Normal" (B&S - 4.03)

Publié le par Shone

403-e.jpg
Brothers & Sisters
: 4.03 Almost Normal

Oh que c'est beau... non, sérieusement, c'est beau, c'est beau, c'est beau. Cet épisode m'a vraiment profondément touché... ça arrive souvent avec les Walker, mais à ce point... il y avait quelque chose d'encore plus authentique que d'habitude, quelque de tellement vrai qui en découlait. C'était tellement bien écrit, interprété et réalisé que (pour ma part) je me suis véritablement senti en osmose avec les Walker. Une vraie prouesse. Evidemment, il n'y a pas que ça qui fait de ce 4.03 un grand épisode.

403-b.jpgKitty a enfin mis au courant tout le monde de son cancer et chaque Walker a sa façon de réagir à cette bombe. Mais quelque soit la façon de réagir, c'est toujours très bien joué et très authentique. Tenez, Nora et Robert, eux se mettent à se disputer violemment au sujet du meilleur traitement pour Kitty. Nora voudrais que sa fille choisisse le traitement standard, près de la maison, mais Robert lui opterais plutôt pour l'essai clinique à Boston qui présente de meilleures chances de guérison... mais avec cependant quelques possibilité d'effets secondaires. Alors ça crie, ça s'insulte... mais ça fait tellement vrai. En regardant Rob et Nora, j'ai vraiment eu l'impression qu'il s'agissait d'une famille comme les autres et que la série n'était qu'une fenêtre sur sa vie mouvementée... oui, c'est ce que s'attache toujours à faire B&S mais aujourd'hui c'était particulièrement réussi. Et puis Rob Lowe et Sally Field s'y donne tellement à coeur joie qu'on ne peut pas rester insensible.

403-g.jpgRevenons à Kitty... si elle a informé toute la famille de son état, c'est tout de même un peu à contre-coeur. Voyez-vous, je crois qu'elle est dans une sorte de déni. Elle essaie de ne pas trop penser à la maladie, préférant aller aider Rebecca à choisir sa robe de mariée (sublime scène au passage). Même après l'annonce, elle tient à ce que la vie reste la plus normale possible... qu'on dîne, rigole, discute en famille, comme si de rien était. Sauf que c'est assez difficile pour les autres Walkers... et en cachette de Kitty, son cancer revient toujours dans la discussion, notamment lors du repas qui fait suite à la révélation du cancer. Tout le monde déserte peu à peu la table laissant Kitty complètement seule, pour se joindre au débat sur le meilleur traitement. Vraiment un excellent passage. En tout cas, Kitty, dans son obstination à garder les choses normales, est plus que touchante. Calista Flockhart est bouleversante dans son interprétation et ses mimiques... je ne comprendrais pas si elle n'est pas au moins nommée aux Emmy 2010.

403-d.jpgC'est assez anecdotique, mais Justin a enfin commencé les cours d'anatomie à la fac. Il doit se coltiner un coéquipier nommé Carter, un surdoué de 16 ans... surdoué mais pas vraiment mentalement armée. Il craque en moins de 2 secondes à la vue des cadavres à disséquer. Justin, jusque-là vachement intimidé (tu m'étonnes) par la grosse tête, trouve dans la détresse mentale de ce dernier, une occasion de se rendre utile et de montrer qu'il a aussi ses qualités. Il tente de faire relativiser Carter en partageant avec lui son expérience d'infirmier en Irak et en lui parlant des corps des soldats complètement mutilés et marqués par la souffrance, ce qui n'est pas le cas du corps qu'ils doivent disséquer. Le petit génie se ressaisit alors avec le soutien de Justin. Une belle histoire, très crédible... ça fait par ailleurs plaisir de voir Justin évoluer dans ce nouvel environnement sans tomber dans la détresse et le surmenage.

403-f.jpgEnfin, ce qui semble être le "fil rouge d'Ojai" de la saison commence à prendre forme. On découvre l'identité de l'homme à qui Ryan a livré les informations sur le plan financier d'Ojai pour redresser les ventes de vin. Il s'appelle Denis et veut se venger de William, le feu-patriarche Walker, et d'Ojai, pour l'avoir envoyé 5 ans en prison. La première partie de son plan a déjà été accompli, grâce aux infos de Ryan, il a réussi à faire capoter l'actuel projet d'Ojai... mais Saul a vite compris la machination et se met alors à menacer Denis en fin d'épisode. Nul doute que ce dernier ne s'arrêtera pas là cependant... sauf que bon, qu'est-ce qu'on nous le sort maintenant le Denis? Et puis, William, c'est du passé, comme le dit Saul... il serait temps de tourner la page. C'est la seule chose sur laquelle on peut rechigner... mais on peut néanmoins reconnaître que ça change des éternels problèmes financiers incompréhensibles et lassantes querelles internes de la société.

Au final, c'est un très bel épisode, vraiment. Les mots me manquent pour dire à quel point il est touchant, bouleversant, authentique... tout est traité avec tellement de réalisme et d'humanité. ça laisse sans voix.

[9/10]

Publié dans Brothers & Sisters

Commenter cet article