"All in the Family" (Private Practice - 4.06)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2010-11-02-10h46m38s161.png
.
Private Practice: 4.06 All in the Family

abc2stars



vlcsnap-2010-11-02-10h43m52s20Tiens, serait-ce la confirmation d'embellie que j'attendais tant? Une chose est sûre, je n'ai que bien peu de choses à reprocher à cet épisode. Ce qui me plaît bien c'est que les différents couples en place s'imposent peu à peu et se dégotent enfin des intrigues dignes de ce nom. A commencer par Violet et Pete. Je craignais un peu de m'ennuier avec le passé de Pete qui revient sur le tapis mais en fin de compte, j'ai trouvé ça très sympa à suivre. Les recherches de Violet sur les proches de son mari se révèlent plus légères et drôles que je ne l'imaginais, et ce grâce à un duo comique avec Cooper toujours des plus efficaces. Les réponses que lui apporte enfin Pete font moins rire mais laissent à penser qu'on est loin d'en avoir terminé avec cette affaire. Et quelque part tant mieux car ce qu'il révèle sur son frère mythomane et sa mère nymphomane a assez de potentiel pour donner naissance à une intrigue originale et forte. Mais en attendant, il faudra composer avec le drame de Charlotte King. Il faut croire que son couple avec Cooper était trop stable et heureux au goût des scénaristes malgré les sympathiques mini-disputes sur les enfants. Je dois quand même avouer que je suis plutôt emballé par ce qu'ils leur préparent. Mais je crains aussi qu'ils s'y cassent les dents. Un viol, ce n'est pas une mince affaire. Rares sont les séries de network qui abordent un tel sujet... c'est une intrigue ambitieuse, très ambitieuse. Rien que pour ça Private Practice a malgré tout du mérite. Cela va aussi consacrer Charlotte comme star de la série pour les prochains épisodes, et je lui en suis également reconnaissant pour ça. Pour autant, nous ne sommes pas encore dans le vif du sujet, mais on peut au moins se satisfaire d'une mise en bouche efficace et terriblement frustrante qui sert d'excellent cliffhanger à l'épisode.

 

vlcsnap-2010-11-02-10h41m12s218Entre-temps, avant que tout le monde ne s'intéresse au viol de la pauvre Dr King, il y a pas mal de cas médicaux à régler pour les médecin de Oceanside. Entre un homme séropositif qui cache son homosexualité à sa femme et le mari qui fait un bébé à sa femme comateuse, je reconnais que la série n'est décidément pas à cours d'inspiration de ce côté-là. Bon, en vérité, le premier cas se révèle finalement assez classique à mesure qu'on avance dans l'épisode. Néanmoins, je ne nie pas que c'était particulièrement émouvant et convaincant, essentiellement grâce aux acteurs franchement bons j'ai trouvé. Le mari de la comateuse, ça c'était plus complexe en revanche. Il y avait une rélle question morale qui se posait. Un homme a-t-il le droit d'avoir des rapports avec sa femme, même si elle est dans un état végétatif? La situation est originale mais aussi des plus délicates. Si bien qu'Addison et Sam vont même s'opposer quant à la marche à suivre. Sans pour autant se déchirer dans de grands élans mélodramatiques ou inversement, enterrer le problème. Le juste milieu est trouvé en y injectant un peu d'humour et de fraîcheur à la Kate Walsh et Taye Diggs pour dédramatiser et rendre crédible la chose. Ce qui rend les choses d'autant plus agréables à suivre.

 


En conclusion, c'est un bon épisode de Private Practice, abouti et cohérent. Doucement mais sûrement, j'ai l'impression que la série reprend du poil de la bête... en tout cas, j'ai envie d'y croire.

Publié dans Private Practice

Commenter cet article