"Acceptable Loss" & "Fail Safe" (Burn Notice - 5.17/5.18)

Publié le par Shoone

vlcsnap-2011-12-27-18h40m19s63.png

 

Burn Notice: 5.17/5.18 Acceptable Loss & Fail Safe (Season Finale)

 

abc2stars


 

vlcsnap-2011-12-27-18h36m34s109Acceptable Loss. A nouveau, les débuts de la mission du jour m'ont laissé un peu sceptique. Elle commence platement, comme n'importe quelle autre de la série avec un vieil ami d'un coéquipier de Michael qui vient demander de l'aide. Ici, il s'agit d'un bureaucrate qui découvre les magouilles de son patron diplomate qu'il cherche alors à faire tomber. Mais finalement, on réussit à créer des situations assez délicates, grâce à un bad-guy suspicieux comme il faut, pour tenir suffisamment en haleine. De plus, puisque le client du jour est initialement lié à Jesse, c'est ce dernier qui pour une fois se retrouve sur le devant de la scène, évitant à Michael de monopoliser l'attention. Mais à mon sens, ce que cette mission offre de plus intéressant vient du client. D'apparence anodine au premier abord, il finit par révéler une certaine profondeur grâce au twist dévoilant son statut de mourrant. Il permet alors à la série l'une des résolutions de mission les plus choquantes et osées qu'elle ait eu, en se sacrifiant pour piéger le diplomate corrompu. ça doit bien être une première qu'un client donne autant de lui-même pour assister la Westen Team et ça mérite d'être souligné. D'autant que Gregg Henry, l'acteur jouant le bureaucrate délivre une solide prestation. Dans le même temps, Anson a beau ne pas faire d'apparition, l'épisode réussit plutôt bien à continuer de faire montre la pression autour de son affrontement avec Michael. Cela, dès la première scène réunissant Michael et sa mère devant la tombe de son père et voyant Madeline ordonner de mettre Anson hors d'état de nuire. La situation apparaît dès lors particulière pour que les Westen soient poussés à se recueillir mais surtout pour que Madeline en vienne à souhaiter que son fils s'en prenne à quelqu'un. Il manquait sinon à Anson un vrai plan machiavélique pour finaliser son portrait de big villain. C'est l'objet des préoccupations de Michael et Fiona dans cet épisode ce qui sert de prétexte à une petite virée à Washington. C'est bref mais ça donne une sympathique saveur exotique au début de l'épisode. Les investigations finissent par établir une connexion entre Anson et ce bon vieux Vaughn et c'est finalement lui qui révèle, non sans intenses négociations, qu'Anson plannifie une remise sur pieds de l'Organisation (qui a grillé Michael... et qui n'a tristement toujours pas de nom). L'annoncer à travers Vaughn est, j'ai trouvé, franchement bien vue pour assurer une continuité mais aussi pour permettre une vraie tension autour de la révélation. L'éventuelle résurection de l'entité initialement antagoniste de Michael rend d'autre part Anson encore plus menaçant. ça crée aussi une impression que tout avait été pensé depuis le début pour déboucher sur ce conflit Michael/Anson.

 

vlcsnap-2011-12-27-18h45m05s112Fail Safe. Cette cinquième saison avait on ne peut mieux commencé pour Michael. Il était à deux doigts de récupérer sa place officielle à la CIA et son couple avec Fiona ne s'était jamais aussi bien porté. Ironiquement, c'est quand son statut d'agent est rétabli qu'il perd ce qu'il avait acquis de plus cher dernièrement, à savoir Fiona. Je ne pensais pas que la série oserait aller jusqu'au bout, mais c'est bien là que le final s'avère particulièrement intelligent. Il nous ballade nous faisant croire à un schéma classique de la série où après aggravation des problèmes, ils finissent résolus par Michael. Mais celui-ci a beau se démener, le chantage d'Anson à Fiona reste sans issue et la conclusion sur l'arrestation de la jeune femme apparaît d'autant plus choquante et efficace. Elle donne aussi l'impression d'une réelle capacité d'anticipation des auteurs qui avaient certainement déjà cette idée derrière la tête quand ils nous montraient Fi et Mike en couple heureux au début de la saison. Cela fait contraste, forcément, et rend bien compte de la progressive déchéance de la relation. Cette saison 5 est du coup clairement celle qui a le plus mis à rude épreuve le couple. C'est peut-être sur ce point finalement d'ailleurs qu'elle est la plus intéressante. Même s'il y a eu quelques moments de flottement, il y a eu un beau travail pour faire évoluer la relation alors que je ne croyais plus ça possible, grâce surtout à cette merveilleuse idée d'intégrer Fiona dans le fil-rouge. A noter que Anwar et Donovan (qui reprend du poil de la bête) n'ont pas démérité, notamment dans ce final, pour porter la compexité de la situation et retranscrire la souffrance de l'amour des personnages. Ils réussissent à faire de la dernière scène un grand moment d'intensité et de frustration. Avant ça, il y a quand même toute une mission du jour bien spéciale que je n'ai pas encore évoquée mais qui mérite aussi quelques mots. Ce n'est pas n'importe quelle mission puisque c'est la première que Mike peut mener en tant qu'agent officiel et toute une équipe lui est accordée pour l'occasion, avec Pearce pour superviser. Mais si elle s'avère digne d'intérêt, ce n'est pas pour son objectif, bien trop basique de capture d'un recruteur du contre-espionnage. Il offre toutefois de quoi faire à Jesse qui va servir d'apât. C'est surtout par l'emprise que le terrible Anson a sur elle, l'inscrivant davantage dans une dimension feuilletonnante, qu'elle se rend intéressante. Le bad-guy souhaite en effet que Michael en profite pour griller Pearce et son équipe afin qu'il puisse les récupérer dans sa nouvelle organisation. L'intrigue gagne par conséquent une pression supplémentaire. La tension déjà créée par l'enjeu de l'accomplissement de la mission s'en trouve donc renforcée par celui du dilemme de Michael. Heureusement pour lui, une certaine initiative d'Anson finit par lui y éviter d'y faire face. Le twist, révélant la trahison d'un membre de l'équipe en faveur d'Anson, n'était peut-être pas indispensable, d'autant qu'il ne fait pas vraiment effet, la traîtresse étant maladroitement trop vite rendue suspecte. Mais il relance plutôt bien le rythme de l'épisode et ajoute une intensité supplémentaire à la mission. Enfin, il faut remarquer que ce final va à contre-courant des habituelles attentes que suscite un tel épisode. Il termine la saison sans réel dénouement, compliquant même encore plus la situation entre un Anson toujours en liberté et une Fiona sous les verrous. ça change, mais ce n'est pas plus mal. J'aurais de toute façon été déçu de voir Anson disparaître sans vraie confrontation finale. Qu'il survive à sa saison d'introduction contrairement aux autres méchants de la série, confirme sinon bien qu'il est loin d'être l'antagoniste habituel. La confrontation avec Michael devrait donc pouvoir continuer à prendre de l'ampleur la saison prochaine. Dans le même temps, la série pourrait voir sa dynamique bouleversée avec l'exil de Fiona. La perspective est inédite et offre du coup d'intéressantes nouvelles options. A voir si la série aura le cran de les exploiter.

 


 

En conclusion, Burn Notice clôt sa saison avec deux épisodes fort réussis qui rompent avec les codes habituels de la série. Surtout l'épisode final qui introduit une 6e saison prometteuse. Elle fait aussi preuve d'une excellente maîtrise de la tension, accompagnée d'un intéressant traitement plus nuancé de certaines situations. Je suis sinon quelque part rassuré de voir que l'arc lancé cette saison s'étendra également sur la prochaine saison. Une première dans l'histoire de la série qui suggère que la fin n'est clairement plus très loin.

Publié dans Burn Notice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article